Share AI, le programme de mécénat de compétences signé Microsoft qui met l’intelligence artificielle au service du bien commun

Share AI est le programme de mécénat de compétences de Microsoft qui met l’intelligence artificielle au service des entrepreneurs sociaux depuis février 2019. Le programme s’emploie à contribuer à développer des projets porteurs d’associations, start-up à impact ou d’entreprises de l’économie sociale et solidaire qui œuvrent pour un monde durable et inclusif. L’appel à projets pour participer à la 4ème édition du programme est déjà lancé et se clôture à la fin du mois.

La mission de Microsoft est de permettre à chacun de réaliser ses ambitions, c’est le sens du programme de mécénat Share AI. 12 projets – d’ONG, start-up à impact et ESS – seront sélectionnés dans le cadre du programme, pour leur permettre d’être “accélérés” et passer à l’échelle et accroître leur impact.  

Ainsi, les porteurs de projet rencontrent d’abord les collaborateurs volontaires de Microsoft et de ses partenaires comme Accenture, Sopra Steria, Avanade, Experteam ou Devoteam afin de définir la meilleure équipe pour chaque projet. Ensuite les projets sont co-développés au travers de plusieurs séances d’idéations du 12 mai au 14 juin. Un demoday final permet de partager les résultats de cette phase de cadrage, qui seront commentés et améliorés par l’équipe Share AI. 

Enfin de septembre à décembre, les projets sont développés. Le géant de la tech met à disposition ses technologies, ses ressources, sa main d’œuvre et son savoir-faire pour les aider. 

Pour être sélectionnées, les entreprises doivent répondre à plusieurs critères : 

  • la résolution de problématiques environnementales ou sociétales 
  • la capacité d’évaluer leur impact et d’avoir une approche systémique du projet
  • la mobilisation de solutions technologiques pour assurer la mission  
  • la volonté d’accroître son impact par une meilleure utilisation des technologies et notamment de l’intelligence artificielle et par l’implication d’un écosystème ouvert
  • la connaissance de la valeur du collectif

Les thèmes du programme Share AI se positionnent sur 4 des 17 ODD formulées par les Nations Unies : garantir la paix, la justice et le maintien d’institutions non corrompues efficaces, apporter une éducation de qualité et un travail de qualité à tous et adopter des mesures relatives à la lutte contre le changement climatique. En 3 éditions, ce sont déjà plus de 30 structures qui ont été aidées parmi lesquelles on retrouve Good Planet, SurfRider Fondation, WWF, En Direct des Eleveurs, Hectar, Bibliothèques sans Frontières, Jamais Sans Elles, Time for the Planet, Energy Explorer ou encore Les Petits Doudous et Aida.

Dernières publications

Comment AXA s’attaque aux stéréotypes pesant sur les 50 ans et + 

Régulièrement, Bayard Impact, cellule conseil du Groupe Bayard, décrypte pour The Good un enjeu sociétal du “S” de RSE. La place des collaborateurs de 50 ans et plus : un enjeu d’inclusion essentiel à l’aune de la transition démographique...

Comment le groupe Hyatt met l’inclusion au service du recrutement

L’enseigne d’hôtellerie restauration de luxe commence à récolter les fruits de son programme de formation et d’insertion professionnelle sur-mesure initié il y a quatre ans. Michel Morauw, vice-président de Hyatt France, nous explique les clés de ce succès.

Matthieu Gerber (Les Opticiens Mobiles) : “ Nous avons redoré l’image du métier en répondant aux besoins muets et insatisfaits des personnes en perte...

Lauréat de notre Grand Prix de la Good Économie 2021 dans la catégorie “Préserver une santé durable”, Les Opticiens Mobiles s’engagent et développent une nouvelle vision du métier, plus humaine et plus experte. The Good interroge le fondateur du réseau, Matthieu Gerber, pour qu’il nous explique comment son entreprise continue sa transformation positive.

La sobriété au cœur des réflexions des Universités d’Été de l’Économie de Demain

Les Universités d'Été de l'Économie de Demain organisées par le Mouvement Impact France et réunissant les réseaux d’entreprises engagées reviennent le 30 août à la Cité Internationale Universitaire de Paris, pour leur 4ème édition. Le thème choisi cette année est celui de la sobriété.

Pierre-Édouard Batard (Crédit Mutuel) : “Nous nous inscrivons dans un mutualisme de la preuve”

Le Crédit Mutuel remporte la deuxième édition du Grand Prix de la Good Économie. Le jury a souhaité distinguer son initiative à impact social fort : la fin du questionnaire santé pour ses clients emprunteurs, un enjeu important dans sa lutte contre les discriminations et pour plus d’inclusion. L’occasion pour The Good de donner la parole au Directeur Général de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel, Pierre-Édouard Batard et de revenir sur les opportunités du modèle mutualiste dans la transformation écologique et sociale des acteurs économiques.