En France, on a encore trop de pétrole, mais on a des idées !

Après la semaine « tech for good », bienvenue dans la quinzaine « économistes for good ».

Car en quelques jours, c’est la crème de la crème des fées économistes qui se penchent sur le berceau du Good.

Mercredi 23 juin, deux des plus grands économistes français, le nobélisé Jean Tirole et l’ex Chief Economist du FMI, professeur au MIT Olivier Blanchard, remettaient au Président Emmanuel Macron les 500 pages du rapport de leur commission portant sur « Les grands défis économiques de la France ». Ô surprise (enfin, moins pour vous chers lecteurs), les trois grands défis évoqués sont le réchauffement climatique, les inégalités et le vieillissement…Malheureusement déjà réduite au « retour de la taxe carbone et autres mesures impopulaires », la réflexion académique qui est apportée permettra on l’espère de nourrir les réflexions de l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle. Car s’il s’agit d’un travail de prospective sur les défis qui nous attendent à long terme, il pointe néanmoins les risques de l’attentisme des politiques et la nécessité de prendre sans tarder un ensemble de mesures. Des solutions « holistiques » plutôt qu’une solution miracle…le socle d’une refonte en profondeur de nos dogmes économiques (ou à défaut le programme du candidat Macron) ?

500 pages qui seront peut-être lues dans les trains à destination d’Aix en Provence, où se tiennent Les Rencontres Économiques, les 2, 3 et 4 juillet prochain. Là encore, des grands noms de l’Économie – on y retrouve Philippe Aghion et Laurence Boone, membres de la commission Tirole-Blanchard, mais aussi Esther Duflo, Valentina Bosetti, Patrick Artus pour ne citer qu’eux – et près de 350 intervenants débattront des grands enjeux économiques, politiques et sociaux sur le thème « saisir l’avenir ensemble ». 3 grandes questions y seront posées : Comment reconstruire nos sociétés dont la crise a accru les fractures ? Quel nouveau modèle pour le capitalisme ? Comment notre pays peut-il remonter la pente ? 

Nous suivrons avec attention ces trois journées de débats et la déclaration finale du Cercle des économistes (organisateur de ces rencontres), afin d’y scruter les solutions et idées des économistes au service du bien commun.

Emilie Thiry
Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

« Nous œuvrons à la sauvegarde des savoir-faire et à la réindustrialisation », Alexandre Garcin (maire de Roubaix)

(contenu abonné) Il y a deux ans, la ville a racheté une ancienne usine textile pour y créer un pôle dédié à l’économie circulaire. Il héberge notamment un incubateur(contenu abonné) Il y a deux ans, la ville a racheté une ancienne usine textile pour y créer un pôle dédié à l’économie circulaire. Il héberge notamment un incubateur(contenu abonné) Il y a deux ans, la ville a racheté une ancienne usine textile pour y créer un pôle dédié à l’économie circulaire. Il héberge notamment un incubateur...

Les SUV boudés à Paris

Un peu plus de 78 000 électeurs se sont déplacés dans l'un des 38 lieux de vote, sur environ 1,3 million d'électeurs inscrits, pour se prononcer pour ou contre la création ...

#Goodtribune « Vers un nouvel entrepreneuriat climatique, croisant impératif éthique et opportunité économique », Elisabeth Laville et Arnaud Florentin (UTOPIES) et Anne Thévenet-Abitbol (DANONE)

« La crise climatique est le symptôme, pas le problème ». Selon Satish Kumar, fondateur du Schumacher College, elle vient brutalement nous rappeler le manque d’efficience de notre économie. Ce faisant, elle pose un défi à notre imagination : comment repenser nos modèles économiques pour inventer une nouvelle façon d’entreprendre, réajustée au monde, qui se conçoive dans, et non en dehors, du vivant ?...

Un Sommet pour la Mesure d’Impact

(contenu abonné) L’Impact Tank, think tank dédié à l’économie à impact positif, organise le premier Sommet de la Mesure d’Impact à l’Assemblée Nationale le 13 février prochain.

Comment Le Parapluie de Cherbourg fait tourner l’économie locale

Plus que du made in France, du made in Normandie. C’est la démarche qu’a entrepris Charles Yvon, p-dg de la marque de parapluies haut-de-gamme. Si le fabriqué en France a toujours fait partie de l’ADN de la maison, désormais, le dirigeant veille à favoriser le travail d’acteurs locaux, pour redynamiser le territoire.