« On essaie de faire les choses bien dans tous les domaines », Nicolas Marotte (innocent)

Nicolas Marotte, PDG de la marque Innocent (groupe Coca-Cola), est l’invité d’Emilie Kovacs, rédactrice en chef de The Good pour la capsule vidéo The Good Talks qui interroge les dirigeants sur la transformation écologique de leur entreprise.

Nicolas Marotte raconte les coulisses d’innocent, qui fait partie du groupe Coca-Cola depuis 2009 mais reste autonome et qui est labellisée BCorp depuis 2018.

Dernières publications

Cinq dynamiques sociétales qui pourraient faire évoluer notre modèle de société selon The Arcane

(contenu abonné) Le cabinet anticipe que la sociétalisation des entreprises constitue une opportunité pour les entreprises d’établir de nouvelles modalités de dialogue avec leurs ...

“Travailler pour et avec le vivant … il fallait y penser !” (C3D)

(contenu partenaire) Quelle que soit sa taille et son activité, une entreprise ne peut plus trouver de faux prétextes pour différer l’élaboration de sa politique biodiversité...

« Conscious quitting » : 68 % des Français ont déjà fortement pensé à quitter une entreprise non respectueuse de leurs valeurs

Génie des Lieux, le cabinet de conseil indépendant en design, co-conception et réalisation d’espaces de travail, a interrogé 2 258 salariés afin de savoir si le « conscious quitting » était déjà un phénomène dans le monde du travail en France.

« Organisations, osez le sensible », Thierry Morisseau (Ezalen)

Boom  des nouvelles technologies, crise des gilets jaunes, pandémie de Covid-19, percée du télétravail et entreprises en mode hybride... Depuis quelques années, le monde du travail a fait une entrée fracassante dans mon cabinet d’analyste. Il est manifeste que les organisations sont à l’épreuve de la crise. Ni crise du pétrole, ni crise financière, cette crise existentielle questionne le sens. Et derrière le sens, c’est le sensible qui se fait entendre.

PLF 2023 : Le Mouvement Impact France appelle au verdissement du budget

La fédération patronale des entreprises engagées souhaite que le projet de loi finance 2023 soit la première pierre de la planification écologique du gouvernement.