ELABE et LinkUp créent un nouveau modèle de cabinet pour accompagner les entreprises vertueuses

ELABE et LinkUp annoncent leur rapprochement. L’ambition derrière ? Proposer aux acteurs professionnels un accompagnement de leurs démarches d’engagement depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre, en intégrant l’évaluation et la communication, leur permettant ainsi de renforcer leur utilité dans la société. Les deux cabinets sont convaincus que seules les entreprises contributrices, qui agissent pour renforcer leur utilité économique, environnementale et sociale, pourront se développer durablement et construire avec les citoyens, les clients et les salariés une relation de long terme. Ils mettront à disposition du marché une offre inédite en hybridant leurs expertises : les études d’opinion, le conseil en stratégie de communication et le conseil en stratégie RSE. 

Bernard Sananès, président d’ELABE, déclare : « Nous sommes fiers de créer ce modèle unique de cabinet d’études et de conseil en stratégie de communication et stratégie RSE. Cette offre intégrée répond à un besoin profond alors que s’expriment de nouvelles attentes de la société envers les acteurs économiques et que la communication ne peut remplacer l’action. ELABE et LinkUp ont tout pour relever ce challenge : des cultures proches, des métiers complémentaires, un même attachement à la valeur du conseil stratégique apporté aux dirigeants, basé sur des données objectives, et une capacité à accompagner opérationnellement nos clients dans leur transformation et dans leur communication sous toutes ses formes auprès de leur écosystème. »

Sandrine Raffin, présidente de LinkUp, déclare de son côté : « De plus en plus, les entreprises et les marques sont attendues comme des actrices essentielles du changement qui doivent s’engager pour contribuer à construire une société de progrès plus durable. La promesse d’ELABE et LinkUp est d’accompagner les entreprises dans la construction et la communication de démarches d’engagement ambitieuses pour qu’elles deviennent contributrices et développent un dialogue riche et constructif avec leurs publics. Pour cela, nous voulons bâtir avec nos clients une relation différente, dans une posture d’écoute et d’humilité, en leur apportant l’expertise de nos équipes, l’efficacité de nos outils méthodologiques et un regard global sur leur environnement et leurs enjeux. » 

Bernard Sananès, Marie-Rose Beslin, Laurence Bedeau, et Benoit Viala, associés au sein d’ELABE, ainsi que Sandrine Raffin et Philippe Raffin, associés au sein de LinkUp, deviennent actionnaires de la nouvelle structure qui détiendra intégralement le capital des deux sociétés, gage d’indépendance et de vision de long terme. Bernard Sananès devient le président de ce nouvel ensemble. Cependant au sein de cette nouvelle structure, les deux cabinets demeureront deux sociétés distinctes, conservant leurs marques, leurs organisations et leurs managements actuels, tout en proposant de nouvelles offres d’études et de conseil basées sur le croisement de leurs expertises, et un accompagnement commun chaque fois que cela répondra aux besoins de leurs clients.

Dernières publications

Episode 5 : Nicole King artiste engagée dans l’art écologique

The Good Choice est un podcast signé The GOOD animé par la journaliste Nathalie Croisé. Il interroge les artistes sur leur engagement au service de l’intérêt général.

Cinq prédictions de Forrester sur la transition environnementale en 2023

L’institut d’étude vient de dévoiler ses prévisions pour 2023 en matière de transition environnementale dans le monde. Cinq tendances surprenantes sont mises en avant.

Avec ou sans col roulé

« Vous ne me verrez plus avec une cravate, mais avec un col roulé. Nous ne mettrons pas le chauffage au ministère tant que la température ne sera pas en dessous de 19 °C » a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, sur France Inter le 27 septembre dernier. Tout le monde y va de son petit commentaire sur le col roulé, moins sur les 19°C.

Solariser la France, une transition en cours

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre passe inévitablement par une solarisation massive de nos infrastructures existantes. Des toits de friche, parking et bureau qui ont l’avantage d’exploiter les supports existants et de produire une énergie de proximité. Un photovoltaïsme tactique qui rassemble des acteurs divers comme SNCF Gares & Connexions, le grossiste alimentaire Metro et les métropoles de Nantes, Lyon et Saint-Etienne.

Quand la transformation digitale inspire la RSE 

Si les consommateurs se disent tous concernés et préoccupés par le changement climatique ou la lutte contre les discriminations, un écart fort subsiste quand il s’agit de passer à l’acte. Et si les entreprises s’inspiraient de la transformation digitale pour accompagner la transformation écologique et sociale des comportements ?