Le palmarès de la 17ème édition du Prix Jeunes pour l’Environnement EPE-TF1/LCI est sorti

L’ EPE (Entreprises pour l’environnement) et TF1/LCI ont lancé la 17ème édition du Prix Jeunes pour l’Environnement en ce début d’année en s’adressant aux moins de 30 ans. Le thème de cette année était : “Tech et transition écologique : du low-tech au high-tech, quelles technologies pour réussir ?” qui a ouvert le débat suivant : la transition écologique viendra-t-elle de la tech ou plutôt de changements de comportements et d’usages moins énergivores ? Ils devaient donc proposer une initiative concrète et originale sur le sujet de la tech au service de la transition écologique. Mardi dernier, les quatre lauréats ont été dévoilés. Ils sont passés devant un jury constitué d’une vingtaine d’experts, de journalistes, représentants d’entreprises et de jeunes ayant été primés dans une édition précédente. Ils ont été départagés parmi une vingtaine de dossiers candidats. 

Les voici : 

  • Le premier prix d’une valeur de 8 000 euros est revenu au projet Pyronear. Pyronear est une solution de détection précoce des départs de feux en forêt. Ce 1er prix, sponsorisé par EDF, a été remis à Paul-Emmanuel Chouc, Matéo Lostanlen et Félix Veith, par Aude Vinzerich, PhD, Directrice stratégies de l’innovation du groupe.
  • Le deuxième prix d’un montant de 5 000 euros a été remis au projet Kokpit qui propose un service de nettoyage de couches lavables. Doté d’un système logistique géré via une application et des box connectées, ce projet apporte une solution de location et de nettoyage des couches lavables bébé pour les parents et professionnels de la petite enfance. Ce prix, sponsorisé par le Centre National d’Études Spatiales, a été remis à Simon Delliaux et Niclas Ingmansson, par Laurence Monnoyer-Smith, Directrice du Développement Durable du Centre.
  • L’Atelier du Zéphyr a remporté les 3 000 euros du 3ème prix. Cette association organise des stages d’auto-construction et des formations dans le domaine de l’énergie dans l’habitat. Elle accompagne les personnes dans leurs projets d’autonomie énergétique, du dimensionnement jusqu’à la maintenance. Il a été remis par Ombeline Bartin, Directrice des affaires publiques de Free – Groupe iliad à Clément Gangneux.
  • Le quatrième et dernier prix a été donné au projet Netflush. Décerné à Adèle Legros et Tristan Kerouredan, ce dernier récompense leur travail autour de la transition hydrique : où comment le Low-Tech permet de diminuer sa consommation d’eau potable dans les sanitaires. D’un montant de 1 000 euros, il a été décerné par David Ascher, Directeur des publications chez Actu-Environnement et Emploi-Environnement.

Dernières publications

Comment The North Face a conçu sa première collection circulaire

(contenu abonné) Pour la première fois de son histoire, The North Face a présenté cet automne une collection “circulaire” : chaque composant a été analysé et choisi par les designers pour limiter leur empreinte environnementale et garantir que ces modèles pourront être facilement recyclés à la fin de leur vie.

Toulouse accueille les Halles de la Transition

La ville rose a donné son feu vert pour ce tiers lieu dont le but est de rassembler toutes les générations autour de sujets environnementaux et sociaux. Le collectif à l’origine du projet souhaite démocratiser ces causes et briser les préjugés.

Comment Bioseptyl a réussi sa relocalisation

Le fabricant de brosse à dents Bioseptyl s’est appliqué à relocaliser sa production, tout en améliorant son parc industriel. A la clé ? Des économies d’énergie, un impact environnemental réduit et des touristes séduits par la démarche…

8 entreprises certifiées B Corp publient un guide sur les 10 fondamentaux de la RSE

8 entreprises de la communauté B Corp ont publié un guide sur les 10 fondamentaux de la RSE. Vendredi, IDOYA, Grain Blanc, Evaneos, ilek, AIR Coop, EcoTree et altman ont défini les 10 sujets...

Midi Pile, l’entreprise du dernier kilomètre responsable

Midi Pile est un transporteur écoresponsable spécialisé dans la gestion du dernier kilomètre. L’entreprise créée par Yasmine Iamarene compte prendre soin de ses clients, de la commande à la réception de leurs produits. Ses mots d’ordre sont écologie, professionnalisme, sécurité et précision.