27 fabricants et 8 distributeurs vont tester le Planet Score d’ici la fin de l’année

Testé prochainement sur 1000 références, l’étiquetage Planet Score informe les consommateurs de manière simple de l’empreinte écologique de chaque produit alimentaire. Elaboré par le consortium ITABSayariVery Good Future, ce dernier étudie 4 critères et attribue une note allant de A à E : 

  • pesticides : indique l’utilisation ou non de pesticides et autres intrants pour produire, ainsi que leurs impacts sur la santé des écosystèmes et celle des hommes.
  • climat : indique les émissions de gaz à effet de serre produites
  • biodiversité : montre si la production de l’aliment a permis ou non de préserver la nature et les êtres vivants
  • bien-être animal : signale le mode d’élevage 

Au printemps 2021, Biocoop et Lidl ont ouvert leurs magasins pour tester l’étiquetage sur tous types de produits. Ce premier essai a permis d’affiner l’étiquette et d’en valider la compréhension et l’influence. En effet, d’après une étude d’UFC – Que Choisir réalisée en septembre, 87% des répondants seraient fortement guidés par le Planet Score dans leurs achats alimentaires. Aujourd’hui ces acteurs et bien d’autres, fabricants et distributeurs comme Naturalia, Monoprix ou Gerblé vont participer au déploiement expérimental du Planet Score. L’objectif du Planet Score est celui de la transition agroécologique à l’échelle européenne, illustrée notamment dans les travaux scientifiques récents de l’IDDRI et du CNRS et dans le rapport « Manger moins mais mieux de viande » des ONG (Réseau Action Climat). Ces rapports démontrent que cette transition réalisable à l’échelle européenne, est souhaitable pour la santé des hommes et de la planète.

Dernières publications

Biolait lance son repère des produits laitiers bio vraiment engagés

Les produits en rayon sont saturés de labels et de certifications en tout genre. Les Français ne savent plus à quelles promesses se tenir. Les producteurs Biolait lancent IL LAIT LÀ, le repère pour...

LFDay, le rendez-vous de l’écosystème agricole et alimentaire innovant revient pour une 6ème édition

Le 14 juin, l’innovation agricole et alimentaire fera son show lors du LFDay. Organisée par La Ferme Digitale au Ground Control dans le 12ème à Paris, cette journée rassemblera le public qui souhaite améliorer...

Umiami, la start-up pour les amoureux de la viande mais pas trop

Umiami, c’est la start-up de la foodtech spécialisée dans la fabrication d’alternatives végétales à la viande animale. Depuis 2020, Umiami souhaite séduire les gourmets qui tendent à consommer moins de produits carnés tout en levant les principales barrières à l’achat que sont le goût, la nutrition, et la naturalité, le tout à un prix raisonnable. En avril, la start-up certifiée Great Place to Work a levé 26,5 millions d’euros pour développer son activité.

Priméal tend vers toujours plus de transparence

Engagée depuis 30 ans, Priméal met en place l’étiquetage Planet-Score sur certains de ses produits et participe au collectif #envérité pour être plus transparent avec ses consommateurs. L’entreprise qui promeut et transmet les plaisirs...

Lidl s’engage pour la filière de la banane

Lidl s’engage pour la filière de la banane, un des fruits le plus consommé par les Français avec Banana Link, une coopérative à but non lucratif travaillant pour un commerce équitable et durable. L’enseigne...