Le Parisien cible les citoyens du mieux

Les Echos Le Parisien Médias annoncent ce mardi le lancement d’une offre data responsable pour cibler les « Citoyens du Mieux » du Parisien. 

Le « Citoyen du Mieux » est une cible stratégique pour le Parisien : il est engagé, en quête permanente de solutions pour mieux agir, mieux consommer, mieux vivre ensemble.

La lecture du Parisien lui permet de trouver des repères concrets “afin de concilier responsabilité, consommation-plaisir et mode de vie urbain”. Et il est en attente de marques qui s’engagent comme lui. 

Pour mieux comprendre cette cible les équipes de la régie ont réalisé un audit sémantique complet des articles du Parisien et un travail de matching avec la persona des « Citoyens du Mieux ». Et donne lieu à une offre pour toucher les « Citoyens du Mieux » (8 millions de profils third party)  déclinée en 6 sous-segments data activables : mieux manger, mieux se déplacer, mieux consommer, se faciliter la vie, mieux préserver la planète, mieux vivre ensemble. 

Avec cette innovation, Les Echos Le Parisien Médias déclarent “enrichir son panel de solutions pour une communication plus responsable”.

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

[Lectures] Médias : que disent-ils de l’exclusion sociale ?

S’il ne fait aucun doute qu’en 2021 l’économie rime désormais avec écologie, qu’en est-il du social ? En marge du brouhaha de la loi Climat, des innovations à impact et solutions énergétiques écologiques en cascade, l’inclusion sociale et la solidarité doivent aussi se faire entrendre. Pour en parler, faire l’état des lieux et semer des graines, l’historienne spécialiste en questions de journalisme et communication Josette Brun met en page un récit aux voix multiples intitulé « De l’exclusion à la solidarité - Regards intersectionnels sur les médias ».

« Woke capitalism » : quand les cyberactivistes de Sleeping Giants éveillent les marques

En interpellant publiquement sur les réseaux sociaux des marques dont les publicités apparaissent sur des médias d’extrême droite, le collectif anonyme Sleeping Giants tente d’éveiller les annonceurs au financement des discours de haine. Rien qu’en France, Ferrero, SFR et Décathlon ont retiré momentanément leurs réclames de différents organes de presse, confirmant la tendance d’un capitalisme dit éveillé.