NU!, le premier frigo connecté pour mieux manger et moins jeter

Imaginé par trois ingénieurs que sont Aude Camus, Mayeul Nicolas et Antoine Asfar et un designer Ramy Fischler, NU! est le premier frigo connecté zéro-déchet. Depuis 2017, derrière cet objet innovant, les co-fondateurs souhaitent favoriser une alimentation plus durable et plus saine en entreprise grâce à des traiteurs engagés pour le “mieux manger”.

Et si la technologie se mettait au service du mieux manger ? C’est le pari de NU!. Face aux nouveaux comportements de consommation imposés par le télétravail et la multiplication des offres de livraison de repas, NU! a conçu une solution complète en un frigo connecté qui permet aux entreprises de se procurer des plats fait-maison cuisinés par des traiteurs gourmands et proposés dans des bocaux ou tupperwares. 

Mais comment cela est-ce possible ? 

Les plats et boissons entreposés dans les frigos NU! sont enregistrés par le traiteur en question au sein d’une application, qui permet de contrôler à distance l’état des stocks. Lorsqu’une personne se sert dans le frigo après l’avoir déverrouillé avec son badge, le système de détection identifie les produits pris. Une fois les produits pris, le paiement se fait automatiquement via un système fiable et autonome. Les bocaux sont ensuite rapportés dans le tiroir vide prévu à cet effet. 

Résultat de quatre années de R&D NU! intègre :

  • une IA qui détecte les produits pris par le consommateur 
  • un système connecté à l’ensemble des prestataires de paiement et aux principaux logiciels de gestion des clients et des partenaires
  • un dispositif qui assure l’optimisation de la télémaintenance du frigo

Aujourd’hui NU! fédère plus de 100 entreprises dans 13 villes en Europe. L’entreprise propose 70 menus par frigo pour 15 000 bouches à nourrir. Grâce à tout cela, plus de 50 000 emballages ont été évités.

Dernières publications

LFDay, le rendez-vous de l’écosystème agricole et alimentaire innovant revient pour une 6ème édition

Le 14 juin, l’innovation agricole et alimentaire fera son show lors du LFDay. Organisée par La Ferme Digitale au Ground Control dans le 12ème à Paris, cette journée rassemblera le public qui souhaite améliorer...

Umiami, la start-up pour les amoureux de la viande mais pas trop

Umiami, c’est la start-up de la foodtech spécialisée dans la fabrication d’alternatives végétales à la viande animale. Depuis 2020, Umiami souhaite séduire les gourmets qui tendent à consommer moins de produits carnés tout en levant les principales barrières à l’achat que sont le goût, la nutrition, et la naturalité, le tout à un prix raisonnable. En avril, la start-up certifiée Great Place to Work a levé 26,5 millions d’euros pour développer son activité.

Priméal tend vers toujours plus de transparence

Engagée depuis 30 ans, Priméal met en place l’étiquetage Planet-Score sur certains de ses produits et participe au collectif #envérité pour être plus transparent avec ses consommateurs. L’entreprise qui promeut et transmet les plaisirs...

Lidl s’engage pour la filière de la banane

Lidl s’engage pour la filière de la banane, un des fruits le plus consommé par les Français avec Banana Link, une coopérative à but non lucratif travaillant pour un commerce équitable et durable. L’enseigne...

Christophe Audouin (Les Prés Rient Bio) : “Notre singularité c’est d’être ancré et d’être dans la proximité”

Les Prés Rient Bio est la filiale bio de Danone qui détient les marques Les 2 Vaches et Faire Bien. “Impact native”, elle a su développer une trajectoire de progrès au-delà du bio, notamment sur le volet de l’équitabilité avec les éleveurs. Cela lui permet aujourd’hui d’obtenir un score B Corp en forte évolution et de faire face sur un marché du bio qui ralentit. Rencontre avec Christophe Audouin, directeur général des Prés Rient Bio.