La Poste investit dans le transport bas carbone

La Poste a un défi majeur : réduire ses émissions avec des volumes de colis toujours plus élevés. Acteur utilisant quotidiennement 5 000 camions pour acheminer le courrier à tous les Français, La Poste a annoncé un investissement de 600 millions d’euros dans le transport bas carbone. Son activité de transports représente 83% de ses émissions carbone avec dans le détail 31% qui sont liés au premier et dernier kilomètre et 52% qui sont rattachés au transport poids lourds. Cet investissement s’inscrit ainsi dans la trajectoire que l’entreprise adopte pour baisser ses émissions de 30% d’ici 2025 dans l’objectif d’atteindre le “Zéro Émissions Nettes” de gaz à effet de serre en 2030. L’ambition finale est d’atteindre le zéro diesel d’ici 2050. 

L’entreprise accentuera ses efforts sur deux leviers. Tout d’abord sur le verdissement de sa flotte de véhicules pour le premier et dernier kilomètre en misant sur l’électrique. La Poste va faire l’acquisition de 8 000 véhicules électriques supplémentaires et 1 000 vélos cargos. Ainsi 1 livraison Colissimo sur 2 sera décarbonée dès 2025 en France et la totalité des livraisons Colissimo seront décarbonées non seulement dans les Zones à Faibles Émissions mais aussi dans les principales agglomérations. Ensuite, La Poste entend convertir sa flotte de transport de moyenne et longue distance vers les énergies bas carbone. L’entreprise va investir 400 millions d’euros pour réaliser cela et accompagner ses 600 transporteurs partenaires dans leur transition. D’ici 2030, La Poste s’engage à effectuer 50% de ses kilomètres en poids lourd bas-carbone. 

Dès 2030, La Poste prévoit d’accélérer son utilisation des énergies électriques et hydrogènes pour qu’elles soient majoritaires dans son mix énergétique à partir de 2040. L’entreprise s’appuie sur les énergies de transition aujourd’hui disponibles : les biocarburants et le biogaz.

Dernières publications

Les constructeurs allemands envoûtés par la Fée électricité

Après avoir tout misé sur les moteurs thermiques, les marques allemandes investissent des milliards d’euros pour lancer toujours plus de modèles 100% électriques. VW et Mercedes suivent les stratégies les plus radicales alors que BMW fait preuve de davantage de prudence. L’enjeu pour ces groupes et pour l’ensemble de l’Allemagne est énorme…

Des navires à voile pour décarboner le transport maritime

Après deux siècles de pétrole et de particules ultrafines, la marine marchande semble se décider à renouer avec la force ancestrale du vent. Paquebot à voile rigide, vraquier à voile rétractable, navire tracté en...

Tut Tut, la plateforme collaborative de livraison de colis, s’ouvre aux particuliers

Connaissez-vous Tut Tut, la plateforme avignonnaise de livraison permettant de se faire livrer des colis en capitalisant sur les trajets quotidiens de 3500 coursiers-livreurs particuliers ? Jusque-là réservée aux grandes enseignes de la distribution et aux commerces de proximité, Tut Tut permettra courant septembre aux particuliers de bénéficier de ses services de livraisons de colis (à vélo, voiture ou fourgon).

Railcoop : des lignes de trains abandonnées retrouvent la voie

La SNCF n’a plus de monopole ferroviaire depuis décembre 2020. La coopérative Railcoop veut profiter de cette réforme contestée pour relancer des lignes rurales et développer le train de nuit. Une alternative écolo et citoyenne qui profiterait à l’économie locale.

Prix les Margaret : comment la Suédoise Linnéa Kornehed veut révolutionner le transport routier par l’lA

Première entrepreneuse au monde à mettre un camion autonome sur une route publique, la Suédoise Linnéa Kornehed développe avec sa startup Einride des véhicules de livraison autonomes à propulsion électrique utilisant l’intelligence artificielle pour permettre planification d'itinéraires en direct et suivi logistique. Cette année, elle est nommée au prix les Margaret de la JFD, le mouvement de l’innovation au féminin présidé par Delphine Remy-Boutang, CEO the Bureau & JFD. Rencontre avec Linnéa Kornehed pour parler entrepreneuriat et digital au service d’une mobilité écoresponsable.