Publicité, l’ennemi facile ?

Dans un rapport intitulé “Encadrer la pub et l’influence des multinationales : un impératif écologique et démocratique” publié la semaine dernière, l’association Les Amis de la Terre, Résistance à l’agression publicitaire (RAP) et Communication sans frontières s’insurgent contre l’industrie publicitaire. Entre condamnation et actions concrètes, la publicité doit évoluer.

Au menu, le portrait glaçant d’une industrie mise en accusation pour incitation à la surconsommation. Au même moment et comme pour insister sur l’urgence, Greenpeace dévoile un rapport co-signé avec le Réseau action climat et la RAP insistant sur la nécessité d’une « loi Évin Climat » pour passer de la parole aux actes et encadrer la pub : interdiction de faire la promotion de produits néfastes pour le climat. Dans le viseur : l’aérien, l’automobile, le maritime et les énergies fossiles. Si la prise de conscience et les actions politiques, associatives et citoyennes ne datent pas d’hier, cette double piqure d’alerte mérite l’attention de tous. Comme le sociologue et militant suisse Razmig Keucheyan l’explique dans son essai « Les besoins artificiels : Comment sortir du consumérisme », la publicité y est pour beaucoup dans la structuration et la prolifération du capitalisme actuel. Technique, moteur, outil, arme, collabo : le champ lexical auquel se rapporte la complexe industrie qu’est celle de la publicité donne le ton. Pour en parler, Les Amis de la Terre dévoilent chiffres à la clés l’impact de la publicité sur l’environnement et sa situation brulante.

Mais si les données parlent, et les critiques font sens, les conseils doivent suivre. Ainsi, l’heure n’est pas qu’à la condamnation, mais aussi aux recommandations concrètes, permettant aux entreprises d’ouvrir de nouveaux horizons à leurs stratégies de communications. Moins d’économique et plus d’humain. Moins de privé, plus de public. Moins de quantitatif, plus de qualitatif. Du concret proposé dans ces deux rapports qui doivent ouvrir une discussion. Entreprises, marques, agences, créatifs : si ces critiques font peur, elles font aussi et surtout sens. Il est impératif de les envisager comme une opportunité d’évoluer. S’armer de ces bilans, et avancer avec le temps.

Dernières publications

“La révolution B Corp : Changer l’entreprise pour changer le monde”, le guide pour tout savoir sur la démarche B Corp

L’ouvrage “La révolution B Corp : Changer l’entreprise pour changer le monde” a été écrit par Elisabeth Laville et enrichi par une trentaine d’interviews de dirigeants d’entreprises labellisées grandes ou petites, B2B ou B2C, françaises ou étrangères. Ce dernier permet d’appréhender la richesse et la diversité du mouvement B Corp en plein essor, en s’inspirant des meilleures pratiques. S’y cachent également les résultats d’une étude exclusive sur la progression des entreprises certifiées.

“Écologie, le choix des mots : quel langage commun pour comprendre et agir?” 

Le 5 juillet de 18h30 à 20h à la Maison de l’Europe aura lieu un débat pour mieux envisager l’importance des mots dans les discours RSE. Il s’inscrit dans la série “Cultural Evenings” une série de débats trimestriels consacrés à la place de la communication dans les problématiques sociétales contemporaines en partenariat avec ViaVoice et Influencia.

WWF, Genesis, Rémy Cointreau et Moët Hennessy s’engagent pour la santé des sols

L’agence de notation de la santé des sols Genesis, les groupes de Vins et Spiritueux Rémy Cointreau et Moët Hennessy, et l’ONG environnementale WWF développent l’initiative “crédit environnemental” pour accompagner la filière agricole dans...

Day One publie son baromètre de l’engagement solidaire en entreprise avec l‘IÉSEG School of Management

Day One, start-up de la Tech for Good sort son baromètre sur l’engagement solidaire en entreprise avec Félix Burtman de l‘IÉSEG School of Management. Ce dernier mesure l'alignement entre les attentes des collaborateurs et...

Jérôme Cohen : “Le Grand Défi est une aventure démocratique et participative appliquée au monde économique. C’est ce qui fait sa force”

Inspiré de la Convention Citoyenne pour le Climat, le Grand Défi veut mobiliser les entreprises par l’intelligence collective pour créer un nouveau modèle économique afin de répondre au défi environnemental. Rencontre avec Jérome Cohen, président d’Engage et co-fondateur du Grand Défi avec Virginie Raisson-Victor, Présidente du Giec Pays-de-la-Loire.