Ecotable

Ecotable est une entreprise de l’économie sociale et solidaire créée par trois amis et lancée en 2019. Depuis ses débuts, l’entreprise recense les tables qui respectent les 8 critères de notation justifiant de leur souci de l’environnement. Pour être labellisés, les restaurants doivent remplir un questionnaire en ligne sur la provenance des produits, le gaspillage alimentaire ou encore le tri des déchets… Ils obtiennent à l’issue du questionnaire une note sur 100 qui leur donne accès ou non au label Ecotable. A l’issue de l’audit, des badges peuvent être remis pour signifier le caractère végétarien, vegan, viande durable, circuit-court, zéro-déchet, local, pêche durable ou encore s’il est accepté d’apporter ses propres contenants. Ce label permet aux restaurants les plus durables de gagner en visibilité et d’être identifiés par les clients. L’expertise développée par Ecotable lui permet aussi de proposer une stratégie de transformation pour les restaurants qui souhaitent mettre en place des pratiques plus durables. L’entreprise propose des formules d’analyse et d’accompagnement clé en main à différents prix selon les besoins du restaurant.

Sophia Djitli
Rédactrice. Diplômée de l’Ehess en gender studies et de Paris 8 en digital studies, Sophia est passionnée par le contemporain, elle a soutenu plusieurs artistes dans des missions de communication et de production.

Dernières publications

Face aux mastodontes de l’économie, l’alliance inédite de neuf coopératives

Proposer une alternative solidaire et écologique aux besoins de consommation que préemptent les géants du commerce. C’est l’objectif que se sont fixées des coopératives françaises spécialisées dans des secteurs d’avenir comme le train, la location, le covoiturage ou l’occasion.

Tourisme durable : l’été sera (encore) chaud…

Alors que le Président de la République nous invite fortement à voyager en France cet été et que se multiplient les consultations citoyennes pour générer des idées pour un tourisme plus responsable, le désir de consommation durable et locale en vogue dans de nombreux secteurs, sera-t-il toujours aussi vif une fois le temps des vacances venu ? Le secteur du tourisme connaîtra-t-il lui aussi une transformation écologique, sociale et solidaire importante ou le besoin de relance fera-t-il passer la quantité avant la qualité ?