La tête dans les nuages donne un second souffle aux Montgolfières

La tête dans les nuages (LTDN) est une entreprise éco-responsable qui s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire. Basée en Seine-Saint-Denis, cette jeune start-up s’appuie sur le principe de  l’upcycling et transforme des matériaux récupérés en beanbags. Trois matériaux sont essentiels à la confection de ces poufs géants : des bâches publicitaires, des emballages en polystyrène et surtout des toiles de montgolfière. Ces matériaux ont en commun de ne plus pouvoir être utilisés pour leur fonction originelle alors qu’ils conservent des propriétés utiles à leur devenir-beanbags. Grâce à LTDN, ils sont sauvés de la décharge ! Clubs d’aéro stations, Ligue des Champions,… les “fournisseurs” de matériaux à recycler sont nombreux.

Attentive à l’environnement mais aussi à l’inclusion sociale, la jeune entreprise s’entoure de partenaires qui partagent ses valeurs et sa localisation. L’assemblage des sous housses des coussins est confié à l’association Mode Estime située à 100m de l’atelier. La collecte des bâches passe par Les connexions, association spécialiste de l’éco-logistique des déchets événementiels. En 2020 LTDN a participé à l’émission Qui veut être mon associé? sur M6 qui met en lien des jeunes entrepreneurs et des business angels. Petit moment de gloire, en quinze jours autant de poufs ont été vendus qu’en une année. Et surtout cela a permis à LTDN d’obtenir les fonds nécessaires à sa croissance. Aujourd’hui, LTDN emploie six employés et dépasse les 10 000m3 de polystyrène réemployé. Le mois prochain une levée de fonds sera lancée pour financer la recherche de nouveaux gisements de matière et le développement d’une nouvelle gamme de mobilier upcyclé. 

Sophia Djitli
Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

Agissons aujourd’hui pour construire ensemble l’aide alimentaire de demain

Inflation, crise sanitaire et de l’énergie, prévision de croissance revue à la baisse pour 2022… Cette situation économique et sociale dégradée impacte l’ensemble des Français, mais pèse davantage encore sur les populations fragiles. Certains...

Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance, l’essai de Timothée Parrique qui casse le mythe de la croissance verte

Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance de Timothée Parrique sortira vendredi 16 septembre. Dans cet essai d’économie accessible à tous, l’auteur et chercheur en économie écologique vient déconstruire l'un des plus grands mythes contemporains : la poursuite de la croissance infinie et verte.

Entreprise sobre, comment te dessines-tu et avec quels outils ?

La sobriété est LE sujet good de la rentrée. Mise à l’honneur lors des quatrièmes Universités d'Été de l'Économie de Demain portées par le Mouvement Impact France, la sobriété est l’enjeu auquel les dirigeantes et dirigeants d’entreprises ont décidé collectivement de faire face. Comment l’entreprise sobre se dessine-t-elle ? Quels acteurs peuvent l’aider pour être plus sobre ? The Good vous fait un récap de ces questions posées pendant ce temps fort de l’impact.

The Big Green, le rendez-vous d’affaires de l’économie solidaire et innovante

Du 12 au 14 octobre à l’Hôtel Royal Barrière situé à Deauville, le Groupe Meet&Com organise la seconde édition du salon The Big Green qui rassemble les acteurs B to B de la Responsabilité Sociale et Environnementale. Pendant 48 heures, 150 directeurs RSE, DRH de grands groupes, Office managers et CHO parleront solutions, retours d’expériences et bonnes pratiques pour faire bouger les lignes ! The Good est partenaire média de l’événement.

3 scénarios pour l’avenir économique des PME

Les TPE/PME/ETI indépendantes fabriquant les produits de grande consommation sont recherchées et privilégiées par les consommateurs et les citoyens. Ces PME des Territoires, locales (250 000 emplois directs) et industrielles (33 000 sites de production en France), sont aussi garantes de la souveraineté économique et alimentaire et de la transition écologique de l’Hexagone. Toutefois, en dépit de leur dynamisme, leur développement est aujourd’hui entravé par une réglementation pensée pour les multinationales. Un combat de David contre Goliath qui met à mal leur compétitivité et leur pérennité. Fort heureusement, il est encore temps d’agir ! Le quinquennat qui s’ouvre est décisif pour ces entreprises et donc pour l’avenir de la France.