Konexio et We Are Social lancent des NFT pour lutter contre l’exclusion numérique

L’association Konexio, qui lutte contre la fracture numérique, et l’agence créative We Are Social ont imaginé une collection de NFT à partir des chiffres les plus emblématiques de l’exclusion numérique et du manque de parité.

Pour encourager la prise de conscience autour des enjeux de l’inclusion numérique en France, Konexio, accompagné de l’agence We Are Social a décidé de prendre le contrepied de la tendance des NFT pour en faire un outil utile. Ensemble ils ont imaginé, en collaboration avec des étudiant.e.s bénévoles, une collection de 8 NFT à partir des chiffres de l’exclusion numérique et du manque de diversité dans le secteur de la Tech. Chaque designer (étudiant ou collaborateur We Are Social) a repris un chiffre spécifique pour en faire une œuvre digitale unique.

Parmi ces chiffres : 13 millions de Français reconnaissent être en difficulté avec le numérique et souffrent d’illectronisme dans leur démarche du quotidien. Soit 17% de la population française. 48% des Français éprouvent au moins une forme de difficulté qui les empêche d’utiliser pleinement les outils numériques et Internet (+ 13 points par rapport à 2020). Seulement 33% des filles sont encouragées par leurs parents à s’orienter vers les métiers du numérique, contre 61% des garçons (alors que les parents sont les principaux prescripteurs en matière d’orientation). 170 millions de personnes en Europe ne possèdent pas les compétences numériques de base pour travailler. 1 personne sur 2 n’ayant pas de compétences numériques élémentaires a de faibles revenus et 90% des personnes exclues du numérique sont confrontées au chômage.  

Les œuvres réalisées seront publiées et proposées à la vente aux enchères sur la plateforme openSea dans le but de récolter des fonds et aider Konexio dans sa mission au quotidien :

– 350€ récoltés = achat d’un ordinateur reconditionné.

– 800€ récoltés = financer la formation d’un apprenant sur un programme solidaire (DigitAll) de 20h.

– 860€ récoltés = financer la formation d’un apprenant sur un programme solidaire (DigitStart – initiation au code) de 20h.

– de 1000 à 4000€ récoltés = location d’un espace pour délivrer des formations pendant 1 mois

Dernières publications

“L’entreprise fraternelle, levier du monde complexe”, Marion Darrieutort et Julien Brézun (Entreprises & Progrès)

Ouverture, altruisme, et politique, voilà quels pourraient être les piliers d’une entreprise du XXIe siècle dans laquelle les Français, mais plus largement les Européens ont confiance pour créer du lien.

Palmarès de la 12ème cérémonie des Margaret

Le 11 mars, la JFD et ses partenaires ont révélé les lauréates de la promotion “Championing Women” du Prix les Margaret, au cours d’une cérémonie exceptionnelle chez Bpifrance, réunissant des personnalités incontournables de l’économie et de la tech internationale. 

Le groupe Bel s’engage pour la restauration des tourbières du massif du Jura

Le groupe Bel annonce un partenariat pionnier avec le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Franche-Comté et les Établissement Public d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (EPAGE) Haut-Doubs Haute-Loue et Doubs-Dessoubre pour restaurer plus de 40 tourbières du massif du Jura sur les six prochaines années.

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Le baromètre Ademe-ObSoCo se penche sur les sobriétés et modes de vie des Français

L’ADEME et l’ObSoCo publient un nouveau baromètre intitulé « Sobriétés et modes de vie », afin de mieux appréhender les pratiques et représentations des Français sur ce sujet, ainsi que les conditions de mise en œuvre de démarches collectives et individuelles de sobriété et les incidences sur les différents publics.