Le deuxième rapport commun ACPR/AMF sur les engagements climatiques des acteurs de la place de Paris vient d’être publié

Suite à la publication fin octobre 2021, d’un pré-rapport consacré aux politiques sectorielles relatives aux énergies fossiles, l’ACPR et l’AMF ont rendu public leur deuxième rapport sur le suivi et l’évaluation des engagements pris par les institutions financières de la place de Paris en lien avec les enjeux climatiques. 

Cette nouvelle édition va plus loin que la précédente, en s’intéressant en particulier aux politiques sectorielles pour le pétrole, le gaz ainsi qu’aux énergies fossiles non conventionnelles et en faisant un premier état des estimations des expositions de la Place à ces secteurs. Le rapport est également l’occasion de suivre la mise en œuvre et l’actualisation des préconisations faites en 2020. Les travaux ont été menés par les Autorités en utilisant des informations publiques et en se basant sur des questionnaires envoyés aux plus grands acteurs de la Place à savoir 9 banques, 17 assureurs et 20 sociétés de gestion. Des entretiens et échanges bilatéraux entre les mois de juillet et décembre ont complété les informations. 

L’ACPR et l’AMF encouragent ainsi les institutions financières à : 

  • communiquer sur la date d’échéance de leurs engagements afin de faciliter leur lecture et vérification dans le temps et de délimiter plus clairement le cadre d’action ; 
  • accroître la clarté et la précision de leurs politiques sectorielles pour le pétrole et le gaz, en s’inspirant des travaux menés sur le charbon ;
  • rendre compte de façon transparente et homogène de leurs expositions aux énergies fossiles, en incluant l’ensemble de la chaîne de valeur et le périmètre d’affaires le plus large possible ;
  • intensifier les travaux en cours visant à permettre une mesure plus robuste de l’exposition des acteurs aux énergies fossiles ;
  • formaliser davantage les politiques d’accompagnement des clients et d’engagement actionnarial, souvent mises en avant par les établissements comme un des leviers d’action du secteur financier en faveur de la transition.

Le rapport revient aussi sur les politiques d’engagement actionnarial et le rôle des initiatives collectives auxquelles adhérent les institutions financières, notamment pour leurs engagements « net zero ».

Emilie Thiry
Ex publicitaire reconvertie dans la communication corporate en 2011, puis dans la politique en 2015, Emilie est depuis juillet 2020 en charge du consulting et de la diversification des offres d’INfluencia. Elle dirige à ce titre The Good, la plateforme dédiée à la transformation écologique, sociale et solidaire des entreprises et des marques. Elle anime également un séminaire sur le monde de la communication en Master 2 Conseil éditorial à Sorbonne Université. Emilie est diplomée de l’IEP de Strasbourg et ancienne élève du CELSA.

Dernières publications