Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance, l’essai de Timothée Parrique qui casse le mythe de la croissance verte

Ralentir ou périr. L’économie de la décroissance de Timothée Parrique sortira vendredi 16 septembre. Dans cet essai d’économie accessible à tous, l’auteur et chercheur en économie écologique vient déconstruire l’un des plus grands mythes contemporains : la poursuite de la croissance infinie et verte.

La croissance économique est une des premières causes des crises environnementales, sociales et sociétales auxquelles nous faisons face. Notre monde actuel possède un système de recherche constant de la richesse financière et matérielle qu’il est urgent de transformer. Cette obsession moderne à l’accumulation est un frein au progrès social et un accélérateur de l’effondrement écologique. Timothée Parrique dans cet essai nous questionne sur la faisabilité de poursuivre une croissance sans fin et sur la possibilité ou presque l’obligation d’instaurer une économie de la décroissance ou de la post-croissance. 

Timothée Parrique définit la décroissance comme une réduction de la production et de la consommation pour alléger l’empreinte écologique planifiée démocratiquement dans un esprit de justice sociale et dans le souci de la qualité de vie. Nous n’avons pas besoin de produire plus pour atténuer le changement climatique, éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités, créer de l’emploi, financer les services publics, ou améliorer notre qualité de vie. D’ailleurs, entre produire plus, et polluer moins, il va falloir choisir. Pour que ce choix soit facile, il faut revoir l’organisation de notre économie. Ce changement d’organisation implique aussi bien les États, que les entreprises et les citoyens. 

Avant cet essai, le chercheur en avait écrit plusieurs autres sur le sujet : 

  • “Rompre avec le dogme de la croissance” dans Décider l’écologie, l’État écologique paru en mai 2022. 
  • “Croissance verte. La raison économique peut-elle faire l’économie de la raison ?” dans Greenwashing. Manuel pour dépolluer le débat public, en mars 2022. 

Dernières publications

Un Sommet pour la Mesure d’Impact

(contenu abonné) L’Impact Tank, think tank dédié à l’économie à impact positif, organise le premier Sommet de la Mesure d’Impact à l’Assemblée Nationale le 13 février prochain.

Comment Le Parapluie de Cherbourg fait tourner l’économie locale

Plus que du made in France, du made in Normandie. C’est la démarche qu’a entrepris Charles Yvon, p-dg de la marque de parapluies haut-de-gamme. Si le fabriqué en France a toujours fait partie de l’ADN de la maison, désormais, le dirigeant veille à favoriser le travail d’acteurs locaux, pour redynamiser le territoire.

Agissons aujourd’hui pour construire ensemble l’aide alimentaire de demain

Inflation, crise sanitaire et de l’énergie, prévision de croissance revue à la baisse pour 2022… Cette situation économique et sociale dégradée impacte l’ensemble des Français, mais pèse davantage encore sur les populations fragiles. Certains...

Entreprise sobre, comment te dessines-tu et avec quels outils ?

La sobriété est LE sujet good de la rentrée. Mise à l’honneur lors des quatrièmes Universités d'Été de l'Économie de Demain portées par le Mouvement Impact France, la sobriété est l’enjeu auquel les dirigeantes et dirigeants d’entreprises ont décidé collectivement de faire face. Comment l’entreprise sobre se dessine-t-elle ? Quels acteurs peuvent l’aider pour être plus sobre ? The Good vous fait un récap de ces questions posées pendant ce temps fort de l’impact.

The Big Green, le rendez-vous d’affaires de l’économie solidaire et innovante

Du 12 au 14 octobre à l’Hôtel Royal Barrière situé à Deauville, le Groupe Meet&Com organise la seconde édition du salon The Big Green qui rassemble les acteurs B to B de la Responsabilité Sociale et Environnementale. Pendant 48 heures, 150 directeurs RSE, DRH de grands groupes, Office managers et CHO parleront solutions, retours d’expériences et bonnes pratiques pour faire bouger les lignes ! The Good est partenaire média de l’événement.