Sens Futur publie le Baromètre des Valeurs des Entreprises

Le monde post-covid pousse les entreprises à se réinventer. Entre la redéfinition des priorités liées à la crise sanitaire et les récents mouvements de société (ex : Black Lives Matters, Me Too…), leur rôle social est constamment interrogé. En parallèle, nous assistons à un réel développement des entreprises à mission. Le Baromètre apporte un précieux éclairage sur la maturité des organisations sur ces thématiques essentielles. Encadré par l’agence conseil Sens Futur, il répond aux questions suivantes : toutes les entreprises ont-elles des valeurs ? Sont-elles lisibles et quelles sont-elles ? A quoi servent-elles réellement ? Peuvent-elles vraiment être un facteur de différenciation ?

L’étude menée concerne 220 grandes entreprises françaises (SBF120) et internationales (NASDAQ100) avec une comparaison France – Outre Atlantique. Elle est composée de trois grandes parties : 

  • l’adoption des valeurs par les entreprises 
  • les tendances en la matière : valeurs les plus communes, les plus originales, différences entre la France et les autres pays
  • les pistes d’analyse : valeurs génériques et valeurs non-partagées. 

L’étude remarque que 85% des entreprises se sont dotées de valeurs. Les 15% restantes sont tout de même engagées via par exemple leur raison d’être, leur politique RSE. Cependant seulement un tiers des entreprises mettent en avant leurs valeurs bien correctement sur leur site web. Ces valeurs semblent souvent répondre aux tendances du moment. Si les entreprises affichent en moyenne 4 à 5 valeurs, certaines reviennent fréquemment : telles que l’innovation, la responsabilité, l’esprit d’équipe. 1/4 des organisations font toutefois preuve d’originalité en mentionnant des valeurs telles que la modestie, la lucidité, l’imagination ou le “no bullshit”.

Emilie Thiry
Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Etude Wenabi : l’engagement solidaire de plus en plus plébiscité par les salariés

Wenabi, acteur expert de l'engagement solidaire qui connecte entreprises et associations pour l'intérêt général, a réalisé une étude qui met en lumière les grandes tendances de l’engagement solidaire en entreprise en 2024.

Enquête BVA x AFL Diversity sur la diversité et l’inclusion en entreprise

AFL Diversity et BVA People Consulting dévoilent les résultats de l’enquête menée en mars 2024 en France auprès de 1 023 salariés âgés de 18 ans et plus. Cette enquête a été créée avec l’aide du cabinet Bain & Company, partenaire d’AFL Diversity.

Etude IFOP : près de 4 salariés sur 10 ne connaissent toujours pas la RSE

Le rapport IFOP révèle que 62% des salariés du secteur privé connaissent la responsabilité sociale des entreprises (RSE), mais seulement 29% ont une compréhension précise de ses tenants et aboutissants.

Baromètre Eco CO2 : connaissances et pratiques des salariés en matière de sobriété numérique

Ce rapport Eco CO2/IFOP vise à comprendre leurs connaissances et leurs pratiques en matière de numérique responsable, ainsi que les facteurs qui favorisent ou freinent la transition vers l'adoption de pratiques numériques plus responsables sur le plan écologique.

Baromètre Odoxa- I Care by BearingPoint : 95% des Français priorisent la biodiversité

Cette étude  d’I Care by BearingPoint et réalisée par Odoxa met en lumière le rapport des Français avec la biodiversité.