Croc Fork, la start-up des couverts qui se mangent

Croc Fork propose les premiers couverts à usage unique comestibles et compostables à base de fruits et légumes déclassés. A l’origine de ce pari, il y a trois filles : Marie Varin, Victoria Pagès et Léa Maravelle. La start-up toulousaine n’en est qu’à ses premiers crocs !

L’idée de Croc Fork émerge en 2020. Au début : un projet étudiant assez insouciant mais qui à partir de mai 2021 prend un coup d’accélérateur. À cette date, les trois filles gagnent le concours CRECE à Toulouse et se rendent compte de l’importance de ce projet pour l’avenir de la vaisselle à usage unique. 1 an après le concours, les premiers prototypes sont là. 

Les cuillères Croc Fork seront disponibles chez les traiteurs, glaciers et grossistes alimentaires. Elles seront proposées aux clients pour qu’ils dégustent leurs produits mais aussi la cuillère. Ce concept de couverts éphémères 2.0 répond notamment à l’interdiction de la production et de la vente de couverts en plastique depuis janvier 2021 et plus globalement aux enjeux écologiques auxquels nous devons tous faire face. Ces couverts en plus d’être bons pour nos papilles et pour la planète, permettent également de créer un débouché pour les producteurs en donnant une seconde vie à leurs produits mal-aimés des circuits de distribution. 

« Nos couverts s’inscrivent dans une démarche d’économie circulaire. Cette vaisselle éphémère sera produite de manière durable, en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production de déchets. »

Encore en phase de lancement, la start-up a besoin d’un petit coup de pouce pour financer le prototypage final et la mise en place d’une première commercialisation. Pour cela, elle a lancé sa première campagne de crowdfunding sur la plateforme Bluebees. Sur l’objectif des 8 000 euros, près de la moitié a déjà été récoltée.

Dernières publications

La fermentation, LA solution pour limiter l’impact environnemental de l’alimentation ?

En Europe comme aux Etats-Unis, une nouvelle génération de start-up lève des millions pour créer des alternatives à la viande, au lait et aux œufs, en s’appuyant sur des procédés de fermentation… Une technique prometteuse, avec de nombreux arguments écologiques à la clé.

MGEN réalise son premier investissement à impact avec son fonds Racine² opéré par Serena et makesense

Racine², le fonds à impact de 86 millions d’euros de MGEN opéré par Serena et makesense a été lancé en février. Il vient de réaliser un premier investissement de 3 millions d’euros pour May,...

Du four au briquet solaire, le soleil français étincelle grâce à Solar Brother

Rissoler ses légumes, cuire sa pizza et allumer sa cigarette n’auront bientôt plus besoin d’énergie fossile. C’est en tout cas le rêve d’une jeune pousse française, trois fois lauréate du concours Lépine, qui a su s’imposer comme la première marque d’équipement solaire grand public d’Europe. Avec son cuiseur pliable et son barbecue géant, Solar Brother chatoie un secteur trop longtemps négligé par les industriels.

METRO France partenaire des Cuistos engagés

Fidèle à ses valeurs d’encouragement pour repenser les assiettes de demain, METRO s’est engagé en tant que partenaire de l’appel à projets du nom de Cuistos engagés en aidant à financer les 3 projets...

Haier accompagne des acteurs locaux engagés qui repensent l’habitat avec « hideas »

Haier lance la deuxième édition de son programme “hideas”. Ce dernier accompagne et soutient des acteurs locaux engagés en proposant des solutions innovantes pour une maison plus écologique et économique. Cette année, l’expert en électroménager...