Guerlain s’engage à avoir 100% de ses filières certifiées UEBT

Guerlain a publié son rapport développement durable 2021-2022. Dans ce dernier, La Maison rappelle sa stratégie responsable axée autour de 4 piliers et les engagements qui vont avec : 

  • préserver la biodiversité et protéger l’abeille : Guerlain souhaite rendre à la nature ce qu’elle lui offre via la mise en place de filières durables. Avec le Guerlain for Bees Conservation Program, l’entreprise s’engage également à protéger les abeilles, sentinelles de l’environnement, et au cœur de la biodiversité. Elle a pour objectif de repeupler 125 millions d’abeilles d’ici 2025 et d’avoir 100% de ses 40 filières certifiées UEBT (Union For Ethical Biotrade) d’ici 2026
  • innover de façon durable : La Maison à l’abeille crée des formules plus naturelles dans des packagings plus durables, sans compromis sur la qualité, la sensorialité et l’efficacité. Elle se veut également transparente grâce à sa plateforme de traçabilité Bee Respect. 
  • agir pour le climat et alléger son empreinte : Guerlain vise la neutralité carbone d’ici 2030. L’entreprise cherche également à embarquer ses partenaires et ses prestataires. D’ici la fin de l’année, 100% de ses filiales doivent être certifiées ISO 14001, contre 56% actuellement. 
  • créer un impact sociétal positif et agir pour protéger les prodiges de la Nature : La Maison soutient les femmes et les abeilles avec le programme Women for Bees en partenariat avec l’Unesco. D’ici 2025, 50 femmes apicultrices seront formées et accompagnées dans l’installation de leur exploitation agricole et 2500 ruches d’abeilles seront installées dans 25 réserves de biosphère de l’Unesco. Il est bon de rappeler également que grâce à la création de la Bee School, visant à sensibiliser les plus jeunes sur la protection des abeilles, 10 000 enfants ont été formés depuis 2018

Guerlain montre plus que jamais son engagement afin d’associer luxe et développement durable.

Dernières publications

Serge Ferrari dévoile sa nouvelle stratégie RSE

Serge Ferrari nous partage ses nouveaux engagements en matière de développement durable. Le leader sur le marché des matériaux composites enfile de nouvelles lunettes pour mieux voir la complexité des enjeux environnementaux : celle...

Le luxe s’empare du sujet du packaging durable avec LuxePack

Luxe et packaging durable sont les sujets mis à l’honneur par LuxePack pour son salon se tenant les 31 mai et 1er juin. Aujourd’hui et demain, LuxePack proposera au Carreau du Temple une édition...

Printemps Haussmann ressort d’anciennes collections avec Hors Saison

Printemps Haussmann vient de dévoiler Hors Saison au 3ème étage de la partie Femme, un espace où les adeptes de la seconde main pourront retrouver une sélections de pièces de créateurs issues des saisons...

Paris Good Fashion sort son glossaire pour la mode responsable

Paris Good Fashion publie son glossaire “Mode et développement durable”. 355 définitions qui sont le fruit d’un travail né de la volonté commune de répondre aux attentes exprimées par les 107 000 participants à la Consultation Citoyenne "Comment agir tous ensemble pour une mode plus responsable". L’objectif est d’employer les mêmes mots pour qualifier la mode responsable.

Les vignobles à l’ère du développement durable (2/2) : l’AOC Ventoux, 1ère AOC à lancer sa raison d’être

RSE, développement durable, raisons d’être, labels… Les engagements en faveur de l’environnement se multiplient au sein des entreprises et touchent tous les secteurs. La filière du vin n’y échappe pas. Effet de mode ou vrai engagement ? Nous avons rencontré deux acteurs du secteur qui nous parlent de leurs actions en faveur du good au travers des labels et de la raison d’être. Rendez-vous cette semaine avec l’AOC Ventoux.