Le “nouveau Suez” lance son plan développement durable

Le nouveau groupe Suez, né il y a juste un an sur la base des activités épargnées par une OPA de Veolia, a présenté lundi son plan de développement durable, qui vise notamment une décarbonation partielle de ses activités Eau et Déchets et une autosuffisance électrique.

Le nouveau groupe Suez a présenté son plan de développement durable sur 2023-27. Ce dernier a pour objectif, dans son volet climat, de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des activités du groupe et aussi des sites qu’il exploite pour le compte de clients (collectivités, entreprises). Dans l’eau, les émissions devront diminuer de “près de 40%” d’ici à 2030 par rapport à 2021, “en améliorant l’efficacité opérationnelle des processus”: efficacité énergétique des systèmes de pompage, valorisation des boues d’épuration…

C’est cependant le secteur des déchets qui représente la majorité des émissions de Suez. Dans cette activité, il vise -25% d’ici 2030 (hors incinération): production de biogaz dans les centres de stockage, couverture des sites d’enfouissement, véhicules plus durables… Avec environ 35 millions de tonnes équivalents CO2 (CO2eq) émis, le traitement des déchets représente en France jusqu’à 8% des émissions (en incluant la gestion des eaux usées), selon les chiffres gouvernementaux.

Une rémunération dépendante d’objectifs écologiques

Suez compte faire auditer annuellement ses avancées par un tiers, EcoVadis. “20% de la rémunération de long terme des dirigeants sera liée à l’atteinte de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance“, ajoute-t-il. Le groupe promet en outre d’atteindre cette année l’autosuffisance électrique sur ses sites européens. La part des énergies renouvelables dans sa consommation devra passer d’ici 2030 à 100% en Europe et 70% au niveau mondial (contre 25% aujourd’hui), grâce à ses capacités de production (liées en particulier au traitement des déchets), et à des contrats d’approvisionnement en énergies solaire et éolienne.

Ce plan, qui contient aussi un volet social, veut enfin agir sur les ressources, avec par exemple dans tous les nouveaux contrats d’eau potable la proposition d’un programme d’économie allant jusque 10% des volumes livrés. “La transition écologique est au cœur de nos métiers“, souligne la PDG de Suez Sabrina Soussan, et “cette feuille de route vise à renforcer et amplifier cette contribution (…), partout où nous opérons“, avec “des cibles ambitieuses, mais atteignables“.

Amoindri par une OPA du rival Veolia, Suez a cependant gardé l’essentiel de ses activités en France, où il reste un leader dans l’eau et les déchets. Le groupe compte aujourd’hui plus de 44.000 collaborateurs dans 40 pays, avec un chiffre d’affaires de 7,5 milliards d’euros en 2021. La nouvelle PDG a présenté en septembre une stratégie de développement axé sur les deux métiers historiques, avec pour objectif 4 à 5% de croissance annuelle du revenu sur cinq ans.

Ce papier a été réalisé avec l’AFP

Dernières publications

Maker Week : une semaine pour agir positivement grâce au digital

Du 10 au 14 juin, les étudiants en mastère de Digital Campus ont une semaine pour s’initier à de nouvelles technologies et proposer des solutions digitales au bénéfice de structures ayant une action positive sur l’environnement ou la société.

Communiquez moins… mais mieux !

En s’appuyant sur des études, des mesures, des expérimentations menées, les marques peuvent orchestrer 3 dimensions pour ainsi communiquer moins mais mieux !

“Adapter son business dans un monde en déconsommation” de Frédéric Canevet, publié le 02/05/24 aux éditions Eyrolles

Nous commençons à ressentir les premiers effets du changement climatique, de l’inflation, des tensions sociales… Malheureusement, ce ne sont que les prémices d’un ralentissement économique plus global qui devrait toucher l’ensemble de la société...

Leadership : les 5 soft skills qui font la différence selon Frédéric Jutant (Icarus Media Digital)

Dans le monde du travail contemporain, le leadership ne se résume plus à des compétences techniques. Ce qui fait vraiment la différence, ce sont les qualités humaines : la capacité à comprendre les autres,...

Agir pour l’Egalité se mobilise pour plus de femmes dans les métiers de la transition écologique

Le think and do tank Agir Pour l'Egalité, fondé par le groupe Marie Claire, a organisé le 2 avril dernier une matinée de conférences et d'échange avec des femmes issues des métiers de la transition écologique et avec Christophe Béchu, Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires.