« Snap vise des émissions de carbone nettes négatives d’ici à 2030 » Grégory Gazagne, Snap France

La protection de l’environnement est une responsabilité collective qui exige une action immédiate et déterminée. Pour répondre à ce défi, Snap à choisi la transparence : nous publions depuis 2020 un rapport annuel dédié à l’ensemble des actions RSE de l’entreprise : Citizen Snap. 

L’objectif ? Expliquer nos actions et les partager avec tous pour suivre les progrès effectués par l’entreprise dans les domaines mentionnés. Et parmi ces domaines de la RSE, une place majeure est accordée à la protection de l’environnement. 

Dans la plus récente édition du rapport Citizen Snap, nous avons souhaité donner des éléments concrets sur notre engagement envers un avenir plus durable, indispensable à la redéfinition de ce que signifie être une entreprise technologique responsable au 21ème siècle. 

Nous sommes fiers d’avoir rejoint plus de 200 autres entreprises en signant “The Climate Pledge” pour transformer la crise climatique en action climatique et en atteignant les objectifs de l’Accord de Paris avec 10 ans d’avance. En effet, plutôt que d’attendre 2040 pour être neutre en carbone, nous nous sommes fixé l’objectif d’être net négatifs dans nos émissions dès 2030. Cela signifie que dès 2025, nous aurons réduit de plus de 50% les émissions des “scopes 1 et 2” et de 40% pour le “scope 3” (sur la base de 2020). 

L’engagement de Snap pour la protection de l’environnement s’articule autour de trois axes principaux : réduction des émissions de carbone, promotion de l’économie circulaire, et éducation environnementale. 

Réduction des émissions carbone 

Nous continuons nos efforts pour rendre Snapchat aussi économe en énergie que possible grâce à la conception technologique de nos produits notamment pour réduire l’utilisation de la batterie. En 2021, nous avons réduit la consommation totale d’énergie de 17 % par utilisateur.

Nous nous sommes associés à nos fournisseurs pour optimiser la manière dont nos données sont stockées sur leur réseau afin de réduire nos émissions de carbone. Alors que nous avons augmenté de 20 % le nombre de nos utilisateurs actifs quotidiens, nos émissions de carbone pour le stockage des données sont restées neutres. 

Nous avons mis en place des politiques rigoureuses pour minimiser notre empreinte carbone, en optimisant l’efficacité énergétique de nos infrastructures et en investissant dans des sources d’énergie 100% renouvelables. Nous avons également instauré un programme de compensation carbone contribuant ainsi à neutraliser les émissions qui ne peuvent pas être éliminées. 

Promotion de l’économie circulaire 

Snap s’efforce de minimiser les déchets générés par ses activités, en favorisant la réutilisation et le recyclage. Par exemple, nous avons lancé des initiatives pour prolonger la durée de vie des lunettes Spectacles, en encourageant les clients à les renvoyer pour réutilisation ou recyclage, réduisant ainsi les déchets électroniques. 

Education environnementale 

L’éducation est un levier puissant pour susciter un changement de comportement et il est de notre devoir de contribuer à l’effort d’éducation de notre communauté qui compte plus de 750 millions de personnes. Nous avons lancé des filtres et des stories dédiés à la sensibilisation environnementale, fournissant des informations précieuses et inspirant les utilisateurs à agir pour la planète. 

En intégrant la durabilité dans tous les aspects de nos activités, nous souhaitons démontrer qu’il est possible d’être à la fois une entreprise innovante et respectueuse de l’environnement. 

La protection de l’environnement n’est pas une tâche qui incombe uniquement aux gouvernements ou aux organisations environnementales: les géants de la technologie comme Snap, ont un rôle important à jouer, nous avons le pouvoir et les ressources pour impulser un changement significatif et durable. 

Depuis nos débuts, nous assumons la responsabilité de l’impact que notre technologie peut avoir sur la société. Avec ce rapport, nous voulons être une source d’inspiration pour toutes les entreprises et montrer qu’il est possible d’allier succès et respect de l’environnement, et que chaque entreprise a le pouvoir de faire une différence. 

La protection de l’environnement n’est pas seulement une obligation morale, mais aussi une opportunité d’innovation et de croissance.. Il ne fait aucun doute que nous avons encore beaucoup de travail à accomplir et que nous continuerons à nous engager pour un avenir plus vert et plus durable et nous efforcer d’être à la hauteur de nos valeurs : “Kind, Smart & Creative”. 

Grégory Gazagne, Directeur Général, Snap France 

En savoir plus : https://citizen.snap.com/

Grégory Gazagne
Grégory Gazagne
Directeur Général , Snap France

Dernières publications

“L’entreprise fraternelle, levier du monde complexe”, Marion Darrieutort et Julien Brézun (Entreprises & Progrès)

Ouverture, altruisme, et politique, voilà quels pourraient être les piliers d’une entreprise du XXIe siècle dans laquelle les Français, mais plus largement les Européens ont confiance pour créer du lien.

Palmarès de la 12ème cérémonie des Margaret

Le 11 mars, la JFD et ses partenaires ont révélé les lauréates de la promotion “Championing Women” du Prix les Margaret, au cours d’une cérémonie exceptionnelle chez Bpifrance, réunissant des personnalités incontournables de l’économie et de la tech internationale. 

Le groupe Bel s’engage pour la restauration des tourbières du massif du Jura

Le groupe Bel annonce un partenariat pionnier avec le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Franche-Comté et les Établissement Public d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (EPAGE) Haut-Doubs Haute-Loue et Doubs-Dessoubre pour restaurer plus de 40 tourbières du massif du Jura sur les six prochaines années.

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Le baromètre Ademe-ObSoCo se penche sur les sobriétés et modes de vie des Français

L’ADEME et l’ObSoCo publient un nouveau baromètre intitulé « Sobriétés et modes de vie », afin de mieux appréhender les pratiques et représentations des Français sur ce sujet, ainsi que les conditions de mise en œuvre de démarches collectives et individuelles de sobriété et les incidences sur les différents publics.