Interdisons la compensation carbone !

Le “greenwashing” se porte bien : les engagements climatiques des grandes entreprises manquent dans l’ensemble de crédibilité et de transparence, selon un rapport publié lundi qui se penche sur les ambitions affichées de 24 multinationales de tous secteurs. Cette étude réalisée par les groupes de réflexion NewClimate Institute et Carbon Market Watch évalue les stratégies de ces géants du commerce, de l’agroalimentaire, du transport ou encore d’industries diverses qui représentaient à elles seules quelque 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2019. Elles ont en commun de mettre en avant leurs engagements en faveur du climat. Mais la réalité est souvent loin d’être à la hauteur des promesses, conclut le rapport, qui constate une absence généralisée de progrès depuis une précédente édition il y a un an.

La stratégie de 15 autres des entreprises étudiées est jugée d’intégrité “faible” ou “très faible”. Les mauvais élèves identifiés sont la compagnie aérienne American Airlines, les supermarchés français Carrefour, le géant brésilien de la viande JBS et le coréen Samsung. Ces conclusions s’appuient sur les données d’émissions des entreprises elles-mêmes et, entre autres, sur leur recours à la “compensation”. Cette dernière est très utilisée puisque 23 entreprises sur 24 l’utilisent pour atteindre leurs objectifs climatiques. Elle consiste à financer par exemple la plantation de millions d’arbres ou des projets d’énergie renouvelable, qui “compenseront” ou absorberont ensuite du CO2. Le recours à ces mécanismes, peu ou mal vérifiés, qui se substitue souvent à la baisse des émissions, est sévèrement critiqué par les experts de l’ONU.

Excusons ces mauvais élèves qui attendaient certainement la publication des 100 propositions pour la transition écologique de l’économie le 9 février dernier en France pour les appliquer.  Et surtout interdisons cette aberration qu’est la compensation carbone !

Emilie Kovacs
Emilie Kovacs
Rédactrice en chef de The Good, est tombée dans la marmite du développement durable il y a une quinzaine d'année. Cette journaliste d'origine hongroise aime mettre en lumière les acteurs et actions à impact, celles et ceux qui font plutôt que celles et ceux qui disent, les solutions plutôt que les critiques. Eternelle optimiste, elle est convaincue que l'être humain pourra se sortir du pétrin écologique dans lequel il s'est fourré. #Team beurre demi-sel, coquillages et crustacés !

Dernières publications

“L’entreprise fraternelle, levier du monde complexe”, Marion Darrieutort et Julien Brézun (Entreprises & Progrès)

Ouverture, altruisme, et politique, voilà quels pourraient être les piliers d’une entreprise du XXIe siècle dans laquelle les Français, mais plus largement les Européens ont confiance pour créer du lien.

Palmarès de la 12ème cérémonie des Margaret

Le 11 mars, la JFD et ses partenaires ont révélé les lauréates de la promotion “Championing Women” du Prix les Margaret, au cours d’une cérémonie exceptionnelle chez Bpifrance, réunissant des personnalités incontournables de l’économie et de la tech internationale. 

Le groupe Bel s’engage pour la restauration des tourbières du massif du Jura

Le groupe Bel annonce un partenariat pionnier avec le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Franche-Comté et les Établissement Public d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (EPAGE) Haut-Doubs Haute-Loue et Doubs-Dessoubre pour restaurer plus de 40 tourbières du massif du Jura sur les six prochaines années.

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Amazon inaugure son premier pôle dédié à l’aide aux victimes de catastrophes naturelles en Europe

Le baromètre Ademe-ObSoCo se penche sur les sobriétés et modes de vie des Français

L’ADEME et l’ObSoCo publient un nouveau baromètre intitulé « Sobriétés et modes de vie », afin de mieux appréhender les pratiques et représentations des Français sur ce sujet, ainsi que les conditions de mise en œuvre de démarches collectives et individuelles de sobriété et les incidences sur les différents publics.