La mobilité verte bientôt recommandée avec des mentions obligatoires dans les publicités pour les voitures

“Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou le vélo” “Pensez à covoiturer” ou encore “Au quotidien, prenez les transports en commun” : dès le mois de mars les publicités pour les véhicules à moteur devront afficher une de ces phrases peu importe le support utilisé. 

Tout comme les publicités alimentaires font la promotion d’une alimentation saine et équilibrée, celles pour le secteur automobile devront dès à présent encourager les automobilistes à se déplacer de manière plus écologique

Introduite par la loi d’orientation des mobilités de décembre 2019, cette mesure concerne tous les supports : la radio, la télévision, le cinéma, Internet, l’affichage. La mention d’une de ces trois phrases ci-dessus sera accompagnée du mot-dièse «#SeDéplacerMoinsPolluer » sauf pour les publicités passant à la radio. 

Cette mesure est le compromis trouvé avec des ONG écologistes qui demandaient l’interdiction des publicités pour les voitures. La Convention Citoyenne pour le Climat proposait quant à elle d’interdire la publicité pour les véhicules consommant plus de 4 litres aux 100 kilomètres et/ou émettant plus de 95 grammes de CO2/km. Les publicités pour les véhicules les plus polluants (plus de 123 grammes de CO2/km) seront tout de même interdites à partir de 2028. Ces mesures préparent les consommateurs à la fin du moteur thermique programmée pour 2035.

En cas de manquement, l’annonceur s’expose à une mise en demeure et, sans mise en conformité, à une sanction pécuniaire pouvant s’élever jusqu’à 50.000 euros par diffusion

À partir du 1er mars 2022, les constructeurs automobiles auront également l’obligation de faire figurer la classe d’émissions de dioxyde de carbone des véhicules promus, une nouveauté introduite en avril par les députés au sein de la loi climat.

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

Solariser la France, une transition en cours

Réduire nos émissions de gaz à effet de serre passe inévitablement par une solarisation massive de nos infrastructures existantes. Des toits de friche, parking et bureau qui ont l’avantage d’exploiter les supports existants et de produire une énergie de proximité. Un photovoltaïsme tactique qui rassemble des acteurs divers comme SNCF Gares & Connexions, le grossiste alimentaire Metro et les métropoles de Nantes, Lyon et Saint-Etienne.

Quand la transformation digitale inspire la RSE 

Si les consommateurs se disent tous concernés et préoccupés par le changement climatique ou la lutte contre les discriminations, un écart fort subsiste quand il s’agit de passer à l’acte. Et si les entreprises s’inspiraient de la transformation digitale pour accompagner la transformation écologique et sociale des comportements ?

10 principes pour une stratégie climat d’entreprise ambitieuse 

Le projet Net Zero Initiative propose 10 principes pour une stratégie climat d’entreprise rigoureuse et ambitieuse. Ces dix principes sont le fruit d’un travail collectif avec l’ADEME et une trentaine de professionnels du changement climatique mené entre septembre 2021 et juin 2022.

Le Groupe Beaumanoir publie son rapport RSE 2021-2022

Le Groupe Beaumanoir vient de publier son rapport RSE pour l’année 2021-2022. Depuis plusieurs années déjà, le groupe s’est engagé à offrir un environnement de travail sain pour ses collaborateurs qui cherchent à développer...

WWF, Genesis, Rémy Cointreau et Moët Hennessy s’engagent pour la santé des sols

L’agence de notation de la santé des sols Genesis, les groupes de Vins et Spiritueux Rémy Cointreau et Moët Hennessy, et l’ONG environnementale WWF développent l’initiative “crédit environnemental” pour accompagner la filière agricole dans...