Signal fort / signal faible

La notion d’esclave énergétique va changer votre vision du monde

Convertir en temps de travail humain l’énergie nécessaire à notre mode de vie. Réaliser que pour manger de la viande, faire rouler sa voiture et prendre l’avion, un Français a besoin de 150 à 200 esclaves fictifs chaque année. Bienvenu dans le monde de l’esclavage énergétique, une façon diaboliquement habile de mesurer notre dépendance aux énergies fossiles. Et de s’apercevoir que nous sommes à des années-lumières de la sobriété.

« Passe climatique » : un filtrage écologique des décisions pour muscler l’action publique

Faire passer chaque décision gouvernementale et législative au tamis d’indicateurs écologiques, c’est ce que propose la WWF France pour changer la façon dont la loi est fabriquée. Une façon de sortir des « petits gestes » de l’écologie individuelle et de sensibiliser les élus à la nécessité d’une politique environnementale ambitieuse. Car pour le moment, rien ne les y oblige.

Sécurité sociale alimentaire : après la santé, et si c’était au tour de l’alimentation de s’affranchir du marché ?

À l’image de la sécurité sociale qui fonda le droit aux soins en 1945, de plus en plus d’acteurs associatifs et politiques défendent aujourd’hui un droit à l’alimentation. Il pourrait notamment prendre la forme...

Les constructeurs allemands envoûtés par la Fée électricité

Après avoir tout misé sur les moteurs thermiques, les marques allemandes investissent des milliards d’euros pour lancer toujours plus de modèles 100% électriques. VW et Mercedes suivent les stratégies les plus radicales alors que BMW fait preuve de davantage de prudence. L’enjeu pour ces groupes et pour l’ensemble de l’Allemagne est énorme…

E-commerce : faut-il rendre la livraison payante ?

L’essor du commerce en ligne et de sa livraison « gratuite » a des conséquences alarmantes sur la planète et l’emploi selon France Stratégie. Pour y répondre, l’organisme suggère notamment de rendre les livraisons...

L’équation de Kaya : un calcul pour comprendre le réchauffement climatique

Si vous en avez marre d’être largué quand vos amis parlent climat, l’équation de Kaya pourrait bien vous raccrocher au wagon. Cette formule d’un économiste japonais explique comment les émissions mondiales de CO2 sont essentiellement liées à quatre facteurs. Quatre éléments que le GIEC intègre systématiquement à ses rapports pour définir notre feuille de route climatique.

Derniers articles

Inscrivez-vous à la newsletter THE GOOD d’INfluencia et soyez informé.e de l’essentiel de l’actualité et des transformations économiques et écologiques conciliant Good et Economie.