Etude & Index RSE Universum 2023 : quels sont les employeurs perçus comme étant les plus engagés en matière de RSE ?

Depuis trois ans, Universum interroge étudiants et jeunes diplômés des grandes écoles et universités, en France, pour mieux comprendre leur perception de la RSE, leurs attentes par rapport aux engagements des entreprises, l’importance qu’ils accordent à ces promesses lorsqu’ils sont à la recherche d’un emploi, etc.

Depuis 3 ans, Universum interroge étudiants et jeunes diplômés des grandes écoles et des universités pour mieux comprendre leur perception de la RSE, leurs attentes par rapport aux engagements des entreprises, l’importance qu’ils accordent à ces promesses lorsqu’ils sont à la recherche d’un emploi ainsi que les noms des employeurs perçus comme les plus engagés.
Universum révèle fin janvier 2024 les résultats de l’étude, à laquelle 1 215 étudiants et jeunes actifs ont répondu entre septembre et décembre 2023, les évolutions observées ainsi que l’Index 2023.

Ce qu’il faut retenir :     


Lorsque les jeunes cherchent un emploi, ils regardent toujours en priorité les promesses sociales de leurs employeurs potentiels, mais portent cette année bien plus d’attention aux engagements économiques des entreprises qu’à leurs actions en faveur de l’environnement.
Deux des cinq critères économiques font d’ailleurs leur apparition dans le top 5 des engagements prioritaires aux yeux des candidats : l’engagement des entreprises en faveur de pratiques économiques éthiques et de la sécurité de leurs produits et services gagnent en effet respectivement 4 et 6 rangs.
– A contrario, quatre des cinq critères environnementaux perdent un grand nombre de places : les critères S’engage sur la gestion des déchets et favorise le recyclage (-8 rangs) et Cherche à transformer son modèle pour limiter son impact sur la planète (-4 rangs) enregistrent ainsi les plus fortes baisses cette année.
La crédibilité des entreprises en matière de RSE progresse d’année en année : 41% des répondants pensent en effet désormais que les employeurs sont réellement engagés (versus 28% en 2021). A noter cependant que les femmes sont un peu plus sceptiques que les hommes puisqu’elles sont 34% seulement à croire en cet engagement (contre 48% pour les hommes).
– Enfin, 39% des talents confient qu’ils déclineraient une offre d’emploi si l’entreprise ne s’engage pas sur ces sujets RSE, soit 12p% de plus que l’année dernière.
– Pas de changement dans le top 3 de l’index 2023 : Decathlon, Blablacar et Carrefour restent les employeurs perçus comme étant les plus engagés. ArcelorMittal (33e) et Eurofins (41e) enregistrent les plus fortes progressions (respectivement, +8 et 7 rangs).

Les engagements économiques gagnent en importance mais le bien-être reste la toujours priorité

Lorsqu’ils postulent auprès d’un employeur, les étudiants et jeunes diplômés bac+5 s’intéressent toujours en priorité aux engagements qui vont les impacter directement, à savoir les engagements sociaux (sécurité et bien-être, égalité de traitement, respect…) car cela influencera leur quotidien une fois dans l’entreprise.
Ils portent toutefois cette année beaucoup plus d’attention aux engagements économiques des entreprises (+ 6p% par rapport à 2022 – c’est d’ailleurs le seul engagement qui progresse), une tendance déjà perceptible dans l’enquête Carrière 2023. Inversement, l’engagement des entreprises en faveur de l’environnement devient finalement plutôt secondaire pour un candidat au moment de postuler : cet item perd en effet 10 points de pourcentages cette année.
On peut être donc un citoyen engagé pour le climat mais un candidat plus terre à terre qui fait passer ses propres intérêts en priorité.

Si on regarde de plus près l’évolution des attentes des répondants cette année, on constate là aussi que les 2 engagements qui gagnent le plus d’importance aux yeux des candidats sont en relation avec les sujets économiques (les produits/services de qualité gagne 6 rangs et entre dans le top 5, le soutien à l’économie locale et aux territoires en gagne 5) tandis que ceux qui en perdent le plus sont liés à l’environnement (la gestion des déchets descend de 8 rangs, l’impact sur la planète en perd 4).

Des entreprises de plus en plus crédibles

Autre grand enseignement de cette étude, la crédibilité des entreprises en matière de RSE n’a cessé de progresser: 41% des répondants pensent en effet désormais que les employeurs sont réellement engagés (contre 28% en 2021).
Il faut dire que si toutes les entreprises ou presque désormais communiquent largement sur leurs engagements et leurs actions RSE, elles sont aussi très surveillées par de nombreuses associations qui luttent, entre autres, contre le greenwashing. Elles ont donc tout intérêt à être véritablement engagée sur ces sujets et pas uniquement à s’en servir comme levier de communication.
Notons cependant que les femmes sont un peu plus suspicieuses que les hommes puisqu’elles ne sont que 34%, contre 48% pour les hommes, à croire en le réel engagement des entreprises.

Sur le sujet de la communication justement, les répondants recommandent aux entreprises de plutôt diffuser les informations relatives à leurs engagements en priorité sur leur site internet (en progression cette année), sur leurs réseaux sociaux et même dans leurs offres d’emploi.

Une prise de décision de plus en plus impactée par ces sujets

Si pour l’instant, une grande majorité des répondants est prête à rejoindre une entreprise même si celle-ci ne répond pas tout à fait à leurs valeurs, la tendance tend à montrer que les choses pourraient bien s’inverser dans les années à venir.
En effet, les étudiants et jeunes diplômés bac+5 sont 39% à répondre cette année qu’ils ne souhaitent pas travailler pour une entreprise qui ne s’engage pas, soit 12p% de plus que l’année dernière. Il conviendra donc désormais de prendre en considération ces aspects dans toute communication liée à la Marque Employeur sous peine de passer à côté de nombreux candidats.

Index RSE 2023 : les entreprises perçues comme les plus engagées en matière de RSE

Top 10 Index RSE 2023

  1. Decathlon
  2. BlaBlaCar
  3. Carrefour
  4. EDF
  5. Airbus
  6. Crédit Agricole
  7. BNP Paribas
  8. Air France – KLM
  9. Doctolib
  10. SNCF

Dernières publications

« 2050NOW veut être un catalyseur de connaissances et de solutions », Corinne Mrejen (2050NOW, Les Echos-Le Parisien)

(contenu abonné) Dans le prolongement de sa stratégie RSE, déployée depuis cinq ans, le Groupe Les Echos – Le Parisien vient de lancer 2050NOW le 11 avril. Dotée du statut d’entreprise à mission et d’un modèle hybride, cette nouvelle activité est positionnée à côté des autres marques médias du Groupe.

Vous êtes invités au Sommet de la Mesure d’Impact le 18 avril au CESE à Paris !

Nous sommes ravis de vous inviter à la deuxième édition du Sommet de la Mesure d'Impact, qui se tiendra le 18 avril au CESE à Paris et dont The Good est partenaire !

« Nous pouvons concilier grands événements et RSE », Audrey Hénocque (Lyon)

(contenu abonné) Lyon a été primée pour la gestion durable de ses grands événements : la Ville a obtenu la certification ISO 20121 délivrée par l’AFNOR. Rencontre avec Audrey Hénocque, première adjointe en charge des finances et des grands événements de la ville de Lyon, qui nous explique les mesures prises, notamment sur la Fête des Lumières.

Enquête IFOP/Diot-Siaci Institute : priorités et attentes des salariés sur la politique RSE de leur entreprise

Diot-Siaci Institute, structure de recherche et de réflexion du groupe Diot-Siaci, a dévoilé les résultats de son enquête réalisée avec l'IFOP, portant sur la perception des salariés français de la politique RSE de leur entreprise.

4 conseils d’Annabelle Richard (Utopies) pour une économie de montagne diversifiée

(contenu abonné) 4 conseils d'Annabelle Richard (Utopies) pour une économie de montagne diversifiée