IKKS dévoile une collection pour sauver les océans

IKKS, la marque créée par un marin revient aux sources. Après le succès en 2021 de la collection Love of the Ocean, IKKS présente une nouvelle collection du nom de Free the Sea pour renforcer son implication aux côtés de The SeaCleaners dans la protection des océans. 5% des ventes de cette collection seront reversés à l’association. De la veste au débardeur en passant par le maillot de bain, tous les produits sont disponibles.

“C’est un vrai engagement, pas une simple promesse. En mettant en place ce projet qui va aider à la protection des océans, IKKS est dans l’action et le concret.” déclare Yvan Bourgnon, Président Fondateur de The SeaCleaners

“Le message que nous transmettons au client est le suivant : en plus d’avoir du style, le produit que vous achetez contribue à la préservation des océans.” dit Ludovic Manzon, Président IKKS 

Cette nouvelle collection capsule est entièrement écoresponsable puisque les vêtements sont composés à 50% de coton biologique et à 50% de Seaqual Yarn, un fil de polyester recyclé de haute qualité, fabriqué à partir de déchets plastiques marins. Ces derniers sont collectés sur les plages, dans les océans, mers, rivières et estuaires par des programmes de nettoyage. Ils sont par la suite triés par types de matériaux. Les plastiques sont nettoyés et transformés par SEAQUAL INITIATIVE qui est un organisme collaboratif de prévention et de lutte contre la pollution plastique. Cette collection joue sur la thématique de la marinière lorsque sa prédécesseure avait misé sur des nuances de bleu, couleur de la mer. Pour IKKS c’est simple “ on ne fera pas le monde d’après avec les vêtements d’avant !”
IKKS soutient ainsi le projet Mantra de l’association. The SeaCleaners est en train de construire un voilier qui sillonnera les océans à partir de 2024 dans le but de collecter, de traiter et de valoriser jusqu’à 10 000 tonnes de déchets plastiques par an.

Dernières publications

La Redoute publie son bilan annuel RSE

La Redoute a publié son bilan RSE pour l’année 2021. Avec plus de 180 ans d’existence, La Redoute fait partie des grands de la mode française. La marque poursuit ses engagements RSE comme démontrés...

Coûteuses mais prometteuses, l’espoir des énergies océaniques

Et si notre électricité était produite à partir du mouvement des marées, des courants et de la houle ? Si la technologie reste encore embryonnaire et exige des investissements importants, son caractère renouvelable et en partie prédictif pourrait bien convaincre les décideurs français, nos façades maritimes étant parmi les plus longues d’Europe.

«Le Petit Magasin Kiabi doit avoir son propre modèle économique qui tient dans la durée»

Kiabi a remporté le prix Or produits et services de la catégorie “Favoriser l’inclusion et la diversité” du dernier Grand Prix de la Good Economie. Le projet présenté : le Petit Magasin Kiabi, une boutique solidaire offrant un véritable parcours d’insertion aux personnes éloignées de l’emploi. Un projet à impact écologique, social et solidaire qui nous est présenté par Olivier Ballenghien (Fondation Kiabi) & Pierre Alaca (chef de projet économie sociale et solidaire de Kiabi).

Romain Trébuil (Circle) : ” Il y a deux modèles pour allier économie et écologie, d’un côté la décroissance et de l’autre, l’économie circulaire.”

Circle est la marque française éco-responsable qui bouscule les codes du sportswear. Fondée par Romain Trébuil et Alex Auroux, qui se sont rencontrés sur les bancs de Kedge Business School, Circle opère deux ans après sa création une nouvelle levée de fonds d’un montant de 2.5 millions d’euros. Circle - nommée ainsi en référence à l’économie circulaire et aux anneaux olympiques - est aussi le témoin qu’un cercle vertueux est possible quand il s’agit de combiner économie et écologie. Rencontre avec Romain Trébuil.

Aude Viaud (Smala) : “Nous souhaitons mettre la qualité au cœur de toute l’expérience”

Smala (anciennement Il Était Plusieurs Fois) a remporté l’argent de la catégorie “entreprise à mission de l’année” du Grand Prix de la Good Économie 2021. The Good a rencontré Aude Viaud, co-fondatrice de la plateforme de seconde main dédiée aux vêtements pour enfants.