Le Labo de l’ESS publie l’étude « Réussir une transition écologique juste »

L’étude est soutenue par le secrétariat d’État chargé de l’Économie sociale et solidaire et de la vie associative, la Banque des Territoires – Caisse des Dépôts et la Fondation de France.

Pendant un an, Pascal Brice président de la FAS, a dirigé le groupe de travail de l’étude Réussir une transition écologique juste, sortie le 14 mars 2023. Quelle place, quel rôle pour les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans une transition écologique juste ? L’étude analyse, d’une part, les pratiques d’initiatives agissant aujourd’hui dans le sens d’une transition écologique juste, d’autre part, elle présente des principes d’action et des propositions opérationnelles pour accompagner et renforcer la contribution de l’ESS à cette transformation.

Les propositions de l’étude sont : inscrire résolument le concept de transition juste dans les travaux de concertation et de production de politique publique relative à l’ESS dans l’actuelle mandature ; inscrire dans tous les exercices de la planification écologique de la mandature et dans les travaux législatifs ou règlementaires relatifs à la transition écologique, des études d’impacts ciblées sous l’angle de l’effet des mesures envisagées sur les 10% des ménages les plus modestes afin de prévoir des mesures de compensation adaptées ; flécher une partie des financements européens prévus dans le cadre du Mécanisme pour une Transition Juste (MTJ) vers les acteur·rice·s de l’ESS engagées dans une transition écologique juste et inscrire l’ESS comme levier de cette transformation dans la mise en œuvre des plans territoriaux des Régions françaises impliquées dans le déploiement du Fonds pour une transition Juste (FTJ) ; revaloriser les minima sociaux et établir un minimum garanti d’au moins 50% du niveau de vie médian. – Proposition issue du Pacte du Pouvoir de Vivre et enfin prendre les mesures salariales et non salariales pour revaloriser le travail social, indispensable à la réalisation d’une transition juste.

D’autres propositions sont développées dans la version complète de l’étude à retrouver ici.

« La transition écologique est un impératif, une épreuve mais aussi et d’abord une formidable occasion de retisser le lien social, indissociablement d’un autre rapport à la nature comme nous y engageait Bruno Latour, le moment de transformer notre économie, de faire prévaloir des logiques de coopération pour le bien commun. La transition écologique n’est pas qu’une issue de secours, c’est un projet de vie en commun dans lequel toutes et tous doivent avoir leur place selon leurs envies et capacités et pour lequel chacun doit pouvoir s’exprimer et contribuer », confie Pascal Brice, président de la FAS.

Dernières publications

Mary-Lou Mauricio : le défi climatique en noir et blanc

Déjà 3000 photos diffusées sur les réseaux sociaux. Le projet Born in PPM ne cesse de faire parler de lui. Ces photos en noir et blanc de scientifiques, d’experts ou de particuliers qui affichent...

Etude Teelt : tendances RH pour 2024

Teelt, plateforme RH dédiée à l’onboarding et au pré-boarding des collaborateurs, décrypte trois tendances RH pour 2024.

13e promo du programme Start Up Your Brand de l’Union des marques

Start-up your brand est un programme d’accélération unique qui a pour ambition d’identifier les start-ups répondant au mieux aux besoins des marques et de faciliter les conditions de rencontre entre les deux.

2ème édition du Grand Défi Ecologique de l’ADEME du 3 au 6 avril au Havre

C’est au Havre que se tiendra cette année Le Grand Défi Écologique, organisé par l’ADEME du 3 au 6 avril.

Lancement du Parcours Nouveaux Imaginaires de la Convention des Entreprises pour le Climat

La Convention des Entreprises pour le Climat lance, dès le mois d’avril, un parcours Nouveaux Imaginaires destiné aux acteurs des médias, de la communication, de la culture, de l’édition, de l’éducation, aux sociétés de production et aux annonceurs..