Des quotidiens régionaux éco-conçus

Si la loi Anti-gaspillage de 2020 a accéléré la disparition du film plastique emballant les quotidiens envoyés aux abonnés, la PQR n’a pas attendu ces contraintes réglementaires pour développer l’éco-conception des quotidiens régionaux. Celle-ci passe, évidemment, par l’utilisation de papiers certifiés ou recyclés, la réduction de la consommation en eau et, demain, l’utilisation d’une encre végétale.

Les papiers graphiques (journaux, magazines, etc.) sont recyclés à 60 % en France, permettant d’économiser 22 millions de m³ d’eau.

La loi Anti-gaspillage pour une économie circulaire (Agec) impose la fin, d’ici à 2040, du plastique à usage unique, la lutte contre le gaspillage et le réemploi des ressources. Cela a obligé l’ensemble de la presse quotidienne régionale (PQR) à anticiper l’abandon des films plastiques pour les exemplaires envoyés aux abonnés.
Mais les quotidiens régionaux n’ont pas attendu ces contraintes législatives pour intégrer l’éco-conception dans leur processus. En ce qui concerne le papier, tout d’abord, elles s’approvisionnent en papiers certifiés PEFC ou FSC (gestion durable des forêts) et contenant des fibres recyclées. Les papiers graphiques (journaux, magazines, etc.) sont, en effet, recyclés à 60 % en France, permettant d’économiser 22 millions de m³ d’eau, soit l’équivalent de 7600 piscines olympiques, selon Citéo, l’entreprise chargée d’organiser le recyclage (Rapport annuel, juin 2021).

Les groupes de presse régionale ont aussi modifié leur processus industriel pour réduire la consommation de papier. A l’instar du Télégramme ou du Groupe Nice-Matin, certains ont remplacé leurs rotatives pour économiser du papier. D’autres, tels La Presse de la Manche ou Les Journaux de Loire se sont imposés des objectifs de réduction de la gâche de papier. Cette gâche se révélant même être une ressource via sa valorisation (comme chez Ebra ou La Nouvelle République).

La plupart des groupes de PQR ont réduit leur consommation en eau pour l’impression par l’utilisation de nouvelles technologies.

L’éco-conception des quotidiens régionaux ne concerne pas que le papier, mais la consommation d’eau, la gestion des effluents ou des solvants. La plupart des groupes de PQR ont réduit leur consommation en eau pour l’impression par l’utilisation de nouvelles technologies (La Presse de la Manche), le traitement de l’eau (La Dépêche du Midi), voire même sa réutilisation dans le processus (Ouest-FranceNice-Matin entre autres).

Dernières publications

En Egypte, les start-ups vertes s’attaquent au fléau du plastique

(contenu abonné) En Egypte, premier pollueur au plastique du Moyen-Orient et d'Afrique, de jeunes entrepreneurs tentent de transformer les millions de tonnes de plastique qui inondent le Nil, la Méditerranée et les décharges à ciel ouvert.

#GoodBook La fin des haricots ? Le réveil écologique c’est maintenant” de Thomas Guénolé publié le 2 février 2023 aux éditions Plon.

L’auteur est politologue et conseiller politique. Intellectuel engagé, il enseigne le changement climatique à l’IÉSEG School of Management.

CMA CGM cherche des start-up pour décarboner le transport maritime

L'armateur CMA CGM a annoncé lundi le lancement d'un appel à projets destiné aux "start-up et entreprises développant des solutions concrètes" et doté de 200 millions d'euros, pour accélérer la décarbonation de la filière maritime française.

Pour réussir la transition énergétique, plus de 60 milliards supplémentaires par an sont nécessaires (Bruno Le Maire)

Pour réussir la transition énergétique, "60 à 70 milliards d'euros supplémentaires par an" sont nécessaires, a chiffré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans une interview au Journal du Dimanche (JDD).

Châteauform’ et Green Evénements proposent un livre blanc sur les « 13 mesures pour un événement LEAD à ambition durable »

Ce livre blanc est à destination des organisateurs d’événements qui donne des conseils concrets et mesurables pour créer des événements véritablement responsables.