Une première édition très prometteuse du Grand Prix de la Good Economie

Le Grand Prix de la Good Economie se déroulera le 20 octobre prochain. D’ici là, c’est un jury prestigieux et éclectique qui aura à analyser le 28 septembre prochain, de la pertinence et la qualité des 70 dossiers reçus.

Une vingtaine d’acteurs clés de la Good Economie représentant des secteurs et tailles d’entreprises très diverses débattront le 28 septembre prochains à la Confédération Nationale du Crédit Mutuel pour sélectionner les lauréats des 14 catégories du Grand Prix.

Parmi eux, Géraldine Bal, Cofondatrice de Hopfab et membre du réseau Entreprendre, Pierre-Édouard Batard, Directeur Général de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, Florian Breton, Fondateur et Président de Miimosa, Aurélia Cocheteux, Associée Branding & Impact, Pixelis, Pierre Dubuc, Co-founder & CEO d’Open Classrooms, Elisabeth Laville, Fondatrice d’Utopies, Laurence Méhaignerie, Présidente et cofondatrice de Citizen Capital et Vice-Présidente de la Communauté des Entreprises à mission, ou bien encore Romain Roy, fondateur et CEO de Greenweez, Capucine Prêtre-Spassky, Head of corporate social responsability du Groupe Les Echos Le Parisien, Marc Jacouton, Directeur du Développement Durable de CEPOVETT et membre du conseil d’administration du C3D, Guillaume Petit, Directeur Corporate Reputation d’IPSOS en France… Une (plus-que-)parfaite parité, donc pour juger des travaux issus des 14 catégories pour juger des actions et des initiatives responsables parmi lesquelles : la lutte contre réchauffement climatique, l’Inclusion et la diversité, la Consommation responsable, la réduction des déchets, les nouveaux modèles de gouvernance responsables, la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité. Etc.

L’occasion également pour The Good et INfluencia de créer un observatoire qui permettra de mesurer le chemin parcouru et de partager les bonnes pratiques allant dans le sens d’une planète plus « apaisée ». 

Le Grand Prix, soutenu par le Secrétariat d’État chargé de l’Économie Sociale, Solidaire et Responsable, le C3D, la communauté des entreprises à mission, et le réseau Entreprendre, se déroulera en présence de la secrétaire d’Etat Olivia Grégoire.

De grandes entreprises ont souhaité rejoindre le Grand Prix de la Good Économie comme Crédit Mutuel, Les Echos-Le Parisien Media, TF1 Pub, Prisma Media, Ipsos.

Ce sera le 20 octobre prochain dans l’auditorium des Echos…. D’ici là le jury s’est déjà mis au travail.

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Antoine Frey (FREY) : “FREY était la première société immobilière à livrer un lieu de commerce certifié Haute Qualité Environnementale (HQE)”

FREY, première foncière à mission et certifiée B Corp a été récompensée lors de notre Grand Prix de la Good Économie 2021 pour son ambition de remettre le commerce au service de l’intérêt collectif....

Le Grand Prix de la Good Économie est de retour !

Fort de son succès en 2021, le prix organisé par The Good et Influencia fait son grand retour le 4 juillet 2022. Vous souhaitez mettre en lumière vos engagements et vos initiatives responsables ? Envoyez-nous votre dossier avant le 20 Mai 2022 !

MAIF et CAMIF unissent leurs forces au service du Good !

À partir de janvier 2022, MAIF devient actionnaire majoritaire de CAMIF (à hauteur de 82%) pour renforcer les capacités de développement de cette dernière et poursuivre sa dynamique de croissance. C’est le rapprochement de deux entreprises historiquement engagées en faveur d’un impact positif et du bien commun, au service d’une consommation plus responsable et durable.

Inaction climatique : les condamnations se multiplient

1 550. C’est le nombre de contentieux climatiques que les Nations Unies estimaient en 2020 dans le monde, soit deux fois plus qu’il y a trois ans. Une masse critique qui entraîne de plus en plus de condamnations d’acteurs publics et privés, tout en marquant chaque année davantage leur responsabilité climatique dans les médias et l’opinion publique.

Brune Poirson (Accor) : « Le secteur de l’hôtellerie doit mettre le développement durable au coeur de sa stratégie de reprise ».

Malgré la crise qui a frappé le secteur du tourisme, Accor conserve une longueur d’avance en matière de transformation écologique, sociale et solidaire. Le Jury du Grand Prix de la Good Économie a récompensé par deux fois le groupe : dans son engagement contre les violences faites aux femmes et pour la mise en place de ALL heartist fund, venu en aide notamment à ses collaborateurs les plus touchés par le Covid. Rencontre avec Brune Poirson, Directrice du Développement Durable du Groupe.