Snowmelt : une alternative responsable de la source à la canette

Entre l’eau et la bière mais en mieux, Snowmelt détonne sur le marché des boissons alcoolisées. Imaginée en 2019 par Upslope, une brasserie artisanale certifiée B Corp perchée dans les montagnes du Colorado, cette boisson à base de fermentation de sucre de canne révolutionne les processus de production de l’alcool avec -42% de consommation d’eau vs la moyenne des brasseurs et une ribambelle d’innovations. Rencontre avec son co-fondateur Yann Casen, acteur du Good passionné. 

The Good : Que pouvez-vous nous dire des enjeux d’éco-responsabilité et d’impact environnemental liés au marché de l’alcool ? Comment vous en emparez-vous ?

Yann Casen : Comme sur tous les autres secteurs, les consommateurs sont en quête de sens dans ce qu’ils mangent ou ce qu’ils boivent. Snowmelt, au-delà des qualités intrinsèques à la catégorie, se veut le plus responsable possible. C’est dans cet objectif et par son ADN au cœur de la nature que Snowmelt s’est dirigée vers une certification B Corp.

La première action en Europe a été de produire localement en Belgique pour éviter l’importation et les transports inutiles. La deuxième étape principale a été de se battre pour le format CAN versus le verre perdu. Il est le contenant préféré des produits artisanaux fermentés car il évite la lumière et un maximum de contact avec l’oxygène : les 2 ennemis des produits fermentés.

Nous sommes une structure familiale, notre volonté est de développer Snowmelt en cohérence avec nos valeurs, sans forcément faire des études sur le secteur dans sa globalité, nous tâchons de faire au mieux et de progresser dans cette direction prise.

The Good : Comment s’organise votre chaîne de production et en quoi diffère-t-elle des autres acteurs du marché ?

Y.C. : Snowmelt est élaborée par la brasserie Upslope certifiée B Corp. Ensemble, nous aspirons à une réduction de 42% de la consommation d’eau vs la moyenne des brasseurs. Nous avons aussi mis au point une cuve d’ébullition Miura permettant de substantielles économies d’énergie. Aussi, nous pratiquons le recyclage et/ou compostage de 98% des déchets solides (anneaux des packs de 6 photodégradables, redistribution des déchets de céréales auprès d’agriculteurs locaux …). Tous les packaging de Snowmelt sont en carton recyclé, certifié par la Sustainable Forestry Initiative. Les produits sont en canettes d’aluminium, 100% recyclable à l’infini. Leur légèreté est un atout pour un transport optimal (contrairement aux bouteilles en verre). Enfin, la réduction de l’empreinte carbone est notre priorité, favorisée par l’aluminium et le choix d’un transport multi-modal (rail, bateau et barge).

The Good : Au vu des contraintes de communication imposées par la loi Evin, comment la vôtre opère-t-elle ? 

Y.C. : Nous sommes assujettis comme toutes les marques d’alcool à la loi Evin, mais nous pouvons trois choses : montrer le produit, parler de notre savoir-faire et de nos origines. Nos origines justement, le Colorado, nous permettent de mettre en avant la naturalité du produit et sa qualité, induites par la richesse du territoire environnant. Pour mettre l’accent sur l’aspect good du produit, nous parlons également de ses attributs différenciants : 5% d’alcool, 100 calories et sans Gluten. Ensuite, notre mode de fabrication, à savoir un produit fermenté. Nous expliquons le choix de la fermentation vs la distillation, pour une meilleure qualité produit et un goût authentique fidèle à la fabrication craft. Le descriptif de la 

canette (première marque à avoir apposé la grille nutritionnelle pour informer les consommateurs de la manière la plus transparente et didactique) joue aussi en notre faveur. Généralement cet univers à peur du niveau de sucre caché derrière l’alcool. Avec nos 2 grammes pour 33 cl c’est souvent deux fois moins que votre verre de jus d’orange du matin. Une véritable boisson sans compromis dont il est ainsi facile de parler.

The Good : Quelles sont les prochaines étapes de votre développement ? 

Y.C. : Côté emploi, nous poursuivons le développement de l’équipe qui est passée de 3 personnes à plus de 15 employés en moins d’1 an malgré le contexte difficile. Ensuite, continuer de déployer le site de production en Europe en Belgique depuis avril 2021 avant une production en France à l’horizon 2022-2023. Côté distribution, le référencement en GMS est un succès (Carrefour, Casino, Auchan, Leclerc, Groupe Francap) avec plus de 5500 points qui distribueront Snowmelt pendant l’été 2021 et avec la réouverture des CHR nous allons pouvoir accélérer en soutenant les bars et restaurants qui nous ont montré leur confiance (Le Trinquet, La Démesure, etc.) et en étendant notre réseau de clients CHR à Paris comme en région. Enfin, nous comptons élargir notre gamme avec le lancement de nouveaux goûts en fin d’année. 

Camille Lingre
Journaliste, ex rédac chef de The Good. Diplômée d’un Master en communication et journalisme, elle commence en agence de publicité chez DDB Paris puis intègre la rédaction d’INfluencia en 2017 et passe rédactrice en chef de The Good à son lanncement. Passionnée de littérature et engagée dans les luttes pour la justice sociale et la reconnaissance des minorités, elle est quitte en mai 2021 sa fonction de rédactrice en chef pour se consacrer au lancement de sa librairie.

Dernières publications