Time to act #Vol2.

Que l’on soit journaliste ou consultant (dans mon cas c’est un peu des deux), vient souvent le moment de se questionner quant à son action concrète. Rapporteur, inspirateur, instigateur, nous avons souvent le sentiment de dire plutôt que faire. De parler plutôt que d’agir. 

La semaine dernière mon édito s’intitulait “Time to act”. 

Et, je dois l’avouer, l’écrire m’a conduit à réfléchir au sens et à la portée de mes actions. En tant que Directrice de The Good, suis-je dans l’action ou dans la parole? 

Suis-je dans l’action, quand par mes choix éditoriaux (et par le truchement de notre excellente rédaction), je mets en avant ceux qui font, et donne de la visibilité aux actions concrètes des acteurs engagés dans la transformation de leur entreprise/ de leur marque? Suis-je dans l’action quand cette semaine, nous célébrons la culture mutualiste avec Matmut, et donnons voix à Paula Miquelis, entrepreneuse responsable qui casse les codes de l’événement pour embarquer petites et grandes marques, professionnels et grand public, adeptes du Yoga ou passionnés de l’économie circulaire du textile, dans la 1ère édition du Conscious Festival à Paris? Je dirais oui mon capitaine!

Mais y suis-je encore lorsqu’éditos après éditos, je relate l’urgence à agir ou commente les décisions d’actionnaires des groupes du Cac 40? J’aurais tendance à dire non…

Alors, pour éviter d’être trop souvent dans la palabre et être plus dans l’action, j’ai choisi de laisser encore plus de place à ceux qui font, et en dire un peu moins. Assumer que parfois il n’y ait pas d’édito, pour mettre plus d’énergie au service du partage de bonnes pratiques, en créant de nouvelles rubriques ou en nouant de nouveaux partenariats, et cela commencera dès la semaine prochaine… 

Stay tuned … !

PS : envie de partager vos actions? Envoyez-nous vos actus Good à thegoodredac@influencia.net

PS 2 : être dans l’action chez The Good c’est aussi vous accompagner dans le développement de votre stratégie RSE. Pour en savoir plus, contactez-nous thegood@influencia.net

Emilie Thiry
Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications

ManoMano affichera l’empreinte carbone de ses produits

(contenu abonné) Le site de matériel de bricolage, maison et jardin ManoMano mentionnera à partir d'avril l'empreinte carbone d'une partie de son catalogue, en commençant par ...

Haute valeur environnementale ou pas

Sept associations ont demandé ce lundi au Conseil d'Etat d'interdire le label agricole Haute valeur environnementale (HVE), accusé de greenwashing et de tromperie du consommateur. La requête vient de...

Moët & Chandon restaure la biodiversité champenoise

(contenu abonné) A travers son programme Natura Nostra, la maison de champagne Moët & Chandon expérimente différentes initiatives. Deux d’entre elles constituent déjà le socle de son programme : la création de...

Pourquoi la fin du ramassage des déchets est-elle une bonne nouvelle pour l’agglomération Lisieux Normandie et ses habitants ?

(contenu abonné) Fini le ramassage des déchets en porte-à-porte pour les habitants de l’Agglomération Lisieux Normandie. Le dispositif était devenu trop cher avec une efficacité discutable face à un manque de tri de la part des...

« Chaque année, 5 200 personnes bénéficient d’un accès à l’éducation et 35 000 à de l’eau potable »Noella Coursaris Musunka (Malaika)

(contenu abonné) Depuis 15 ans, ​​Noëlla Coursaris Musunka, mannequin international d’origine congolaise et chypriote, est la fondatrice et la directrice générale de Malaika, une organisation à but non lucratif qui aide les filles et les communautés de la République démocratique du Congo à s’émanciper.