Médias : quelle contribution aux objectifs de développement durable des Nations-Unies

L’ONU a défini 17 objectifs de développement durable à l’échéance 2030 pour sauver le monde face aux enjeux environnementaux et sociaux. La PQR se positionne résolument sur le 17e objectif, dont l’enjeu est de promouvoir les partenariats public/privé et de favoriser la « catalyse territoriale ».

Les Nations-Unies se sont données dix-sept objectifs de développement durable d’ici à 2030 pour « sauver le monde » : éliminer la pauvreté et la faim dans le monde, offrir une éducation de qualité, mais aussi favoriser l’égalité des sexes ou lutte contre le changement climatique. L’objectif n° 17, intitulé « Partenariats pour la réalisation des objectifs », est le seul à être un objectif transversal, dont l’enjeu est de promouvoir les partenariats public/privé et de favoriser la « catalyse territoriale ». Celui-ci est basé sur le développement de liens entre collectivités, entreprises, associations, institutions et citoyens.

Or, Cela rejoint assez précisément le fonctionnement de la presse quotidienne régionale (PQR) qui s’est fixé pour missions d’informer, éduquer, donner à comprendre pour permettre à chaque citoyen d’être éclairé sur les grands enjeux, à l’opposé des fake news qui pullulent sur les réseaux. Parce qu’aucune révolution ne peut prendre forme sans prise de conscience, la PQR s’attache à faire une pédagogie importante auprès des citoyens sur les grands enjeux de la planète.

Touchant chaque jour 20 millions de personnes et chaque mois plus de 80% des Français, employant un journaliste professionnel sur trois en régions, ce média puissant et proche des gens qu’est la PQR est un véritable catalyseur de changement des mentalités. En 2022 selon la régie 366, « plus de 200 000 articles ont ainsi été publiés sur le thème de l’écologie ou de l’environnement. Dans cette thématique majeure, près de 90 000 articles concernent la « biodiversité », 50 000 la « déforestation » et plus de 40 000 le « réchauffement climatique ».

Et cette information approfondit également des concepts hier très éloignés des préoccupations et du vocabulaire des Français. Ainsi, toujours en 2022, « plus de 4 000 articles sont parus dans la PQR pour expliquer cette notion complexe qu’est le « bilan carbone » et plus de 1000 parlaient… des objectifs de développement durable des Nations-Unies ! »

Dernières publications

En Egypte, les start-ups vertes s’attaquent au fléau du plastique

(contenu abonné) En Egypte, premier pollueur au plastique du Moyen-Orient et d'Afrique, de jeunes entrepreneurs tentent de transformer les millions de tonnes de plastique qui inondent le Nil, la Méditerranée et les décharges à ciel ouvert.

#GoodBook La fin des haricots ? Le réveil écologique c’est maintenant” de Thomas Guénolé publié le 2 février 2023 aux éditions Plon.

L’auteur est politologue et conseiller politique. Intellectuel engagé, il enseigne le changement climatique à l’IÉSEG School of Management.

CMA CGM cherche des start-up pour décarboner le transport maritime

L'armateur CMA CGM a annoncé lundi le lancement d'un appel à projets destiné aux "start-up et entreprises développant des solutions concrètes" et doté de 200 millions d'euros, pour accélérer la décarbonation de la filière maritime française.

Pour réussir la transition énergétique, plus de 60 milliards supplémentaires par an sont nécessaires (Bruno Le Maire)

Pour réussir la transition énergétique, "60 à 70 milliards d'euros supplémentaires par an" sont nécessaires, a chiffré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans une interview au Journal du Dimanche (JDD).

Châteauform’ et Green Evénements proposent un livre blanc sur les « 13 mesures pour un événement LEAD à ambition durable »

Ce livre blanc est à destination des organisateurs d’événements qui donne des conseils concrets et mesurables pour créer des événements véritablement responsables.