Sept étudiants de l’ENS à la COP27

Ces étudiants de l’Ecole Normale Supérieure font le déplacement à Charm el-Cheikh entre le 6 et le 18 novembre afin d’observer et suivre les négociations internationales.

La COP27 réunit les décideurs du monde entier depuis dimanche et jusqu’au 18 novembre afin d’aborder les sujets relatifs aux changements climatiques. Depuis 2018, l’ENS est accrédité par la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique pour envoyer une délégation d’étudiants observateurs lors des sessions de négociations internationales. Cette année, sept étudiants de l’ENS se rendent à Charm el-Cheikh afin d’observer et suivre les négociations. Issus de départements de recherches variés, ils ont chacun des thèmes de prédilection différents : sciences, océans, santé publique ou encore géopolitique et stratégie.

« C’est la première fois qu’une COP se déroule sur le continent africain. C’est un événement à la fois climatique mais aussi diplomatique. Nous allons pouvoir observer si le rapport de force va changer entre les pays riches et les pays pauvres », explique Alice Munoz-Guipouy, en charge des thématiques négociations climatiques, économie de l’environnement et géopolitique de l’énergie. Peu optimiste, une autre étudiante résume le ressenti général des jeunes de son âge. « Au sein de notre école, il persiste une forme de lassitude politique et un sentiment de non-attente de ces grands événements où l’on se demande quels seront les impacts sur notre quotidien alors que nous peinons à respecter la trajectoire de 1,5° », souligne Elsa Bouly, en charge de suivre les sujets diplomatie, climat et santé publique à la COP27.

Emilie Kovacs
Emilie Kovacs
Rédactrice en chef de The Good, est tombée dans la marmite du développement durable il y a une dizaine d'année. Cette journaliste d'origine hongroise aime mettre en lumière les acteurs et actions à impact, celles et ceux qui font plutôt que celles et ceux qui disent, les solutions plutôt que les critiques. Eternelle optimiste, elle est convaincue que l'être humain pourra se sortir du pétrin écologique dans lequel il s'est fourré. #Team beurre demi-sel, coquillages et crustacés !

Dernières publications

Mastercard et Nickel : modèles d’inclusion des transgenres et non-binaires

(contenu abonné) Les personnes transgenres et non-binaires peuvent affirmer plus facilement, en sécurité et sans jugement, leur véritable identité à travers l’utilisation de leur prénom choisi sur leur carte bancaire Mastercard chez Nickel, service bancaire pour tous disponible dans les buralistes.

ONG vs Lobbies

ActionAid France, Les Amis de la Terre France, CCFD-Terre Solidaire, FIDH, Éthique Sur l'Étiquette, Sherpa, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont signé communément un communiqué de presse le 23 novembre dernier pour alerter l’opinion sur une prise de position controversée de la France sur le devoir de vigilance des entreprises. Avec les derniers scandales de Teleperformance,

Comment Colgate-Palmolive aborde le handicap en milieu professionnel

(contenu abonné) Soucieuse d’améliorer la diversité et l’inclusion en interne, la filiale française de Colgate-Palmolive multiplie les efforts en faveur des collaborateurs en situation de handicap. Parmi ses enjeux : améliorer la connaissance des handicaps, libérer la parole et accorder les mêmes chances à tous.

Pourquoi Lyon soumet ses emprunts bancaires à des critères éthiques

(contenu abonné) La capitale de la région Rhône-Alpes intègrera désormais des critères sociaux et environnementaux dans ses choix de banques pour effectuer ses futurs emprunts.

Comment The North Face a conçu sa première collection circulaire

(contenu abonné) Pour la première fois de son histoire, The North Face a présenté cet automne une collection “circulaire” : chaque composant a été analysé et choisi par les designers pour limiter leur empreinte environnementale et garantir que ces modèles pourront être facilement recyclés à la fin de leur vie.