AXA Climate et LittleBig Connection publient le livre blanc « Transition durable, les expertises à développer pour transformer son entreprise »

Les professionnels interrogés pour ce livre blanc livrent des témoignages sur leur perception des enjeux écologiques et la manière dont cette transition bouleverse le modèle d’affaire de leur entreprise et leurs métiers.

LittleBig Connection, plateforme experte en solutions innovantes dédiées au nouveau monde du travail, et la Climate School, l’entité de formation des salariés aux enjeux environnementaux d’AXA Climate, ont réalisé ensemble le livre blanc « Transition durable, les expertises à développer pour transformer son entreprise »publié en janvier dernier (disponible ici).

« La question de l’impact suit un chemin qui en fera progressivement un élément essentiel de la stratégie des organisations. Nous vivons un changement de paradigme de même ampleur que la révolution numérique : pour limiter le coût de l’inaction en termes d’image de marque ou de relation avec les investisseurs, les entreprises doivent opérer leur propre transition et absorber les compétences vertes nécessaires à son déroulement, que ce soit en recrutant de nouveaux métiers ou en formant les talents en interne. Ce livre blanc offre un panorama destiné à les inspirer à se lancer dans ce défi que nous devons relever collectivement », indique Constance Névoret, CEO de LittleBig Connection.

Les professionnels interrogés livrent des témoignages sur leur perception de ces enjeux et la manière dont cette transition bouleverse le modèle d’affaire de leur entreprise. Selon eux, une démarche RSE apporte un avantage concurrentiel déterminant que ce soit vis-à-vis des financeurs, des consommateurs ou des futurs et actuels collaborateurs.  C’est même indispensable pour « maintenir la compétitivité de l’entreprise puisque la RSE devient un critère discriminant dans la plupart des appels d’offre », rappelle l’un d’entre eux.

Transformation des métiers

Des professionnels partagent la manière dont cette transition a redéfini profondément leur métier. « De la promotion de la consommation de masse, nous devons passer à la promotion de comportements plus sobres et responsables pour tenter de répondre aux enjeux environnementaux », explique ainsi la directrice générale d’une régie publicitaire. « C’est notre vision de et pour l’avenir qu’il est important de (re)définir, en adressant des sujets tels que le salaire universel ou comment repenser le capitalisme pour assurer une meilleure redistribution des richesses », estime le DRH d’une plateforme de conseil en relations clients.

Des responsables de la transition durable partagent leur vision de ce que représente leur nouvelle fonction au sein de l’entreprise. « Je résume mon métier à allumer une étincelle et entretenir la flamme », témoigne ainsi un directeur de la transition Écologique et Sociétale d’une enseigne de magasins discount. « Allumer une étincelle consiste à mettre toute l’entreprise en mouvement pour faire pivoter le business model. Entretenir la flamme revient à obtenir des indicateurs chiffrés et des chantiers de transformation clairement définis pour que le soufflé ne retombe pas. »

Parmi les bonnes pratiques partagées par ces professionnels : aligner les parties prenantes de l’entreprise autour de cet objectif de durabilité (grâce à une learning expedition, un atelier « fresque du climat »…) ; rassembler le plus vite possible des éléments chiffrés (car on ne progresse que sur ce que l’on mesure) ; co-construire des feuilles de route concrètes qui pourront être communiquées, suivies et dont les résultats seront partagés ; prendre la parole régulièrement en interne comme en externe pour expliquer les enjeux, les actions, les ambitions (via des rapports, des guides, des indicateurs…)…

Dernières publications

4 conseils de Frédéric Guiral de Haas (Airplum) pour favoriser le “made in France” en 2024

Le "Made in France" en 2024 est une question d'adaptation stratégique et d'affirmation sur la scène internationale selon Frédéric Guiral de Haas, copropriétaire d’Airplum.

Rapport Orée/CGDD/DGEC sur l’appropriation stratégique de la sobriété par les entreprises

Ce rapport est le fruit de réflexions menées avec et pour les entreprises afin que la sobriété passe du concept à la mise en œuvre opérationnelle. Il vise à dresser un état des lieux de la sobriété en France, à présenter la place de celle-ci dans les stratégies et les actions des entreprises à l’heure actuelle, à faire état des indicateurs de suivi mobilisés et à dessiner des perspectives pour accélérer sa mise en œuvre concrète.

Votre fonds est “durable”? Voilà comment le justifier, selon le gendarme européen des marchés

L'Autorité européenne des marchés financiers (Esma) a publié de nouvelles règles pour empêcher l'écoblanchiment dans la finance en imposant des critères pour les fonds se revendiquant durables.

Le collectif “Pour un réveil écologique” en campagne pour mobiliser les jeunes aux élections européennes

Cette campagne du collectif d'étudiants "Pour un réveil écologique" s'associe à une journée de mobilisation le dimanche 26 mai. L’objectif est d’informer les jeunes sur le rôle et l’importance de l’Union Européenne pour accélérer la transition sociale et écologique.

Etude Wenabi : l’engagement solidaire de plus en plus plébiscité par les salariés

Wenabi, acteur expert de l'engagement solidaire qui connecte entreprises et associations pour l'intérêt général, a réalisé une étude qui met en lumière les grandes tendances de l’engagement solidaire en entreprise en 2024.