#GoodTribune : « Le label Bio Equitable en France relocalise les filières bio »

Le label de commerce équitable, Bio Equitable en France, œuvre pour la relocalisation de nombreuses filières agricoles biologiques et souhaite proposer des produits alimentaires de qualité engagés pour les producteurs, la planète et les consommateurs.

Produire des aliments de qualité dans le respect de notre environnement, voilà l’un des défis majeurs qui nous attendent dans les années à venir. Doit-on continuer à développer une agriculture française orientée vers l’exportation ou doit-on choisir un modèle paysan apte à fournir en priorité les aliments dont nous avons besoin ? A cette question, le label Bio Equitable en France répond qu’un changement de modèle s’impose pour répondre aux attentes des consommateurs. Ce défi ne sera relevé que si les agriculteurs français vivent correctement de leur métier. Notre mission est de promouvoir le commerce équitable au sein des filières bio françaises pour relocaliser des productions abandonnées.

Offrir un débouché à des productions abandonnées

Permettre aux producteurs engagés dans l’agriculture biologique et l’agroécologie de vivre de leur métier, c’est l’objectif du commerce équitable origine France. Moutarde mais aussi avoine, tournesol, fruits rouges, de nombreuses productions ont été abandonnées ou délaissés dans notre pays par manque de compétitivité. En effet, ces dernières années, les industriels ont préféré les prix bas à l’empreinte carbone. A l’inverse, les entreprises et distributeurs engagés dans le commerce équitable font le choix d’un approvisionnement origine France en respectant les coûts de production des agriculteurs et ainsi la pérennité des fermes.

Garantir le débouché dans la durée

Vivre de son travail est évidemment primordial pour un producteur, mais la garantie de pouvoir vendre chaque année et d’amortir des investissements souvent conséquents est un point particulièrement sécurisant. Le commerce équitable prévoit des contrats d’engagement de volumes pour une durée minimum de trois ans. Les producteurs peuvent alors se concentrer sur leur métier premier : produire un aliment de qualité dans le respect de l’environnement et de la biodiversité.

Favoriser la dynamique collective

« Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Ce dicton se traduit dans le monde agricole par la création de groupements démocratiques de producteurs. Ils contractualisent avec leurs clients, organisent la mise en marché et souvent investissent dans la transformation. Cette organisation collective est pour nous un principe fondateur du commerce équitable. C’est aussi cela qui attire de plus en plus de profils féminins, jeunes, diplômés, tous envieux de donner du sens à un métier pourtant exigeant.

Rendre accessible une alimentation de qualité

Le commerce équitable est plus juste pour les producteurs, mais également pour les consommateurs. Il offre des produits sains, conçus dans le respect de l’humain et de la nature, dont l’origine est clairement tracée. De plus, ce commerce plus juste évite les phénomènes d’inflation spéculative déconnectée des réalités de la production. C’est pour les citoyens que le label existe, pour les aider à faire un choix éclairé et qu’ils deviennent acteurs de leur consommation.

Pour l’instant, le commerce équitable origine France représente une goutte d’eau dans l’océan de la consommation alimentaire : environ 700M€ sur 200 milliards. Il est cependant prometteur. En deux ans, le label Bio Equitable en France a rassemblé plus de 100 entreprises et groupements de producteurs qui représentent 5000 fermes et près de 600 produits bio commercialisés. Chaque mois, de nouveaux adhérents nous rejoignent. Fort de ce développement, nous voulons faire du commerce équitable origine France la locomotive d’un changement des modes de production, d’échanges et de consommation.

Bio Equitable
Bio Equitable
L’association est un collectif de 103 entreprises et groupements rassemblant 5000 producteurs bio.

Dernières publications

Mary-Lou Mauricio : le défi climatique en noir et blanc

Déjà 3000 photos diffusées sur les réseaux sociaux. Le projet Born in PPM ne cesse de faire parler de lui. Ces photos en noir et blanc de scientifiques, d’experts ou de particuliers qui affichent...

Etude Teelt : tendances RH pour 2024

Teelt, plateforme RH dédiée à l’onboarding et au pré-boarding des collaborateurs, décrypte trois tendances RH pour 2024.

13e promo du programme Start Up Your Brand de l’Union des marques

Start-up your brand est un programme d’accélération unique qui a pour ambition d’identifier les start-ups répondant au mieux aux besoins des marques et de faciliter les conditions de rencontre entre les deux.

2ème édition du Grand Défi Ecologique de l’ADEME du 3 au 6 avril au Havre

C’est au Havre que se tiendra cette année Le Grand Défi Écologique, organisé par l’ADEME du 3 au 6 avril.

Lancement du Parcours Nouveaux Imaginaires de la Convention des Entreprises pour le Climat

La Convention des Entreprises pour le Climat lance, dès le mois d’avril, un parcours Nouveaux Imaginaires destiné aux acteurs des médias, de la communication, de la culture, de l’édition, de l’éducation, aux sociétés de production et aux annonceurs..