The Good donne la parole aux acteurs du changement avec “Good Thoughts”

Quelle Economie du Good pour 2021 ? Si le reconfinement jette le flou sur un paysage entrepreneurial en quête de révolution écologique, sociale et solidaire, pas question de se laisser miner et de remettre à demain des mutations entrepreneuriales que le monde ne saurait plus attendre. En cette nouvelle période d’incertitude, The Good se mobilise et donne la parole aux penseurs et faiseurs de l’écosystème du Good. 

Contenu : En mars dernier, suite à l’annonce d’une première période de confinement national visant à éradiquer la propagation de la Covid-19, la rédaction d’INfluencia insistait sur l’importance de la résilience. Son idée : profiter du temps à disposition pour stimuler la créativité, invoquer la réflexion, inspirer et esquisser ensemble un monde post-crise. Comment : en créant un espace dédié donnant carte blanche aux communicants de tous bords pour prendre la parole. Ainsi naissait Parole de Résistance. Une rubrique qui aura vu, en l’espace de quelques mois, pas moins de 120 cerveaux de la com en ébullition, repenser le monde et préparer le retour. 

En ce début novembre, alors que le reconfinement vient geler une relance économique à peine bourgeonnée, The Good tient à son tour à se mobiliser pour que les faiseurs du Good continuent à irriguer l’économie de leurs actions et réflexions. Confinés ou pas, virus ou pas, la transition écologique, sociale et solidaire ne saurait attendre. Si au printemps tout le monde ne parlait que de « monde d’après », il est désormais temps de penser au « monde d’avec ». Penser son business avec la crise actuelle, ses contraintes et opportunités. Ne plus attendre que le flou s’estompe pour passer à l’acte. Poursuivre ses mutations business en intégrant les mutations actuelles et s’armer de toujours plus de résilience comme de bienveillance pour avancer ensemble.

Que dire de la relance à l’heure d’un second reconfinement ? Comment penser l’entrepreneuriat en 2021 ? Entreprendre est-il toujours réaliste ? Comment financer ses projets quand les banques se noient dans des calculs d’intérêts intenables ? Doit-on se résigner à penser digital et abandonner toute idée d’espace physique ? Comment prioriser ses objectifs RSE dans une économie en crise ? La crise actuelle peut-elle retarder la transition des entreprises vers des modèles plus vertueux ? La RSE peut-elle être vecteur de relance pour les entreprises ?

Face à des questions en cascades nous savons que nombreux sont les esprits visionnaires, curieux, et engagés. Que ce soit sous forme de manifeste comme d’analyse, d’intuition, de réflexion à chaud, à la volée, de retour d’expérience ou de stratégie tout juste initiée, The Good compte sur vos contributions pour nourrir une économie du Good en construction, qui se veut juste, responsable, et solidaire

Que vous soyez communicant-e, dirigeant-e, entrepreneur-euse, étudiant-e, prof, analyste, économiste, sociologue, créatif-ve, rédacteur-ice, artiste et j’en passe, envoyez-nous vos contributions inspirés de cette période partagée à camillelingre@influencia.net pour alimenter chaque semaine la rubrique Good Thoughts dans The Good Newsletter et sur le site TheGood.fr 

Pensons ensemble, et prenons soin de nous comme de notre économie !

Dernières publications

ManoMano affichera l’empreinte carbone de ses produits

(contenu abonné) Le site de matériel de bricolage, maison et jardin ManoMano mentionnera à partir d'avril l'empreinte carbone d'une partie de son catalogue, en commençant par ...

Haute valeur environnementale ou pas

Sept associations ont demandé ce lundi au Conseil d'Etat d'interdire le label agricole Haute valeur environnementale (HVE), accusé de greenwashing et de tromperie du consommateur. La requête vient de...

Moët & Chandon restaure la biodiversité champenoise

(contenu abonné) A travers son programme Natura Nostra, la maison de champagne Moët & Chandon expérimente différentes initiatives. Deux d’entre elles constituent déjà le socle de son programme : la création de...

Pourquoi la fin du ramassage des déchets est-elle une bonne nouvelle pour l’agglomération Lisieux Normandie et ses habitants ?

(contenu abonné) Fini le ramassage des déchets en porte-à-porte pour les habitants de l’Agglomération Lisieux Normandie. Le dispositif était devenu trop cher avec une efficacité discutable face à un manque de tri de la part des...

« Chaque année, 5 200 personnes bénéficient d’un accès à l’éducation et 35 000 à de l’eau potable »Noella Coursaris Musunka (Malaika)

(contenu abonné) Depuis 15 ans, ​​Noëlla Coursaris Musunka, mannequin international d’origine congolaise et chypriote, est la fondatrice et la directrice générale de Malaika, une organisation à but non lucratif qui aide les filles et les communautés de la République démocratique du Congo à s’émanciper.