Castorama s’associe à MagicPallet pour optimiser le réemploi des palettes

Pour renforcer ses initiatives en faveur du verdissement de sa supply chain et respecter les engagements en termes de réduction des émissions carbone du groupe Kingfisher, Castorama s’associe à MagicPallet, première plateforme collaborative d’échange de palettes en Europe. Cette décision fait sens dans un contexte d’accélération continue de l’activité logistique, cherchant à optimiser les délais, le carburant, et à améliorer les solutions de stockage et l’approvisionnement. Après une phase pilote initiée en février sur 19 magasins, la solution se déploie progressivement sur les magasins Castorama ne disposant pas de transport dédié aux palettes. 

MagicPallet offre une solution globale de relocalisation et d’approvisionnement des palettes permettant de réduire les émissions de CO2 du transport des emballages retours et de gagner en souplesse. Les palettes disponibles sont localisées en temps réel sur tout le territoire via une plateforme en ligne, qui met en relation les différents acteurs de la communauté MagicPallet. Elles sont ensuite échangées, vendues ou achetées. Cette solution permet à Castorama de favoriser le réemploi des palettes et par conséquent de préserver les forêts. Un partenariat avec l’association 20 000 Pieds sur terre a également été signé afin de replanter 1000 arbres. 

« C’est tout un éco-système territorial qui est impliqué, et qui permet de mettre en place cette solution concrète, efficace et collective, pour faire face aux challenges actuels que nous devons relever en matière logistique. En tant que distributeur emblématique du retail, notre présence sur l’ensemble du territoire, alliée au savoir-faire technologique de MagicPallet, nous permet de remettre notre métier de commerçant au cœur de nos démarches, en faisant de notre supply chain un maillon essentiel de notre stratégie », explique Etienne de La Codre, directeur logistique chez Kingfisher. Pierre-Edouard Robert, Fondateur et PDG de MagicPallet, déclare lui : « Notre objectif est simple : aider les différents acteurs du secteur à diminuer leur impact environnemental tout en leur mettant à disposition une plateforme simple d’utilisation et qui leur permet de gérer de manière plus souple leurs stocks de palettes. Nous sommes ravis de compter Castorama, acteur important de la grande distribution, parmi les membres de notre communauté. »

Dernières publications

Le palmarès de la 17ème édition du Prix Jeunes pour l’Environnement EPE-TF1/LCI est sorti

L’ EPE (Entreprises pour l'environnement) et TF1/LCI ont lancé la 17ème édition du Prix Jeunes pour l’Environnement en ce début d’année en s’adressant aux moins de 30 ans. Le thème de cette année était...

Aigle suit ses produits à la trace

Les consommateurs veulent connaître ce qu’ils mangent mais pas que ! Ils veulent également savoir ce qu’ils portent. Nous sommes à une époque où les consommateurs ne veulent plus que la vérité soit dissimulée...

Le rapport du GIEC débarque dans le métro

Le collectif d’étudiants et jeunes diplômés “Pour un réveil écologique” lance une campagne d’affichage dans le métro parisien (grâce à la régie publicitaire Médiatransports) pour offrir au dernier rapport du GIEC la visibilité et...

Gaëlle Ouari (Labeyrie Fine Foods) : “Notre rôle est de faire de la responsabilité un exhausteur de plaisir”

Acteur majeur de l’agro-alimentaire français, le groupe Labeyrie Fine Foods (Labeyrie, Blini, L’Atelier Blini, Delpierre, Père Olive,…) se transforme au quotidien pour répondre aux enjeux écologiques, sociaux et sociétaux. Il n’oublie pas pour autant son ADN- la démocratisation des produits d’exception- et prône désormais un plaisir responsable, un hédonisme engagé. Rencontre avec Gaëlle Ouari, Directrice de la communication, Digital et RSE Groupe.

Gautier Picquet (Publicis Media) : « Nous devons expliquer aux citoyens, aux régulateurs et aux acteurs politiques l’utilité de la publicité pour les transitions...

Pour Gautier Picquet, CEO de Publicis Media, l’un des partenaires majeurs de The Good Forum qui s’est tenu le 22 mars dernier, le collectif doit primer sur les individualités dans la transformation positive du secteur de la publicité. Un nouvel équilibre doit être trouvé pour qu’ensemble, media, annonceurs et agences bâtissent la communication responsable de demain.