En France, on a encore trop de pétrole, mais on a des idées !

Après la semaine « tech for good », bienvenue dans la quinzaine « économistes for good ».

Car en quelques jours, c’est la crème de la crème des fées économistes qui se penchent sur le berceau du Good.

Mercredi 23 juin, deux des plus grands économistes français, le nobélisé Jean Tirole et l’ex Chief Economist du FMI, professeur au MIT Olivier Blanchard, remettaient au Président Emmanuel Macron les 500 pages du rapport de leur commission portant sur « Les grands défis économiques de la France ». Ô surprise (enfin, moins pour vous chers lecteurs), les trois grands défis évoqués sont le réchauffement climatique, les inégalités et le vieillissement…Malheureusement déjà réduite au « retour de la taxe carbone et autres mesures impopulaires », la réflexion académique qui est apportée permettra on l’espère de nourrir les réflexions de l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle. Car s’il s’agit d’un travail de prospective sur les défis qui nous attendent à long terme, il pointe néanmoins les risques de l’attentisme des politiques et la nécessité de prendre sans tarder un ensemble de mesures. Des solutions « holistiques » plutôt qu’une solution miracle…le socle d’une refonte en profondeur de nos dogmes économiques (ou à défaut le programme du candidat Macron) ?

500 pages qui seront peut-être lues dans les trains à destination d’Aix en Provence, où se tiennent Les Rencontres Économiques, les 2, 3 et 4 juillet prochain. Là encore, des grands noms de l’Économie – on y retrouve Philippe Aghion et Laurence Boone, membres de la commission Tirole-Blanchard, mais aussi Esther Duflo, Valentina Bosetti, Patrick Artus pour ne citer qu’eux – et près de 350 intervenants débattront des grands enjeux économiques, politiques et sociaux sur le thème « saisir l’avenir ensemble ». 3 grandes questions y seront posées : Comment reconstruire nos sociétés dont la crise a accru les fractures ? Quel nouveau modèle pour le capitalisme ? Comment notre pays peut-il remonter la pente ? 

Nous suivrons avec attention ces trois journées de débats et la déclaration finale du Cercle des économistes (organisateur de ces rencontres), afin d’y scruter les solutions et idées des économistes au service du bien commun.

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Agissons aujourd’hui pour construire ensemble l’aide alimentaire de demain

Inflation, crise sanitaire et de l’énergie, prévision de croissance revue à la baisse pour 2022… Cette situation économique et sociale dégradée impacte l’ensemble des Français, mais pèse davantage encore sur les populations fragiles. Certains...

The Big Green, le rendez-vous d’affaires de l’économie solidaire et innovante

Du 12 au 14 octobre à l’Hôtel Royal Barrière situé à Deauville, le Groupe Meet&Com organise la seconde édition du salon The Big Green qui rassemble les acteurs B to B de la Responsabilité Sociale et Environnementale. Pendant 48 heures, 150 directeurs RSE, DRH de grands groupes, Office managers et CHO parleront solutions, retours d’expériences et bonnes pratiques pour faire bouger les lignes ! The Good est partenaire média de l’événement.

Solar Impulse et Publicis Conseil interpellent les nouveaux députés sur la transition écologique

Solar Impulse et Publicis Conseil lancent la campagne “Prêt à voter” pour interpeller les nouveaux députés fraîchement élus et accélérer la mise en place de solutions concrètes en faveur de la transition écologique. Aujourd’hui les...

JCDecaux teste la collecte des biodéchets des Parisiens

89% des Français trient leurs emballages d’après le troisième Observatoire du geste de tri des Français par Ipsos pour Citeo. Cependant les déchets alimentaires correspondent, selon l'ADEME, au tiers des déchets résiduels présents dans...

3 scénarios pour l’avenir économique des PME

Les TPE/PME/ETI indépendantes fabriquant les produits de grande consommation sont recherchées et privilégiées par les consommateurs et les citoyens. Ces PME des Territoires, locales (250 000 emplois directs) et industrielles (33 000 sites de production en France), sont aussi garantes de la souveraineté économique et alimentaire et de la transition écologique de l’Hexagone. Toutefois, en dépit de leur dynamisme, leur développement est aujourd’hui entravé par une réglementation pensée pour les multinationales. Un combat de David contre Goliath qui met à mal leur compétitivité et leur pérennité. Fort heureusement, il est encore temps d’agir ! Le quinquennat qui s’ouvre est décisif pour ces entreprises et donc pour l’avenir de la France.