2000 entrepreneurs s’engagent pour l’économie de demain

Le Mouvement Impact France a dévoilé jeudi 3 février son manifeste pour l’économie de demain et ses propositions à destination des candidats et candidates à l’élection présidentielle, co-construites avec les entrepreneurs du mouvement et déjà soutenues par plus de 2 000 entrepreneurs. L’objectif : peser dans le débat et faire connaître les propositions phares des entrepreneurs à impact pour créer une nouvelle compétitivité, sociale et écologique.

C’est dans le cadre historique de la Galerie de Paléontologie du Muséum d’Histoire Naturelle que le Mouvement Impact France a dévoilé son Manifeste pour l’Économie de demain et ses propositions qui seront soumises aux candidat.e.s à l’élection présidentielle. Le mouvement souhaite, selon Caroline Neyron sa Directrice Générale, « l’émergence d’une nouvelle voix patronale qui propose d’accélérer la transformation en se faisant encourager, inciter voire contraindre ».

Pour Eva Sadoun et Jean Moreau, co-présidents du mouvement, « l’économie peut avoir un rôle transformant dans l’avenir social et écologique de notre monde. Les grands groupes se sont cantonnés à une compensation, à la création de direction RSE ou de fondations, ce qui n’est plus suffisant. Il faut remettre ces sujets au cœur des modèles économiques, dans les services, dans les produits ».

Le Mouvement a présenté 5 grandes propositions qui seront soumises à tous les candidat.e.s à la présidentielle, dans l’optique de « faire changer les règles du jeu » et les mettre au service de la transition écologique et sociale.

La première proposition, qui se veut le socle des propositions, est liée à la question des indicateurs. Il s’agirait de mettre en place un Index d’Impact social et écologique, nouvelle grille de lecture pour la performance écologique et sociale des entreprises, sur le modèle de l’Index égalité hommes femmes.

La deuxième proposition est la création d’un statut d’entreprises à Impact pour faire émerger, sur le modèle de la French Tech, un écosystème structuré et des entreprises emblématiques de l’Impact. Dans le même esprit, le mouvement demande la mise en place d’un crédit d’impôt recherche et innovation sociale et écologique sur le modèle du crédit d’impôt recherche et un soutien aux jeunes entreprises à impact similaire à celui des jeunes entreprises.

La quatrième proposition concerne la réorientation de la fiscalité, des aides et de l’investissement publics vers une compétitivité écologique et sociale, avec notamment une TVA réduite pour les produits responsables, la création d’un chèque transition et l’éco-conditionnalité des aides et investissements publics.

La dernière proposition est l’aide à la structuration des filières d’avenir, dans une dynamique de sobriété et d’inclusion, dans la lignée du Plan de Transformation de l’économie française.

Emilie Thiry
Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Agissons aujourd’hui pour construire ensemble l’aide alimentaire de demain

Inflation, crise sanitaire et de l’énergie, prévision de croissance revue à la baisse pour 2022… Cette situation économique et sociale dégradée impacte l’ensemble des Français, mais pèse davantage encore sur les populations fragiles. Certains...

Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance, l’essai de Timothée Parrique qui casse le mythe de la croissance verte

Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance de Timothée Parrique sortira vendredi 16 septembre. Dans cet essai d’économie accessible à tous, l’auteur et chercheur en économie écologique vient déconstruire l'un des plus grands mythes contemporains : la poursuite de la croissance infinie et verte.

Entreprise sobre, comment te dessines-tu et avec quels outils ?

La sobriété est LE sujet good de la rentrée. Mise à l’honneur lors des quatrièmes Universités d'Été de l'Économie de Demain portées par le Mouvement Impact France, la sobriété est l’enjeu auquel les dirigeantes et dirigeants d’entreprises ont décidé collectivement de faire face. Comment l’entreprise sobre se dessine-t-elle ? Quels acteurs peuvent l’aider pour être plus sobre ? The Good vous fait un récap de ces questions posées pendant ce temps fort de l’impact.

The Big Green, le rendez-vous d’affaires de l’économie solidaire et innovante

Du 12 au 14 octobre à l’Hôtel Royal Barrière situé à Deauville, le Groupe Meet&Com organise la seconde édition du salon The Big Green qui rassemble les acteurs B to B de la Responsabilité Sociale et Environnementale. Pendant 48 heures, 150 directeurs RSE, DRH de grands groupes, Office managers et CHO parleront solutions, retours d’expériences et bonnes pratiques pour faire bouger les lignes ! The Good est partenaire média de l’événement.

3 scénarios pour l’avenir économique des PME

Les TPE/PME/ETI indépendantes fabriquant les produits de grande consommation sont recherchées et privilégiées par les consommateurs et les citoyens. Ces PME des Territoires, locales (250 000 emplois directs) et industrielles (33 000 sites de production en France), sont aussi garantes de la souveraineté économique et alimentaire et de la transition écologique de l’Hexagone. Toutefois, en dépit de leur dynamisme, leur développement est aujourd’hui entravé par une réglementation pensée pour les multinationales. Un combat de David contre Goliath qui met à mal leur compétitivité et leur pérennité. Fort heureusement, il est encore temps d’agir ! Le quinquennat qui s’ouvre est décisif pour ces entreprises et donc pour l’avenir de la France.