Vers une indispensable sobriété numérique – Azerion

Pleinement conscients des enjeux environnementaux, aussi bien dans nos propres activités que dans les interactions avec nos clients, agences et partenaires, nous avons en tête la nécessité d’inculquer aux annonceurs d’intégrer la dimension environnementale dans le pilotage stratégique et opérationnel de leurs campagnes. La diminution drastique d’émissions de gaz à effet de serre, pour atteindre progressivement la neutralité carbone, implique d’opter pour un mode de diffusion publicitaire moins émissif. 

Il est important de se souvenir que chacune de nos activités réclame de l’énergie, y compris celle d’envoyer, traiter, ou stocker une information. Si les réseaux, data centers pour le stockage des données, ordinateurs, smartphones, tablettes… sont énergivores, la conception et la manière de diffuser les formats publicitaires sont susceptibles d’offrir un vaste potentiel de gain environnemental. 

En tant qu’Azerion, nous voulons davantage mesurer et contrôler notre impact et aider nos clients à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, nous nous sommes adossés à un partenaire spécialisé, indépendant et tiers de confiance, en intégrant un outil d’analyse et de mesure de nos émissions de GES. Une première phase fut orientée vers l’interne en se focalisant sur les déplacements des équipes, notre consommation électrique, un remplacement moins systématique de nos équipements…Et naturellement un second volet tourné vers nos clients annonceurs, car ces engagements doivent se traduire dans nos offres et produits afin d’être parfaitement conscients et progressivement plus sobres. 

Une plateforme propre à Azerion a donc été implémentée en intégrant tous les produits et formats, plateforme reliée au SSP pour mesurer l’impact des diffusions publicitaires dans l’idée de les réduire sans dégrader les performances médias. 

Quatre types de recommandations ont un effet immédiat. La première consiste à réduire le poids des éléments créatifs avec une espérance de 30% de réduction de GES. En second lieu, nous pouvons espérer gagner 15% en favorisant les devices et types de connexion les moins énergivores (comme les smartphones en wifi), puis 20% en orientant la diffusion vers certains formats, placements et horaires économes et enfin le bénéfice pourra être de 20% en boostant la diffusion lors des journées durant lesquelles la production électrique est la moins carbonée. En effet, les usines et le secteur tertiaire étant globalement à l’arrêt le week-end, il est plus aisé de faire appel à des énergies moins carbonées comme le nucléaire et le renouvelable pour diffuser les campagnes. En veillant à mettre en place ces 4 actions, le gain cumulé atteindra près de 50% de réduction de GES. 

Fondamentalement attachées à l’aspect sustainabilty, les équipes Azerion veillent à répondre à leurs propres besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Pour davantage de sobriété, Azerion maîtrise toutes les étapes de la chaîne avec son propre SSP, son propre studio de création… en supprimant les intermédiaires, l’optimisation est clairement améliorée. L’avenir est certainement de travailler davantage avec des places Market Places low carbone pour un chemin le plus vert possible, tout en embarquant les équipes dans cette belle démarche. 

Martin Clamart
Martin Clamart
Country Manager France, Azerion

Dernières publications

4 conseils de Frédéric Guiral de Haas (Airplum) pour favoriser le “made in France” en 2024

Le "Made in France" en 2024 est une question d'adaptation stratégique et d'affirmation sur la scène internationale selon Frédéric Guiral de Haas, copropriétaire d’Airplum.

Rapport Orée/CGDD/DGEC sur l’appropriation stratégique de la sobriété par les entreprises

Ce rapport est le fruit de réflexions menées avec et pour les entreprises afin que la sobriété passe du concept à la mise en œuvre opérationnelle. Il vise à dresser un état des lieux de la sobriété en France, à présenter la place de celle-ci dans les stratégies et les actions des entreprises à l’heure actuelle, à faire état des indicateurs de suivi mobilisés et à dessiner des perspectives pour accélérer sa mise en œuvre concrète.

Votre fonds est “durable”? Voilà comment le justifier, selon le gendarme européen des marchés

L'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a publié de nouvelles règles pour empêcher l'écoblanchiment dans la finance en imposant des critères pour les fonds se revendiquant durables.

Le collectif “Pour un réveil écologique” en campagne pour mobiliser les jeunes aux élections européennes

Cette campagne du collectif d'étudiants "Pour un réveil écologique" s'associe à une journée de mobilisation le dimanche 26 mai. L’objectif est d’informer les jeunes sur le rôle et l’importance de l’Union Européenne pour accélérer la transition sociale et écologique.

Etude Wenabi : l’engagement solidaire de plus en plus plébiscité par les salariés

Wenabi, acteur expert de l'engagement solidaire qui connecte entreprises et associations pour l'intérêt général, a réalisé une étude qui met en lumière les grandes tendances de l’engagement solidaire en entreprise en 2024.