Greenmetrics lève 1,8 million d’euros pour décarboner les entreprises

Aujourd’hui le constat est sans appel : le numérique serait responsable de 4% des émissions de gaz à effet de serre soit autant que le secteur aérien. Face à ce constat accablant, Greenmetrics s’inscrit dans une nouvelle génération d’acteurs qui viennent apporter des solutions concrètes dont l’importance a été soulevée une nouvelle fois lors de la COP26 et œuvrer pour l’environnement. L’entreprise lève aujourd’hui 1,8 million d’euros pour amplifier son action. 

Avec ce nouvel apport financier, Greenmetrics souhaite lancer une nouvelle version de sa solution destinée exclusivement aux sites internet et campagnes digitales pour leur permettre de tendre vers des formats neutres en carbone. En parallèle de sa diversification d’offre, l’entreprise aimerait déployer sa solution à l’international afin d’accélérer la trajectoire bas carbone des entreprises à travers le monde. Elle a pu compter sur le soutien et l’appui d’investisseurs de renom : Kayo Hattori, co-fondatrice de Datawords, et Ben Nash, fondateur et CEO de PCS Wireless. L’année prochaine, Greenmetrics s’attaquera aussi à deux marchés clés dans son combat pour la pollution carbone : la mobilité et l’énergie des bâtiments. 

Pour Nicholas Mouret, fondateur et CEO de Greenmetrics : “Il y a aujourd’hui un réel besoin de nouvelles méthodologies et outils de mesure automatisés. C’est pourquoi nous voulons faire de Greenmetrics un outil qui agira de bout en bout sur le bilan carbone des entreprises, grâce à des leviers uniques, qui prennent en compte les réglementations en vigueur. Je suis honoré de pouvoir compter sur le soutien de fondateurs d’entreprises à succès pour faire de Greenmetrics un outil de référence dans la responsabilisation des entreprises.” 

Né d’une véritable prise de conscience – l’urgence de mettre le numérique au cœur de la réduction du bilan carbone-, Greenmetrics est le 1er logiciel Saas dédié à la pollution numérique des entreprises. Depuis juin dernier, Greenmetrics offre une solution pour mesurer en temps réel toutes les émissions des équipements informatiques, sites, applis, et usages numériques. Ces mesures sont prises grâce à des connecteurs reliés aux systèmes IT de l’entreprise. A partir de ces mesures, le logiciel identifie les sources de pollution numérique à optimiser et aide les entreprises à piloter la réduction de leurs émissions. Le pilotage est facilité avec des projections chiffrées, des recommandations personnalisées et un plan d’action sur-mesure. L’entreprise est labellisée French Tech et membre du réseau d’entrepreneurs TechForGood.

Dernières publications

Planète OUI x ISLANDER : comment une PME française du Good est aux manettes d’un projet fou ?

À l’image du projet danois VindØ que The Good analysait il y a peu, le projet ISLANDER débarque en terre allemande. Né en octobre 2020, ce projet a pour ambition de rendre l’île de Borkum autonome en énergie et de lui faire atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2030. Fournisseur d’électricité verte et de biogaz, la PME française Planète OUI a été sélectionnée pour mettre ses compétences concrètes au service de cette île décarbonée et écologique. Rencontre avec Albert Codinach, CEO de Planète OUI pour mieux comprendre les enjeux et opportunités du projet.

Actualités et Chiffre de la semaine du 18/05

- 20 start up sélectionnées pour participer au programme d’accompagnement French Tech Green20 - L’Allemagne rehausse ses objectifs de réduction d'émissions. - Adidas développe un nouveau modèle de Stan Smith en cuir à base de champignons - Ecocert fait l’acquisition de Certisys - Natura établit des critères éthiques de financement

Climat : doit-on revenir aux forfaits internet limités ?

Avec l’essor du smartphone, de la vidéo et de la 5G, le secteur du numérique risque de représenter 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre d’ici à 2025. Une explosion de la pollution numérique notamment due aux smartphones qui pose la question du retour aux bons vieux forfaits limités des années 2000, le langage SMS en moins.

Antoine Hubert, Président et CEO d’Ÿnsect : « l’activité d’Ÿnsect est l’une des premières à être carbone négative en France »

Ÿnsect, startup spécialisée dans l’élevage et la transformation d’insectes pour l’alimentation animale est une championne de l’Impact. Après des levées de fonds spectaculaires atteignant 357 millions d'euros, Ÿnsectest en pleine phase de croissance et se place dans les starting-block pour produire des protéines à base d’insectes pour l’alimentation humaine. The Good rencontre le visionnaire Antoine Hubert, Président et CEO d’Ÿnsect, qui nous explique sa stratégie de développement et son engagement pour protéger l’environnement et la santé.

Le vélo cargo peut-il révolutionner notre mobilité ?

Dotés de grandes capacités de chargement, les vélo cargos connaissent depuis plusieurs années un véritable essor commercial en Europe. Un succès qui se retrouve dans ses nombreux usages : transport de marchandises, livraison de colis volumineux, mais aussi balade en famille et déménagement de mobiliers. De quoi rêver d’un monde où la voiture en ville ne serait plus reine.