Le vélo cargo peut-il révolutionner notre mobilité ?

Dotés de grandes capacités de chargement, les vélo cargos connaissent depuis plusieurs années un véritable essor commercial en Europe. Un succès qui se retrouve dans ses nombreux usages : transport de marchandises, livraison de colis volumineux, mais aussi balade en famille et déménagement de mobiliers. De quoi rêver d’un monde où la voiture en ville ne serait plus reine.

L’urgence de décarboner les transports

Les vélos cargos sont en train de signer leur grand retour après des décennies d’oubli. Sachez qu’au début du XXe siècle, les commerçants les utilisaient déjà pour livrer leur courrier, le pain ou le lait. Leur déclin a commencé après la Seconde Guerre mondiale, lorsque le moteur à combustion et la voiture thermique se sont démocratisés. Mais face à la saturation des villes et à l’augmentation de la pollution de l’air, ces engins roulants ont connu à partir des années 80 une deuxième vie, apparaissant comme le transport écolo par essence. Au point qu’en 2020, après une crise sanitaire qui a transformé notre rapport à la mobilité, le vélo cargo a vu ses ventes exploser de 354% dans l’hexagone, selon l’Union Sport & Cycle.

La « vélogistique » en lieu et place du camion

Une croissance qui s’explique d’abord par les usages multiples du vélo cargo et de ses mots-valises. À commencer par la vélogistique, c’est-à-dire le transport, la livraison ou la réalisation de toute activité commerciale en deux roues plutôt qu’en véhicule thermique. On parle ici de l’acheminement du courrier, des colis, de l’alimentaire etc. Du pli jusqu’à la grosse palette, ces livraisons à pédale permettent de faciliter la gestion du dernier kilomètre et d’éviter les camions qui congestionnent le trafic. De plus en plus d’entreprises investissent en la matière, à l’instar du groupe La Poste et de ses partenaires qui vont s’équiper d’ici 2025 de 1000 vélos cargos à assistance électrique, selon le ministère de la Transition Ecologique. Pour encourager ce type d’initiative, le gouvernement a mis sur la table une enveloppe de 12 millions d’euros afin d’accélérer l’équipement de vélos cargos destinés au commerce et à la livraison. Des aides à l’achat qui font écho à celles mises en place par plusieurs collectives territoriales à destination des particuliers, que ce soit pour l’achat d’un vélo ou le remplacement d’un vieux véhicule par un vélo électrique.

Vélotaf, vélo école, vélo course…

Corollaire de la logistique, le terme de vélotaf tend également à se développer et désigne les travailleurs qui se rendent au bureau ou sur leur lieu d’opération à deux roues. Il s’agit notamment des artisans et travailleurs manuels (plombier, électricien, menuisier etc.) dont les missions impliquent de se rendre chez les particuliers avec leur boîtes à outils. En vélo cargo, ils gagnent du temps de trajet et font des économies d’essence. Le vélotaf peut aussi concerner un fleuriste ambulant ou un crêpiste nomade à partir du moment où son vélo devient l’un de ses outils de travail. Mais l’usage du cargo ne saurait se limiter à la sphère professionnelle. De plus en plus de familles utilisent des biporteurs et triporteurs pour amener les enfants à l’école ou pour faire des balades collectives avec leurs bambins en bas âge le week-end. Il s’avère que le cargo est également très pratique pour faire ses courses, que ce soit pour se garer ou charger les sacs dans la caisse. Certains organisent même des déménagements en utilisant des remorques accrochées aux vélos cargos. À noter que pour les charges lourdes, une assistance électrique est bien évidemment requise.

Si la souplesse d’usage du vélo cargo et son assistance électrique participent largement à son succès, c’est aussi sa dimension écologique qui importe. Dans un contexte d’urgence climatique et de nécessité de décarboner nos modes de transport, le vélo cargo peut jouer un rôle crucial. « Un vélo cargo triporteur possédant une caisse de 1500 litres émet 85% de CO2 en moins par rapport à un véhicule thermique ayant une capacité similaire » note le ministère de la Transition écologique dans son Plan national en faveur de la cyclogistique. Un écart d’autant plus important que la pollution de l’air provoquerait près de 100 000 morts prématurées par an en France, selon une étude coordonnée par l’université Harvard. Le vélo cargo et plus généralement le vélo constituent ainsi une réponse forte et rapidement déployable aux émissions des transports. À plus forte raison que ses vertus sont nombreuses, d’une meilleure condition physique au plaisir de se déplacer à l’air libre en passant par une baisse du sentiment d’hyperconnexion. Restez attentifs, la vélorution est en marche.

Romain Salas
Journaliste. Après une licence de droit à la Sorbonne et un master en médias et communication au CELSA, Romain tombe dans les charmes du journalisme et de l'écriture. Avec un tropisme fort pour l’écologie et la justice sociale, il imprègne dans ses choix éditoriaux un parfum d'engagement à la mesure des urgences de notre temps.

Dernières publications

Comment le climat se réchauffe-t-il ?

Pas encore prêt à lire les rapports du GIEC pour comprendre comment et pourquoi le climat se réchauffe ? Notre journaliste Romain Salas vous propose un résumé ultra-concentré pour mieux appréhender les enjeux du couple énergie-climat.

Fnac Darty met en place un parc solaire pour réduire son empreinte carbone

Fnac Darty annonce la signature d’un contrat de vente d’électricité verte ou corporate PPA (Power Purchase Agreement) avec le producteur d’énergie renouvelable Valeco. Ce contrat porte sur la production d’un futur parc solaire en...

Leboncoin et l’Institut Rousseau ont formulé 12 propositions en faveur de l’économie circulaire et de la hausse du pouvoir d’achat des Français

Leboncoin a toujours promu les vertus de l’économie circulaire auprès des Français. Le site de revente de biens de particuliers à particuliers a déjà séduit 29 millions de Français qui se rendent chaque mois...

Catherine Lescure (Enedis) : “ Nous travaillons main dans la main avec la filière électrique pour que nous soyons au rendez-vous de 2050. ”

La mission d’Enedis est d’apporter de l’électricité aux Français tous les jours 24h/24, et ce quel que soit leur fournisseur. Pour accompagner cette mission de service public fondamentale à l’heure où la France s’engage chaque jour un peu plus sur la voie de l’électrique, l’entreprise se transforme avec son ambitieux Projet Industriel et Humain 2020-2025. Rencontre avec Catherine Lescure, Directrice Communication et RSE.

Coty produit ses premiers parfums avec de l’éthanol issu de carbone recyclé

Courant janvier, Coty a lancé dans son usine de fabrication à Granollers en Espagne, la production de parfums utilisant de l’éthanol issu de carbone recyclé. Le géant de la beauté détenant les marques Calvin...