Good Pouce : quand les petits inspirent les grands

Au même titre que les parents apprennent beaucoup de leurs enfants, les grandes entreprises ont tout intérêt à s’arrêter un instant devant le génie des jeunes pousses en ébullition. Nées dans un contexte socio-environnemental en panique, leur modèle se veut Good, from scratch, et leurs succès prouvent à tous et toutes que business et green sont loin d’être des notions antinomiques.

Selon le proverbe danois : “les grandes choses ont quelquefois de petits commencements”. Étant donné leur incontestable longueur d’avance sur la qualité de vie pour les humains comme la nature, il serait dommage de les contredire. D’autant plus que les start-up et autres projets qui défilent sous nos yeux depuis quelques années semblent bien leur donner raison. Depuis quelques temps, c’est la déferlante d’initiatives du Good. Que ce soit dans l’alimentaire, la tech, le business, l’ameublement, le tourisme, le luxe ou le prêt-à-porter, on ne compte plus les marques qui s’installent avec pour ambition de casser les codes obsolètes de production et de consommation et conquérir les foules en brandissant les mots “éthique”, “durable”, et “responsable”. 

Avec en point de départ une stratégie globale de production, de vente et de communication ultra green, elles nous charment par leur capacité à vendre au prix fort et détrôner les marques emblématiques sans pour autant lésiner sur le prix. Leurs atouts : elles sont nées du Good. Pas de réputation à déconstruire, ni de scandale à faire oublier, et encore moins de circuit d’approvisionnement à complètement repenser. Malgré une offre toujours plus abondante, elles sortent leur épingle du jeu et leur succès en dit beaucoup sur la marche à suivre pour survivre dans un univers de consommation de plus en plus exigeant. Entre les attentes des consommateurs et celles des agents de régulation officiels, la course à la bonne note n’est pas aisée. 

Pour toutes ces raisons et parce que l’inspiration est toujours la bienvenue, The Good proposera chaque semaine Good Pouce : une jeune pousse du Good qui, pour son concept, sa stratégie business ou communication, mérite votre attention. Par ici la première !

Dernières publications

3 raisons d’envisager de bifurquer vers un métier intégrant la RSE selon Caroline Renoux (Birdeo)

Exercer un métier en lien avec la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) pourrait-il aider à renouer avec les valeurs du travail, voire en faire émerger de nouvelles ? Réponse avec Caroline Renoux, présidente de Birdeo Groupe et Directrice Générale de People4Impact.

L’Union des marques obtient le label Engagé RSE niveau confirmé

L’Union des marques, l’organisation représentative des marques, vient d’annoncer lors de son assemblée générale, avoir obtenu le label Engagé RSE niveau confirmé, délivré par l’AFNOR, après un audit réalisé du 22 au 24 mai 2024. Ce label, basé sur la norme internationale ISO 26000, atteste de l’engagement et de la performance de l’Union des marques en matière de responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Lancement de la 1ère plateforme destinée aux collectivités et aux acteurs privés et dédiée à l’accélération des transitions

Planification-ecologique.fr souhaite devenir le premier « tiers neutre de confiance » pour faciliter la vie des élus et rapprocher sphère publique et sphère privé au service des territoires et des transitions.

4 conseils de Laurent Cavard (ALTHO) aux dirigeants pour progresser dans leur démarche RSE

4 conseils de Laurent Cavard (ALTHO) aux dirigeants pour progresser dans leur démarche RSE

EXCLUSIF : TOP 50 des influenceurs de la RSE 2024

Pour la seconde année consécutive, The Good publie son classement exclusif des 50 plus grands influenceurs de la RSE 2024, réalisé avec NPA Conseil. Cette année, Amélie Favre Guittet arrive en tête du podium, devant Frédéric Mazzella numéro 2 et Jean-Marc Jancovici en troisième position.