Reconditionnement : le pied de nez durable à l’obsolescence programmée ?

Bonne nouvelle, il semblerait que le reconditionnement soit LA tendance 2021. Entre le lancement de RecQ -1er label européen dédié aux produits reconditionnés-, et l’étude de Coverd -insurtech française spécialisée dans la couverture de smartphone- sur les comportements citoyens en matière de consommation d’électronique, tout pousse à croire que la collection d’IPhones et autres Huawei cassés au fond de nos tiroirs pourrait bientôt s’alléger.

Tandis que les géants de l’électronique s’attèlent à une obsolescence programmée toujours plus pour augmenter leurs profits, les Français sont non seulement lassés, malins, et de plus en plus économes. Résultats, le reconditionnement a le vent en poupe. Lorsque l’on sait qu’un smartphone neuf -dont le coût moyen environne les 450 euros, jusqu’à atteindre les 1000 euros chez Apple- a une durée de vie moyenne de 15 à 24 mois, le reconditionnement n’est pas une option à laisser de côté. C’est en tout cas l’avis de 84% des Français, qui se disent favorables au reconditionné selon la dernière étude menée par Coverd, la première insurtech française spécialisée dans la couverture de smartphone, qui a décidé de s’intéresser à ces nouveaux comportements. En décryptant son compte rendu, on note aussi que si les téléphones sont les premiers concernés (64,2%), ce sont aussi les ordinateurs et l’électroménager qui voient leurs modes d’achat se réinventer. 

Loin d’être un phénomène de mode, cette situation est largement due à deux facteurs dont l’un nous réjouit. Le prix d’abord pour 72% des sondés. En effet, le reconditionnement permet d’obtenir un produit comme neuf pour 30 à 50% moins cher. Second facteur de séduction : l’aspect éco-responsable, pour 72,7% des français. Avec 2,2 millions de téléphones reconditionnés vendus l’an dernier selon Kantar (pour un total de 20 millions de smartphones vendus), le corps citoyen-consommateur est déjà conquis par l’idée. Aux politiques désormais de s’engager dans le mouvement en permettant à cette lutte contre le gaspillage et l’obsolescence programmée de faire loi parmi les géants de l’électronique !

Camille Lingre
Rédactrice en Chef The Good. Diplômée d’un Master en communication et journalisme, elle commence en agence de publicité chez DDB Paris puis intègre la rédaction d’INfluencia en 2017 et passe rédactrice en chef adjointe en 2020. Passionnée de littérature et engagée dans les luttes pour la justice sociale et la reconnaissance des minorités, elle est co-fondatrice d’une club de lecture et podcast féministe et membre de l’association de journalistes AJL.

Dernières publications

Jean-Pierre Letartre, World Forum : “C’est par le collectif que se jouera la « relance verte » de notre territoire”

Face aux restrictions sanitaires liées à la Covid-19 et à la multitude de rendez-vous du Good et de l’économie, Change4Good annonçait il y a quelques semaines sa solution : un lieu digital réunissant les quatre grands événements de l’automne des communicants dont le premier ouvre ses portes aujourd’hui : le forum mondial de l’économie responsable (World Forum). Au menu : du concret pour aider les entreprises à remodeler une économie dans une dynamique responsable, durable, sociale et solidaire. Pour en parler, quatre questions à Jean-Pierre Letartre, tête dirigeante du Réseau Alliances, de Change4Good et du World Forum.

Flying Whales : l’entreprise française qui veut réhabiliter le dirigeable d’ici 2024

Construire un dirigeable à propulsion hybride de 150 mètres de long pour transporter du bois, des pales d’éolienne ou des pylônes électriques, c’est la mission de Flying Whales. Une façon agile de décarboner le transport industriel tout en respectant la géographie des territoires. Interview de Simon Debeugny, responsable industrialisation & RSE de l’entreprise.

Extinction d’enseignes : quand le parkour fait dans la convergence

Depuis quelques mois, de jeunes « traceurs » éteignent les enseignes lumineuses de leur centre-ville. Des actions longtemps cantonnées au périmètre stricto écolo militant et dont la démocratisation esquisse une forme inédite de convergence des luttes.

Assurance et RSE, démonstration de force chez AXA France

En 2021, c’est quoi s’engager dans une démarche sociale et solidaire ? Comment le secteur de l’assurance engage-t-il le changement ? Si les citoyens ont toujours été au cœur de leur démarche d’accompagnement, qu’est-ce que le boom de la RSE leur apporte-t-il ? Questions-réponses avec Catherine Chazal, Directrice RSE & Mécénat AXA France. Une entreprise à la démarche RSE solide désormais labellisée « assurance citoyenne », qui dévoile dans une prise de parole signée Rosapark son investissement sur tous les fronts de la transition sociale, solidaire et écologique.

Technologie et impact : la compensation suffit-elle à sauver la planète ?

Pour une IT durable et dans la poursuite de sa stratégie RSE, le géant chinois de l'électronique Lenovo développe une solution intitulée « Compensation CO2 ». Un système de compensation des émissions carbone de ses produits par une contribution à divers projets environnementaux. Pour parler urgence climatique, impact du numérique et solutions à court et long terme, rencontre avec Éric Lallier, Président Directeur Général, Lenovo France.