Première Édition des Journées Nationales de l’Agriculture les 18,19 et 20 juin 2021

Privée de Salon cette année, l’agriculture française pourra renouer les liens entre les citadins et la terre avec la 1ère édition des Journées Nationales de l’Agriculture. Sur le modèle des journées du patrimoine, il s’agit de valoriser notre patrimoine agricole et alimentaire par l’ouverture au grand public de nombreux sites (exploitations agricoles, établissements d’enseignement et de recherche, lieux de transformation). Au programme : des rencontres, des démonstrations, des ateliers, des dégustations et de la vente de produits. Ces 3 jours ont pour ambition de favoriser “une meilleure compréhension des atouts et des défis de l’agriculture aujourd’hui (circuits-courts, préservation de la biodiversité …)” et l’occasion de rappeler que l’agriculture française est le 1er producteur de l’Union Européenne, en assurant 18% de la production de celle-ci. Cette 1ère édition, soutenue par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, co-organisée avec Make.org Foundation, #AgriDemain et Façon de Penser, est parrainée par Guillaume Gomez, ex-Chef de l’Elysée devenu Ambassadeur de France de la gastronomie. Elle compte parmi ses entreprises partenaires Système U et Bonduelle. Le programme est dense : plus de 1000 lieux seront ouverts aux 300 à 400 000 visiteurs attendus.

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Rapport du GIEC : les agriculteurs en soldats du climat

L’été et ses beaux jours s’achèvent. Encore qu’il faille relativiser cet aphorisme tant les dernières semaines révèlent à quel point le climat se joue de plus en plus des saisons et combien est grande la perspective de voir sombrer notre planète et de la découvrir sous un nouveau visage. Publié en août, le 1er volet du 6ème rapport du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat (GIEC) est sans appel : notre avenir commun est menacé, les dérèglements climatiques s'accélèrent, l’humanité à l’origine de ces changements devra faire face plus tôt que prévu à des événements "cataclysmiques" si nos émissions de gaz à effet de serre (GES) ne sont pas sévèrement freinées.

Proteme, une solution naturelle d’enrobage alimentaire.

Proteme développe une solution d’enrobage alimentaire naturelle pour fruits & légumes qui allonge la durée de vie des denrées protégées. Ce n’est pas un emballage mais un enrobage entièrement comestible, c’est-à-dire que...

Hortense Harang, cofondatrice de Fleurs d’Ici : « ce que nous avons réussi sur la filière de la fleur est duplicable et applicable à...

Saviez-vous que neuf fleurs sur dix vendues chez les fleuristes sont importées ? Un bouquet de 30 roses importées émet en moyenne 60 kilogrammes de CO2, soit l’équivalent carbone d’un trajet Londres-Paris en avion. La relocalisation est devenu un enjeu économique, social et écologique majeur. The Good rencontre la visionnaire Hortense Harang , cofondatrice de Fleurs d’Ici et de WeTradelocal, une cheffe d’entreprise hors norme qui veut révolutionner la filière agricole en relocalisant les productions avec un triple impact.

Où en est-on de la transition agricole ?

L’annonce du report du Salon International de l’Agriculture 2021 donne à penser. Quelles sont les priorités sur ce sujet et les initiatives naissantes ? Un petit état des lieux de la transition agricole s’impose.

Cara Chacon (VP RSE Monde de Patagonia) : « Les esprits craintifs sont nos pires ennemis »

Parangon de vertu, fidèle partisan du capitalisme responsable, Patagonia est sans doute une des entreprises qui a le plus réfléchi à son engagement sociétal. Alors que la marque dévoile un nouveau label de certification d'agriculture biologique régénératrice franchement convaincant, nous rencontrons sa Vice Présidente RSE Monde, Cara Chacon, pour parler des enjeux de la production textile et alimentaire à l’heure d’une crise sans précédent.