L’Observatoire des Inégalités sort le “Monopoly des inégalités” pour sensibiliser les jeunes

Lundi dernier, l’Observatoire des Inégalités avec l’agence Herezie ont lancé une nouvelle version du Monopoly. Pensé comme une extension du légendaire jeu de société, ce jeu pédagogique invite les jeunes à réfléchir sur la question des inégalités et des discriminations. 

Pour Elisabeth Moreno, la Ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances « l’initiative (…) est fantastique pour la simple raison que l’on peut aborder des sujets extrêmement graves et importants de manière ludique et de manière à donner envie aux jeunes de s’intéresser à la question »

Plusieurs années de réflexion ont été nécessaires pour sortir le jeu. En 2017, l’organisme lance une réflexion sur la question des inégalités en France à travers une vidéo intitulée « A social board game ». Dans celle-ci, des enfants jouent à une partie de Monopoly dont les règles ont été adaptées pour refléter la réalité de la société actuelle. Aujourd’hui l’organisme propose de faire évoluer les mentalités, les préjugés et de refuser la stigmatisation en créant son propre jeu d’extension du jeu classique. 

Les règles du jeu d’origine ont été adaptées pour refléter les inégalités réelles de notre société. Par exemple, les filles gagnent moins que les garçons en passant par la case départ ou encore certains joueurs commencent la partie avec un patrimoine de maisons positionnées sur le jeu. Contrairement au Monopoly traditionnel, les joueurs ne sont pas traités de manière égale. Chacun se met dans la peau d’un personnage et découvre grâce aux règles et à des cartes « évènement » des injustices qui s’appliquent, ou non, à eux en fonction de ses caractéristiques. 

Ce jeu incite plus largement à : 

  • développer un esprit de tolérance et à avoir plus d’empathie envers les uns et les autres
  • réagir face à des situations d’injustice ou discriminantes 
  • se questionner sur la réussite qui n’est pas forcément synonyme de richesse face à ses propres barrières.

Une partie de « Monopoly des inégalités »  dure environ 30 minutes. S’ensuit un atelier pédagogique de deux heures, comprenant un débat d’1h30, accessible à partir de 11 ans.

Dernières publications

Fondation FACE : Engager les entreprises dans la lutte contre l’exclusion et la discrimination

Au regard de la crise économique liée au Covid-19, il va sans dire que la fracture sociale ne cesse de gagner du terrain. Qu’elle soit sociale, professionnelle ou digitale, l’exclusion touche des milliers de français. Pour aider les plus vulnérables à voir l’égalité des chances pointer le bout de son nez, la Fondation FACE développe depuis près de 30 ans une multitude d’actions. Rencontre avec Laurence Drake, Déléguée Générale de la Fondation Agir Contre l’Exclusion.