Enquête BVA : les Français changent leurs projets de vacances 2023 pour des raisons écologiques

L’étude révèle notamment que 40% des Français déclarent vouloir modifier ou adapter leurs comportements touristiques pour 2023.

Dans cette enquête BVA/maeva réalisée en septembre dernier, 40% des Français déclarent vouloir modifier ou adapter leurs comportements touristiques pour 2023 suite aux dérèglements climatiques constatés l’été dernier. La moitié d’entre eux l’envisagent principalement pour réduire leur consommation énergétique et leur empreinte écologique. Parmi eux, 33% d’entre eux évoquent la possibilité de partir moins loin pour réduire les émissions carbone liées à leurs déplacements, 19% indiquent un mode de transport moins polluant pour se rendre sur leur lieu de vacances et 15% mentionnent un hébergement éco-responsable.

Pour profiter des prochaines vacances tout en respectant l’environnement, 76% des Français interrogés se disent prêts à plébisciter les destinations courtes distances et donc éviter l’avion. Ils sont 64% à envisager le train pour se rendre sur leur lieu de vacances.
Une grande majorité des Français se disent également prêts à renoncer à visiter certains lieux pour les préserver, à se baigner dans une piscine moins chaude ou encore à se passer totalement de climatisation en été. Mais à la question « quels sont les freins qui vous empêchent le plus d’agir pour limiter votre impact environnemental durant vos vacances ?», le budget reste le frein principalement identifié pour 41% des répondants.

« Les dérèglements climatiques de l’été dernier ont significativement accéléré cette prise de conscience. 20% des Français se déclarent prêts à faire de l’écologie un critère de choix pour leurs vacances. C’est du jamais vu ! Les résultats de cette étude ne peuvent que nous engager, nous acteurs du tourisme, à nous mettre en mouvement », commente Nicolas Beaurain, directeur général maeva.

Cette étude a été réalisée selon la méthode des quotas par internet du 21 au 22 septembre 2022 sur un échantillon de 1 000 Français âgés de 18 ans et plus, représentatif de la population française.

Dernières publications

Mastercard et Nickel : modèles d’inclusion des transgenres et non-binaires

(contenu abonné) Les personnes transgenres et non-binaires peuvent affirmer plus facilement, en sécurité et sans jugement, leur véritable identité à travers l’utilisation de leur prénom choisi sur leur carte bancaire Mastercard chez Nickel, service bancaire pour tous disponible dans les buralistes.

ONG vs Lobbies

ActionAid France, Les Amis de la Terre France, CCFD-Terre Solidaire, FIDH, Éthique Sur l'Étiquette, Sherpa, Notre Affaire à Tous et Oxfam France ont signé communément un communiqué de presse le 23 novembre dernier pour alerter l’opinion sur une prise de position controversée de la France sur le devoir de vigilance des entreprises. Avec les derniers scandales de Teleperformance,

Comment Colgate-Palmolive aborde le handicap en milieu professionnel

(contenu abonné) Soucieuse d’améliorer la diversité et l’inclusion en interne, la filiale française de Colgate-Palmolive multiplie les efforts en faveur des collaborateurs en situation de handicap. Parmi ses enjeux : améliorer la connaissance des handicaps, libérer la parole et accorder les mêmes chances à tous.

Pourquoi Lyon soumet ses emprunts bancaires à des critères éthiques

(contenu abonné) La capitale de la région Rhône-Alpes intègrera désormais des critères sociaux et environnementaux dans ses choix de banques pour effectuer ses futurs emprunts.

Comment The North Face a conçu sa première collection circulaire

(contenu abonné) Pour la première fois de son histoire, The North Face a présenté cet automne une collection “circulaire” : chaque composant a été analysé et choisi par les designers pour limiter leur empreinte environnementale et garantir que ces modèles pourront être facilement recyclés à la fin de leur vie.