Accor, Generali, Chloé et 47 autres organisations se mobilisent pour les personnes réfugiées et exilées avec UTOPIES et SINGA

La Banque Mondiale estime qu’il y aura 216 millions de déplacés climatiques en 2050. Et 6,6 millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début du conflit, ce qui constitue la pire crise migratoire en Europe depuis la seconde guerre mondiale. Au-delà d’un enjeu évident de solidarité, il est essentiel que les entreprises s’engagent dans l’intégration et l’inclusion des personnes réfugiées. 

50 organisations (entreprises et réseaux d’entreprises) ont lancé la charte de l’inclusion des personnes réfugiées et exilées en entreprise à l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, qui a eu lieu le 20 juin 2022. Elle a été portée par UTOPIES, think-tank et cabinet de conseil pionnier sur les stratégies de développement durable depuis 30 ans et SINGA, ONG européenne qui œuvre pour l’inclusion des personnes exilées en Europe. Parmi les 50 il y a notamment Accor, Generali, Chloé, Adecco, Domofrance, L’Oréal, La Voix du Nord, Le Slip Français, le C3D, ENVIE.

« Le lien entre migration et innovation est indéniable : les migrations ont toujours été un facteur puissant de circulation des techniques et des connaissances, et aujourd’hui encore, les études montrent que les entreprises inclusives sont plus innovantes et performantes. Ainsi les équipes les plus diverses en genre, mais aussi en origine ethnique ou culturelle, ont respectivement 25 % et 36 % de probabilité d’avoir une rentabilité supérieure à celles qui n’ont pas investi sur ces sujets. » déclare Élisabeth Laville, fondatrice d’UTOPIES. 

Les signataires s’engagent ainsi : 

– Faire évoluer les représentations et développer une culture positive de l’interculturalité 

– Accompagner les personnes réfugiées et exilées vers une meilleure employabilité 

– Garantir la bonne intégration des personnes recrutées ou déjà présentes dans les effectifs 

– Agir au-delà de leurs entreprises, quand cela est possible 

– Évaluer leur performance et organiser une revue annuelle des indicateurs, facteurs de succès et défis avec la direction générale 

« Ce qui change avec cette charte est le regard que portent les entreprises sur “l’employabilité”. Les entreprises ne voient plus les nouveaux arrivants comme des personnes qu’il est indispensable de former pour qu’elles puissent intégrer leurs équipes : elles conçoivent désormais qu’elles doivent elles-mêmes changer leur organisation, être plus inclusives et s’ouvrir à l’interculturalité. C’est un changement clé. » explique Benoît Hamon, Directeur Général – SINGA Global

Dernières publications

Comment le groupe Hyatt met l’inclusion au service du recrutement

L’enseigne d’hôtellerie restauration de luxe commence à récolter les fruits de son programme de formation et d’insertion professionnelle sur-mesure initié il y a quatre ans. Michel Morauw, vice-président de Hyatt France, nous explique les clés de ce succès.

Matthieu Gerber (Les Opticiens Mobiles) : “ Nous avons redoré l’image du métier en répondant aux besoins muets et insatisfaits des personnes en perte...

Lauréat de notre Grand Prix de la Good Économie 2021 dans la catégorie “Préserver une santé durable”, Les Opticiens Mobiles s’engagent et développent une nouvelle vision du métier, plus humaine et plus experte. The Good interroge le fondateur du réseau, Matthieu Gerber, pour qu’il nous explique comment son entreprise continue sa transformation positive.

Carenews et KPMG publient les résultats du premier baromètre des directions de l’engagement

Carenews, le média des acteurs de l’engagement et KPMG France, leader de l’audit et du conseil, présentent le premier baromètre des directions de l’engagement qui dresse le portrait de ces nouvelles fonctions structurant l’entreprise....

Café Joyeux et Nespresso France s’associent pour l’employabilité des personnes en situation de handicap

Depuis 2017, Café Joyeux emploie 90 personnes en situation de handicap dans ses 9 cafés-restaurants à Rennes, Paris, Bordeaux, Lyon, Tours et Lisbonne. Toutes ces personnes sont formées en apprentissage à un diplôme d’agent...

Pierre-Édouard Batard (Crédit Mutuel) : “Nous nous inscrivons dans un mutualisme de la preuve”

Le Crédit Mutuel remporte la deuxième édition du Grand Prix de la Good Économie. Le jury a souhaité distinguer son initiative à impact social fort : la fin du questionnaire santé pour ses clients emprunteurs, un enjeu important dans sa lutte contre les discriminations et pour plus d’inclusion. L’occasion pour The Good de donner la parole au Directeur Général de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, Pierre-Édouard Batard et de revenir sur les opportunités du modèle mutualiste dans la transformation écologique et sociale des acteurs économiques.