Que reste-t-il de la Convention Citoyenne pour le Climat ?

Présenté par la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili mercredi 10 février en Conseil des ministres, le projet de loi des 150 de la Convention Citoyenne pour le Climat ébauché il y a près de deux ans déjà semble peu à peu perdre les faveurs de tou.te.s. Intitulé « Climat et Résilience », il s’apprête à entrer au parlement et laisse planer le doute sur la résilience du corps politique.

69 articles au total reprenant les propositions de la Convention de 150 citoyens tirés au sort pour travailler sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Une initiative qui en avril 2019 se voulait révolutionnaire, engageante et porteuse de sens pour tou.te.se. Si le dossier semble épais, les écologistes, ONG et la gauche le jugent malheureusement pas assez ambitieux et impactant, tandis que la droite et le grand capital y voient un rapport trop chargé et vidé de sa substance. 

Après tout, comme pour la “PMA pour toutes” et tous les autres projets de loi qui ne vont pas en faveur de l’ordre établi, les navettes, discussions et amendements tendent à se succéder comme pour essouffler l’engagement des parties engagées et vider de sens la proposition initiale. 

Jugé éreintant et enquiquinant par l’opposition, le projet de loi visant à une régulation plus stricte en matière de transition écologique via la participation à la décision publique pourrait bien tarder à voir le jour. Alors même que les citoyens s’activent, que les marques s’engagent dans un virage vert et que les stratégies globales des entreprises s’affairent toutes ou presque autour de la relance verte, les politiques traînent. Pourtant, il ne s’agit pas là d’une affaire d’opinion mais bien d’urgence. Avec pour objectif principal la réduction d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, les propositions font grincer des dents les acteurs des industries aux gros portefeuilles. 

Après sa présentation en Conseil des ministres, la prochaine étape consiste en une première lecture à l’Assemblée nationale prévue en mars 2021, avant la navette parlementaire. Affaire à suivre, mais jusqu’à quand ?! 

Camille Lingre

Dernières publications

Pernod Ricard sensibilise ses collaborateurs à sa feuille de route RSE

Jeudi dernier, s’est tenue la 10ème édition du Responsib’All Day, une journée réunissant les collaborateurs de Pernod Ricard autour de la feuille de route RSE du Groupe à horizon 2030 “Préserver pour partager”. Cette...

Le Festival Citoyen de la Place de Clichy 4.0, veut remettre du lien au cœur de la cité pour un monde plus durable

Organisé par les habitant.e.s des arrondissements autour de la Place de Clichy à Paris, ce festival citoyen a pour objectif de sensibiliser aux enjeux sociaux et environnementaux à travers la création de lien social et l’expérimentation de modes de vie plus durables. Ce festival s’appuie sur les initiatives et les commerçants du quartier. Rendez-vous du 30 mai au 05 juin.

Comment le climat se réchauffe-t-il ?

Pas encore prêt à lire les rapports du GIEC pour comprendre comment et pourquoi le climat se réchauffe ? Notre journaliste Romain Salas vous propose un résumé ultra-concentré pour mieux appréhender les enjeux du couple énergie-climat.

Crédit Agricole Assurances renforce ses engagements environnementaux et sociétaux

Crédit Agricole Assurances renforce ses engagements en faveur du climat, de l’inclusion, de l’agriculture et de l’agroalimentaire. L’investisseur se mobilise pour permettre à ses clients d’avoir des offres qui respectent les critères ESG.  Côté climat,...

WeNow avec sa plateforme EngageNow aide les entreprises à devenir plus vertueuses

WeNow, la Greentech spécialiste de l'innovation climatique, investit dans le déploiement de sa plateforme SaaS EngageNow, 1ère du type à former les salariés des entreprises de manière innovante aux enjeux climatiques et à les inciter à passer à l’action. Depuis son lancement en juin 2021, WeNow a vendu 150 000 licences de sa plateforme à des grands groupes comme des startups telles qu’Europcar Mobility Group, Carglass, Ruby Energie, le laboratoire Ipsen ou la startup Fretlink.