More

    Good Pouce : quand les petits inspirent les grands

    Au même titre que les parents apprennent beaucoup de leurs enfants, les grandes entreprises ont tout intérêt à s’arrêter un instant devant le génie des jeunes pousses en ébullition. Nées dans un contexte socio-environnemental en panique, leur modèle se veut Good, from scratch, et leurs succès prouvent à tous et toutes que business et green sont loin d’être des notions antinomiques.

    Selon le proverbe danois : “les grandes choses ont quelquefois de petits commencements”. Étant donné leur incontestable longueur d’avance sur la qualité de vie pour les humains comme la nature, il serait dommage de les contredire. D’autant plus que les start-up et autres projets qui défilent sous nos yeux depuis quelques années semblent bien leur donner raison. Depuis quelques temps, c’est la déferlante d’initiatives du Good. Que ce soit dans l’alimentaire, la tech, le business, l’ameublement, le tourisme, le luxe ou le prêt-à-porter, on ne compte plus les marques qui s’installent avec pour ambition de casser les codes obsolètes de production et de consommation et conquérir les foules en brandissant les mots “éthique”, “durable”, et “responsable”. 

    Avec en point de départ une stratégie globale de production, de vente et de communication ultra green, elles nous charment par leur capacité à vendre au prix fort et détrôner les marques emblématiques sans pour autant lésiner sur le prix. Leurs atouts : elles sont nées du Good. Pas de réputation à déconstruire, ni de scandale à faire oublier, et encore moins de circuit d’approvisionnement à complètement repenser. Malgré une offre toujours plus abondante, elles sortent leur épingle du jeu et leur succès en dit beaucoup sur la marche à suivre pour survivre dans un univers de consommation de plus en plus exigeant. Entre les attentes des consommateurs et celles des agents de régulation officiels, la course à la bonne note n’est pas aisée. 

    Pour toutes ces raisons et parce que l’inspiration est toujours la bienvenue, The Good proposera chaque semaine Good Pouce : une jeune pousse du Good qui, pour son concept, sa stratégie business ou communication, mérite votre attention. Par ici la première !

    Camille Lingre
    Rédactrice en Chef The Good. Diplômée d’un Master en communication et journalisme, elle commence en agence de publicité chez DDB Paris puis intègre la rédaction d’INfluencia en 2017 et passe rédactrice en chef adjointe en 2020. Passionnée de littérature et engagée dans les luttes pour la justice sociale et la reconnaissance des minorités, elle est co-fondatrice d’une club de lecture et podcast féministe et membre de l’association de journalistes AJL.

    Dernières publications

    Culture d’entreprise : à la recherche du capital éthique

    Alors même que certaines entreprises se dotent de “raisons d’être”, le monde du travail continue de faire face à des crises existentielles qui attestent de l’impuissance de nombreuses cultures d’entreprise. Pourtant, bien que la “valeur travail” ne cesse d’être remise en cause pour son manque de sens, notre profession contribue toujours grandement à définir notre identité. Ces différents sons de cloches invitent à réfléchir sur les paradoxes de notre système afin d’en garantir l’intégrité.

    Flying Whales : l’entreprise française qui veut réhabiliter le dirigeable d’ici 2024

    Construire un dirigeable à propulsion hybride de 150 mètres de long pour transporter du bois, des pales d’éolienne ou des pylônes électriques, c’est la mission de Flying Whales. Une façon agile de décarboner le transport industriel tout en respectant la géographie des territoires. Interview de Simon Debeugny, responsable industrialisation & RSE de l’entreprise.

    « Perma-ingénierie » : la responsabilité éthique des ingénieurs dans l’urgence climatique

    En concevant des objets high-tech toujours plus énergivores et polluants, de nombreux ingénieurs se considèrent aujourd’hui partiellement responsables de la dégradation écologique de la planète. Pour éviter le pire, ils invitent leur profession à sortir du techno-solutionnisme pour envisager une éthique de la techno-responsabilité.

    Vélomobile et microvoiture : panorama des véhicules écologiques de demain

    Pour réduire les émissions liées à nos déplacements en ville comme en région, il est urgent de fabriquer des véhicules alternatifs moins lourds et moins émetteurs. Des modes de transport hybrides entre vélo et voiture dont l’efficacité énergétique est considérablement supérieure aux quatre-roues conventionnels.

    Où en est-on de la transition agricole ?

    L’annonce du report du Salon International de l’Agriculture 2021 donne à penser. Quelles sont les priorités sur ce sujet et les initiatives naissantes ? Un petit état des lieux de la transition agricole s’impose.