Coalitions, mouvements : à quand l’impact réel de ces projets de la com ?

Tandis qu’aujourd’hui même l’AACC organise la 10e édition de la Journée Agences Ouvertes avec un notamment un atelier « Communication & Transition Ecologique et Sociétale », la 2e édition des États généraux de la communication prépare sa sortie pour le 25 mars.  Quant à la Filière de la Communication, elle dévoilait il y a peu ses sept engagements pour accélérer la transition, au même moment où douze acteurs du marketing et de la publicité se mobilisaient pour lancer le Mouvement de la Publicité Raisonnable. Le dire aboutira-t-il bientôt au faire ? Quels moyens derrière toutes ces synergies ? 
 

Depuis quelques temps, les initiatives collectives visant une plus juste régulation des activités du secteur de la communication et du marketing se multiplient. À l’occasion de l’examen du projet de loi Climat et Résilience, on voyait notamment la Filière de la Communication dévoiler il y a peu ses sept engagements pour accélérer la transition, et douze acteurs du marketing et de la publicité se mobilisaient pour lancer le Mouvement de la Publicité Raisonnable.

Malgré l’absence de mesures politiques précises, justes, concrètes et radicales soient appliquées à l’ensemble de nos industries, les communiquant s’engagent. Pour rappel, on arrive très bientôt à An+2 de la naissance du projet de loi Climat et Résilience (ou ce qu’il en reste), et il y a peu de chance que ce bourgeon devienne fleur avec l’arrivée du printemps.

Heureusement, au regard de la foule de mouvements, initiatives et collectifs qui s’annoncent dans nos boîtes mails chaque semaine, une vraie révolution est en marche. Dernier projet en date, le Mouvement de la Publicité Raisonnable. Avec dans le viseur 3 champs d’actions principaux : législation, acculturation du secteur et mesure, le mouvement est un projet mêlant collaboration et impact, associant 12 acteurs du marketing et de la publicité – les agences Fabernovel, YZ, les annonceurs – Engie, Le Groupe La Poste,  l’association EntourageLinkedout, un expert média de la mobilité Exterion Media, le moteur de recherche Lilo, les régies publicitaires Goodeed, Dailymotion, Sublime et la solution de mesure de l’impact environnemental de la publicité numérique IMPACT+ – pour faire de la publicité un levier au service de la transition écologique et sociale. 

Selon un sondage mené début 2021 par le collectif, 80% des professionnels du marketing prévoient une évolution vers une stratégie plus responsable en 2021. Pourtant, difficile de mesurer l’impact de ces mobilisations quand les politiques traînent à faire passer de projet de loi. Aussi, il ressort que si cette transformation de la publicité dans les organisations semble en bonne voie, le manque de connaissances (66%) mais aussi de sensibilisation (55%) apparaissent comme les principaux freins. Enfin, l’écrasante majorité (98%) souhaiterait pouvoir mesurer l’impact sociétal et environnemental de leurs actions publicitaires.

Au regard de cette annonce enthousiasmante, de ces projets et coalitions en cascade comme de ces données chiffrées qui crient « urgence! », une question reste en suspens : quels moyens derrière cette volonté de changement ? Car parlons peu parlons cash : en terre capitaliste, l’investissement intellectuel est une chose, mais l’argent doit suivre. 

Sans cynisme aucun, et en toute honnêteté, n’oublions pas que le Good est un virage inévitable, que les acteurs de la com l’ont bien compris, et que malgré toutes ces annonces et promesses d’engagement depuis quelques années, rien ou presque n’a finalement changé. Du moins, que l’on puisse mesurer. 

Camille Lingre
Journaliste, ex rédac chef de The Good. Diplômée d’un Master en communication et journalisme, elle commence en agence de publicité chez DDB Paris puis intègre la rédaction d’INfluencia en 2017 et passe rédactrice en chef de The Good à son lanncement. Passionnée de littérature et engagée dans les luttes pour la justice sociale et la reconnaissance des minorités, elle est quitte en mai 2021 sa fonction de rédactrice en chef pour se consacrer au lancement de sa librairie.

Dernières publications

Brice Teinturier (IPSOS) : « C’est le bon moment pour que les entreprises interviennent de manière forte sur les enjeux de RSE »

Le Directeur Général Délégué d’IPSOS France était invité à introduire la remise du Grand Prix de la Good économie organisée par The Good et INfluencia. L’occasion pour lui de faire le point sur les enjeux de la RSE dans l’opinion et de la façon dont les Français les partagent. The Good vous livre les enseignements de son intervention.

Le fournisseur d’énergie ekWateur veut éveiller les consciences (et réveiller les dinosaures)

C’est une campagne qui ne passe pas inaperçue. ekWateur, 5ème fournisseur d’énergie en France, a décidé “de frapper fort pour éveiller les consciences et faire bouger le modèle énergétique français”.

Scientifiques, magistrats, ingénieurs : les nouveaux militants du climat

Des juges qui sensibilisent leur profession au droit de l’environnement, des scientifiques qui sortent de leur réserve en parlant d’effondrement, de jeunes ingénieurs qui refusent de collaborer avec des entreprises polluantes etc. Le militantisme climatique dispose de nouvelles recrues qui pourraient bien renverser le rapport de force.

Faut-il envisager la reconversion écologique du secteur aérien ?

Face à la pire crise économique de son histoire, le secteur aérien envisage des plans sociaux massifs. L’occasion pour ses 300 à 450 000 salariés français de réfléchir à une reconversion écologique dans des secteurs frontaliers comme le ferroviaire. Une manière de préserver l’emploi tout en agissant pour le climat.

Magasins généraux : comment réinventer les codes de la création en temps de crise ?

En pleine crise éco-socio-environnementale, la création doit revoir ses codes et ambitions. Comment produire, pourquoi, et pour qui ? Miroir des maux du monde comme de ses aspirations, la création au sens large est remise en question. Un corps de métiers on ne peut plus diversiforme et hétérogène que les Magasins Généraux sondent et réunissent autour du sujet dans une série de conversations intitulée TchatActivsime. Rencontre avec la tête pensante de ce hub créatif immanquable, Eugénie Lefebvre.