Reconditionnement : le pied de nez durable à l’obsolescence programmée ?

Bonne nouvelle, il semblerait que le reconditionnement soit LA tendance 2021. Entre le lancement de RecQ -1er label européen dédié aux produits reconditionnés-, et l’étude de Coverd -insurtech française spécialisée dans la couverture de smartphone- sur les comportements citoyens en matière de consommation d’électronique, tout pousse à croire que la collection d’IPhones et autres Huawei cassés au fond de nos tiroirs pourrait bientôt s’alléger.

Tandis que les géants de l’électronique s’attèlent à une obsolescence programmée toujours plus pour augmenter leurs profits, les Français sont non seulement lassés, malins, et de plus en plus économes. Résultats, le reconditionnement a le vent en poupe. Lorsque l’on sait qu’un smartphone neuf -dont le coût moyen environne les 450 euros, jusqu’à atteindre les 1000 euros chez Apple- a une durée de vie moyenne de 15 à 24 mois, le reconditionnement n’est pas une option à laisser de côté. C’est en tout cas l’avis de 84% des Français, qui se disent favorables au reconditionné selon la dernière étude menée par Coverd, la première insurtech française spécialisée dans la couverture de smartphone, qui a décidé de s’intéresser à ces nouveaux comportements. En décryptant son compte rendu, on note aussi que si les téléphones sont les premiers concernés (64,2%), ce sont aussi les ordinateurs et l’électroménager qui voient leurs modes d’achat se réinventer. 

Loin d’être un phénomène de mode, cette situation est largement due à deux facteurs dont l’un nous réjouit. Le prix d’abord pour 72% des sondés. En effet, le reconditionnement permet d’obtenir un produit comme neuf pour 30 à 50% moins cher. Second facteur de séduction : l’aspect éco-responsable, pour 72,7% des français. Avec 2,2 millions de téléphones reconditionnés vendus l’an dernier selon Kantar (pour un total de 20 millions de smartphones vendus), le corps citoyen-consommateur est déjà conquis par l’idée. Aux politiques désormais de s’engager dans le mouvement en permettant à cette lutte contre le gaspillage et l’obsolescence programmée de faire loi parmi les géants de l’électronique !

Dernières publications

La sobriété au cœur des réflexions des Universités d’Été de l’Économie de Demain

Les Universités d'Été de l'Économie de Demain organisées par le Mouvement Impact France et réunissant les réseaux d’entreprises engagées reviennent le 30 août à la Cité Internationale Universitaire de Paris, pour leur 4ème édition. Le thème choisi cette année est celui de la sobriété.

Quand la transformation digitale inspire la RSE 

Si les consommateurs se disent tous concernés et préoccupés par le changement climatique ou la lutte contre les discriminations, un écart fort subsiste quand il s’agit de passer à l’acte. Et si les entreprises s’inspiraient de la transformation digitale pour accompagner la transformation écologique et sociale des comportements ?

3 scénarios pour l’avenir économique des PME

Les TPE/PME/ETI indépendantes fabriquant les produits de grande consommation sont recherchées et privilégiées par les consommateurs et les citoyens. Ces PME des Territoires, locales (250 000 emplois directs) et industrielles (33 000 sites de production en France), sont aussi garantes de la souveraineté économique et alimentaire et de la transition écologique de l’Hexagone. Toutefois, en dépit de leur dynamisme, leur développement est aujourd’hui entravé par une réglementation pensée pour les multinationales. Un combat de David contre Goliath qui met à mal leur compétitivité et leur pérennité. Fort heureusement, il est encore temps d’agir ! Le quinquennat qui s’ouvre est décisif pour ces entreprises et donc pour l’avenir de la France.

La Vie Claire adopte la consigne avec Rebooteille

La Vie Claire se met à la consigne avec Rebooteille qui propose aux producteurs de boisson et aux acteurs de la distribution du Rhône, de la Loire et de l’Ain, une solution clé en...

Biolait lance son repère des produits laitiers bio vraiment engagés

Les produits en rayon sont saturés de labels et de certifications en tout genre. Les Français ne savent plus à quelles promesses se tenir. Les producteurs Biolait lancent IL LAIT LÀ, le repère pour...