Antoine Frey (FREY) : “FREY était la première société immobilière à livrer un lieu de commerce certifié Haute Qualité Environnementale (HQE)”

FREY, première foncière à mission et certifiée B Corp a été récompensée lors de notre Grand Prix de la Good Économie 2021 pour son ambition de remettre le commerce au service de l’intérêt collectif. Au cœur de l’ADN de l’entreprise depuis longtemps, les préoccupations environnementales, sociales et sociétales continuent d’être intégrées à chaque action. Décryptage avec Antoine Frey, le Président Directeur Général.

The Good : Pourquoi avoir candidaté au Grand Prix de la Good Économie ?

Antoine Frey :  Nous avons choisi de candidater parce que nous sommes devenus l’année dernière entreprise à mission. Cela nous a paru totalement naturel de le faire savoir de la façon la plus large possible auprès de nos parties prenantes. Nous avons donc considéré que participer à ce prix pourrait donner de la visibilité à notre démarche, ce qui a été le cas ! 

TG : Comment s’est opéré ce virage stratégique pour devenir première foncière à mission et certifiée B Corp ?

A.F : Le virage stratégique a débuté il y a très longtemps. En 2010 déjà, FREY était la première société immobilière à livrer un lieu de commerce certifié Haute Qualité Environnementale (HQE). Cette trajectoire fait partie de l’ADN du Groupe. Nous mettions déjà en place énormément d’actions sans que l’ensemble soit structuré dans le cadre d’une démarche stratégique clairement formulée. La loi PACTE nous a donné un outil idéal pour le faire. Nous avons décidé de mettre toute cette stratégie RSE déjà très prégnante au cœur de la stratégie globale du Groupe en choisissant une raison d’être qui soit inscrite dans nos statuts, ainsi que les objectifs qui y sont rattachés. De telle sorte que nous puissions rendre compte chaque année, à toutes nos parties prenantes, la façon dont le Groupe s’inscrit dans une démarche de progrès. Il ne s’agit pas de chercher à être populaire mais bien à être juste pour faire progresser l’impact positif de notre activité. 

TG : Quelle forme prend ce chemin de progrès aujourd’hui ? 

A.F : Il prend des formes variées. FREY s’est donné pour mission de remettre le commerce au service de l’intérêt collectif. Cette raison d’être s’exprime au travers de 4 piliers : 

– Le commerce comme un vecteur de mixité urbaine, 

– Le commerce comme un vecteur de lien social et de résilience économique locale, 

– Le commerce comme un vecteur de transition environnementale, 

– Et faire de FREY, une entreprise au service de l’intérêt collectif

Au travers de ces 4 piliers, s’expriment 15 objectifs que vous pouvez retrouver dans notre premier rapport de mission audité par un OTI :  

1. Développer la mixité programmatique et la densité de nos actifs et de nos projets

2. Optimiser les accès bas carbone à nos sites

3. Mieux intégrer les enjeux des territoires dans la conception de nos projets 

4. Maximiser nos impacts et leurs retombées économiques sur le territoire

5. Faire de nos sites des lieux de rencontres entre le public et les acteurs du tissu social et solidaire local

6. Faire de nos sites des lieux d’échanges entre consommateurs et producteurs locaux

7. Mettre nos lieux au service de l’art urbain 

8. Développer des projets sobres en carbone

9. Promouvoir les mobilités décarbonées

10. Renforcer le suivi et la réduction des consommations de nos actifs et optimiser le traitement de nos déchets 

11. Accompagner et inciter les preneurs via un Bail Responsable

12. Inclure nos collaborateurs dans la Mission

13. Engager nos prestataires dans la Mission

14. Sensibiliser et partager la Mission avec les usagers de nos sites

15. Faire l’acquisition de forêts en France et les exploiter durablement 

De façon très transparente, nous avons défini des objectifs à long terme et des objectifs annuels avec des indicateurs qui permettent de suivre l’évolution des efforts que font tous les collaboratrices et collaborateurs de FREY.

TG : Quelles actions mettez-vous en place ? 

A.F : Auprès des enseignes qui viennent rejoindre nos centres commerciaux, nous mettons en place un bail responsable. Nous contractualisons avec elles un bail dans lequel elles s’engagent de façon vertueuse à améliorer la performance énergétique de leur local pour réduire l’empreinte carbone mais aussi à maximiser les retombées sociales notamment autour de l’insertion à l’emploi. Par ailleurs, nous signons avec l’ensemble de nos fournisseurs une charte responsable. Nous construisons aujourd’hui nos centres avec des matériaux biosourcés comme le bois. En 2020 nous avons également décidé à notre échelle de dynamiser et d’accompagner la filière bois française en investissant et gérant durablement des forêts françaises. Enfin, par exemple, nous déployons sur l’ensemble de nos sites, avec des artistes de renommée internationale, l’art urbain comme le street art. La liste est longue.

TG : Avez-vous rencontré des difficultés ?

A.F : Des difficultés, pas réellement. C’était déjà dans l’adn de FREY. Quand nous avons décidé de formuler de façon plus institutionnelle notre démarche et nos engagements, toutes nos parties prenantes ont suivi naturellement. Les collaborateurs en premier lieu se sont tous investis de façon très enthousiaste dans cette mission. Chaque collaborateur et collaboratrice du Groupe participe à la réalisation d’un des 15 objectifs. Toute l’équipe est embarquée dans cette fabuleuse aventure, c’est un formidable outil de management. Les actionnaires de FREY, (FREY est cotée en bourse), sont des entreprises déjà largement engagées dans la responsabilité environnementale et sociétale. Elles ont supporté et accompagné notre démarche. Ce fut un travail intense et ambitieux que d’être à la fois Société à Mission et passer la certification B Corp™. Nous voulions être capable de démontrer à toutes nos parties prenantes dès maintenant notre niveau d’excellence en termes d’engagements  ESG.  Nous avons obtenu un score de 102 points. FREY est ainsi la première société cotée en France à avoir obtenu cette certification. Nous n’avons pas rencontré de difficultés mais beaucoup de travail. Les fondements sont posés, il s’agit maintenant d’aller un cran plus loin.

Quand nous avons décidé de formuler de façon plus institutionnelle notre démarche et nos engagements, toutes nos parties prenantes ont suivi naturellement.

TG : Pouvez-vous nous partager des résultats ?

A.F : Vous pourrez découvrir l’ensemble de nos actions et résultats dans notre premier rapport de mission. Nous pouvons en citer quelques-uns : 100% de nos collaborateurs sont engagés directement dans la mission. 89% des budgets 2021 ont été alloués à des entreprises locales pour la gestion de nos sites. Nous avons créé 4 Social Clubs, véritables maisons de la culture et des associations, un Social Market, magasin solidaire entièrement dédié aux produits de seconde main et aux acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire. Nous certifions systématiquement nos projets de plus de 15 000 m² HQE (Haute Qualité Environnementale) ou BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method). Nous avons également acquis à ce jour 1 150 hectares de forêts en France que l’on gère durablement. . FREY est également fière d’avoir intégré récemment le réseau européen Natura 2000 avec sa forêt de Wegscheid dans le Haut-Rhin dont la partie sommitale a été sanctuarisée et mise hors exploitation afin de favoriser la biodiversité.

Dernières publications

Dernières places pour assister à la remise des prix du 2ème Grand Prix de la Good Économie

Le Grand Prix de la Good Économie est de retour et il s’annonce toujours aussi inspirant. Fidèles à notre vocation de partager les bonnes pratiques en matière de transformation écologique et sociale des entreprises, nous vous avons réservé quelques places pour assister à la cérémonie des prix ce Lundi 4 Juillet.

Hiptown, créateur de lieux de travail écoresponsables

Depuis 2019, Hiptown développe une approche innovante sur le marché de l’immobilier tertiaire en concevant des espaces de coworking flexibles avec pour objectif de rendre les personnes plus épanouies dans leur environnement de travail. Créée par Matthieu Sorin, Ludovic Célérier et Xavier Thomas, Hiptown gère actuellement 12 sites un peu partout en France. C’est avant tout le seul acteur de son secteur à s’engager pour réduire son empreinte environnementale.

Le Grand Prix de la Good Économie est de retour !

Fort de son succès en 2021, le prix organisé par The Good et Influencia fait son grand retour le 4 juillet 2022. Vous souhaitez mettre en lumière vos engagements et vos initiatives responsables ? Envoyez-nous votre dossier avant le 20 Mai 2022 !

Foncia, Nexity et le Plan Bâtiment Durable signent un nouvel accord pour la rénovation énergétique des logements

Foncia, Nexity et le Plan Bâtiment Durable avec le Ministère de la Transition écologique ont signé le 24 mars dernier, le second Green Deal pour participer à la rénovation énergétique des logements qui fait...

Brune Poirson (Accor) : « Le secteur de l’hôtellerie doit mettre le développement durable au coeur de sa stratégie de reprise ».

Malgré la crise qui a frappé le secteur du tourisme, Accor conserve une longueur d’avance en matière de transformation écologique, sociale et solidaire. Le Jury du Grand Prix de la Good Économie a récompensé par deux fois le groupe : dans son engagement contre les violences faites aux femmes et pour la mise en place de ALL heartist fund, venu en aide notamment à ses collaborateurs les plus touchés par le Covid. Rencontre avec Brune Poirson, Directrice du Développement Durable du Groupe.