2021 : l’année (tant attendue) de floraison pour les outils de mesure d’impact ?

Dans une démarche d’impact qui non seulement se dit mais se mesure, JCDecaux investit son temps et ses équipes dans une production publicitaire physique plus responsable. Après une cascade d’initiatives vertueuses prouvant que la publicité urbaine peut être durable, JCDecaux lance Empreinte 360 : le premier calculateur d’empreinte environnementale, économique et sociale de ses campagnes en France. 

Parmi les centaines de projets et lancements que vous avez vu défiler sur vos écrans ou entendu dans vos podcasts cette semaine, une info importante pour les annonceurs et leurs agences dans vos benchmark des médias et pour faire avancer le marché dans son ensemble : Empreinte 360. 

Alors qu’en mars la régie publicitaire du groupe Prisma Media inaugurait son outil de mesure de l’empreinte carbone des campagnes publicitaires print et digitales de ses annonceurs, c’est désormais JC Decaux qui investit dans une calculette.  

Disponible dès l’automne 2021 en France, cet outil permettra d’informer les annonceurs de l’impact des campagnes qu’ils confient à JCDecaux. Dans un souci de transparence et de démarche collective favorisant la cohésion sociale, JCDecaux a souhaité mettre à la disposition des collectivités, des annonceurs et de leurs agences un outil de calcul 360 pour qu’ils connaissent l’impact environnemental, économique et social de leurs campagnes. Pour concevoir cet outil de mesure, JCDecaux a été accompagné par le cabinet UTOPIES et s’est également entouré d’organismes de certification pour apporter aux villes, aux annonceurs et à leurs agences la mesure la plus exhaustive, pertinente et transparente possible. Au-delà de l’aspect environnemental, Empreinte 360 se veut le seul calculateur du marché à prendre en compte les dimensions inédites que sont les mesures d’empreinte économique et sociale des campagnes affichées sur le média JCDecaux.

Le calculateur s’appliquera aux dispositifs OOH et DOOH suivants, représentant près de 90% de l’activité de JCDecaux en France : 

– Mobiliers urbains 2m2 (Abribus, Mupi, mâts drapeaux, kiosques) 

– Mobilier urbains rétroéclairés 8m2  

– Colonnes ; – Digital Urbain et Digital en aéroport  

– Toiles événementielles. 

La mesure d’impact intégrera toutes les étapes de la diffusion d’une campagne, une fois celle-ci confiée aux équipes de JCDecaux : de l’élaboration des réseaux jusqu’au désaffichage en passant par l’impression des affiches, l’expédition et l’affichage. Ainsi, à la demande de l’annonceur, JCDecaux lui communiquera un bilan complet afin de restituer une synthèse macroéconomique de l’impact de sa campagne (ou de son plan de campagne) sur la base de 4 indicateurs clés : 

– L’Empreinte carbone, exprimée en émissions de CO2 

– L’Empreinte eau, exprimée en m3 

– L’Empreinte sociale, exprimée en nombre d’ETP (Équivalent Temps Plein) soutenus dans l’économie Française 

– L’Empreinte économique, exprimée en euros générés au sein de l’économie nationale.

Au regard de cette proposition on ne peut plus détaillée, on comprend bien l’enjeu des entreprises et des marques face à la transition : être capable de mesurer cet impact dont tout le monde se hâte de parler. Et pour ce faire, les calculettes débarquent. Désormais, c’est à qui fera la plus complète. Who’s next ? 

Dernières publications

La majorité des cadres dirigeants perçoit le développement durable comme une obligation coûteuse et non comme un investissement dans l’avenir, selon Capgemini

Les cadres dirigeants ont pleinement conscience de l’urgence climatique mais Capgemini constate dans son étude peu d’impact sur le terrain jusqu’ici, du fait d’un manque de stratégie globale, de compréhension sur le retour sur investissement, et de coordination dans la mise en œuvre.

PME+ passe le cap des 200 entreprises labellisées

Le label RSE des entreprises françaises indépendantes fabriquant les produits de consommation du quotidien alimentaires et non alimentaires continue de faire des adeptes. La communauté PME+ compte désormais 200 entreprises françaises indépendantes soit 40 000 produits, 23 000 emplois,...

RSE : Marcel relève ses manches

Remis en cause par certains experts de la responsabilité sociétale des entreprises, l’agence créative du groupe Publicis explique son nouveau positionnement plus responsable.

ReBird : le programme d’Arc’teryx pour avancer vers la circularité

La marque de vêtements outdoor Arc’teryx, créée en 1991 au Canada, a initié une démarche RSE ambitieuse, intitulée “ReBird” et construite autour de trois piliers : l’éducation, le recommerce et l’upcycling. Explications.

Pourquoi les entreprises doivent s’emparer du sujet des aidants

Régulièrement, Bayard impact, cellule conseil du Groupe Bayard, décrypte pour The Good un enjeu sociétal du “S” de RSE.